Je vous envoie ce texte suite à une argumentation avec un ami musulman. Ce dernier, de bonne foi, soutenait qu’on ne pouvait se considérer fils de Dieu sans offenser Dieu et mériter sa Colère. Pour être agréé de Dieu, insistait-il, il faut se considérer son esclave.

Cette mentalité est répandue dans le monde musulman à cause d’un verset coranique mal compris: « Dieu n’est pas engendré et n’engendre pas », à comprendre « comme le font les dieux de la mythologie polythéiste » du temps où le Coran fut inspiré. Ce verset répond donc à la mythologie polythéiste et ne vise en aucune manière la paternité spirituelle de Dieu.

Les chrétiens, quant à eux, appellent Dieu leur Père, mais, le plus souvent, agissent à son égard en esclaves craintifs, non en fils confiants. Leurs cultes guindés et leurs attitudes timides et calculées en sont la preuve. Or, dit St Jean, « Il n’y a pas de crainte dans l’amour; au contraire, l’amour parfait bannit la crainte, car la crainte suppose un châtiment, et celui qui craint n’est pas consommé en amour » (1 Jean 4,18).

Toute la Révélation biblique crie notre adoption par Dieu en Jésus. Voici quelques textes:

1. Dans l’Ancien Testament, Dieu avait déjà dit par Jérémie:

Jérémie 3,19: « Et moi qui m’étais dit: Comme je voudrais te mettre au rang de fils… J’avais pensé: tu m’appelleras « Mon père » et tu ne te sépareras pas de moi. »

2. Jésus, à son tour, nous demande de nous adresser à Dieu en tant que Père:

Matthieu 6,9 / Luc 11,1: « Quand vous priez dites: Notre Père qui es aux cieux… »

3. St Jean confirme cette vérité:

Jean 1,12: « À tous ceux qui l’ont reçu, Il (Jésus) a donné pouvoir de devenir enfants de Dieu. »

1 Jean 3,1-2: « Voyez quel grand amour nous a donné le Père, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu, car nous le sommes. Si le monde ne nous connait pas, c’est qu’il ne L’a pas connu. Bien-aimés, dès maintenant, nous sommes enfants de Dieu. »

4. St Paul également insiste avec force sur notre adoption divine en Jésus:

Romains 8,14-16: « Tous ceux qu’anime l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu. Aussi bien n’avez-vous pas reçu un esprit d’esclaves pour retomber dans la crainte, vous avez reçu un esprit de fils adoptifs qui nous fait nous écrier: Abba! Père! L’Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu… »

Galates 4,4-7: « … Dieu envoya son Fils… afin de nous conférer l’adoption filiale. Et la preuve que vous êtes des fils, c’est que Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils qui crie: Abba, Père! Aussi n’es-tu plus esclave mais fils; fils, et donc héritier de par Dieu. »

Cette révélation de Paul nous apprend que, par Jésus, nous recevons un esprit, une conception nouvelle de notre relation avec Dieu. Nous ne sommes pas esclaves mais fils. Il faut avoir l’Esprit de Dieu pour comprendre cela. Ceux qui n’ont pas l’Esprit de Dieu n’y comprendront rien. C’est pourquoi, dans nos discussions avec autrui, ne cherchons pas à convaincre. Il nous suffit d’informer et de témoigner, de semer la graine et de poursuivre notre route sans insister.

Ceux qui ont l’Esprit de Dieu, eux seuls, comprendront.

Dieu veut des fils, non des esclaves. Jésus est venu nous libérer, non nous réduire en esclavage (Jean 8,31-36). On est « fils de Dieu » ou « esclave du diable ». Il n’y a pas d’esclaves au Ciel, seulement des enfants; il n’y a pas d’enfants chez le diable, tous sont des esclaves. Refuser Dieu pour Père c’est devenir esclave du diable. Tel est l’enseignement de la Révélation Divine.

Par ailleurs, le Coran n’incite pas les croyants à rejeter la paternité divine. Quand le Coran incite les croyants à « adorer » Dieu, c’est dans un esprit de liberté, non d’esclavage qu’il les invite à le faire, avec amour, non avec crainte, en se sachant fils, non étranger. Or certains refusent même la relation d’amour avec Dieu pour lui préférer une relation de respect. L’amour n’exclut pas le respect; au contraire, il l’impose. C’est « honteux » d’aimer Dieu, prétendent certains. Nulle part le Coran n’enseigne cela.

Au contraire, plusieurs versets coraniques soulignent l’amour et même l’amour tendre entre Dieu et les vrais croyants:

« Parmi les hommes, il en est qui prennent, en dehors d’Allah, des égaux à Lui, en les aimant comme on aime Allah. Or les croyants sont les plus ardents en l’amour d’Allah (Houb) » (Coran II; La Vache,165).

« Et implorez le pardon de votre Seigneur et repentez-vous à Lui. Mon Seigneur est vraiment Miséricordieux et plein de tendre amour (Wadoud) » (Coran XI; Houd,90)

« À ceux qui croient et font de bonnes oeuvres, le Tout Miséricordieux accordera Son tendre amour (woudd) » (Coran XIX; Marie,96)

Il s’agit bien d’amour (HOUB), et d’amour tendre (WOUDD) et de Celui qui aime tendrement (WADOUD). C’est touchant d’être « WADOUD », d’aimer avec tendresse. Oui, en effet, c’est ainsi que notre Père nous aime: « Je suis doux et humble de coeur (WADOUD)… », avait dit Jésus (Matthieu 11,29).

Quant à la Bible, elle nous pousse à « aimer Dieu de tout notre coeur, de toute notre force… » (Deutéronome 6,5 / Luc 10,25-28). St Jean déclare: « L’amour est de Dieu, quiconque aime est né de Dieu et connait Dieu. Celui qui n’aime pas, n’a pas connu Dieu, car Dieu est Amour » (1 Jean 4,7-8).

Ceux qui pensent autrement ne sont pas éclairés par Dieu mais par l’esprit satanique trompeur qui finira par les éloigner de l’amour de Dieu, de l’adoption filiale divine pour en faire, en fin de compte, les esclaves des démons. Ceux qui nient la relation d’amour entre Dieu et l’homme au nom du Coran ignorent l’Esprit du Coran et méconnaissent Mohammed, le noble prophète de l’Islam qui, comme tous les prophètes, était embrasé de l’Amour Divin.

Mes biens-aimés, je vous écris pour que vous réalisiez l’excellence de notre vocation en Jésus. Sans orgueil, mais avec grande fierté, nous sommes « déjà » enfants de Dieu et Dieu est notre Père merveilleux par son amour sans limite. Tous les hommes sont invités à cette adoption filiale. Nous répondons avec amour et immense joie à cet appel. Nous n’avons certes pas le monopole de l’adoption divine; bien au contraire, nous souhaitons que tous les hommes répondent avec simplicité de coeur à cet appel divin. Jésus est venu pour donner aux hommes un tel Père.

Heureux ceux qui l’acceptent et ne se laissent pas perdre par des raisonnements humains inspirés par le diable.

Avec une infinie reconnaissance nous osons appeler Dieu « Abba (Papa)! Notre Père ».