Le Coran

Pourquoi ne devenez vous pas musulmans?

Une lectrice nous écrit:

1. Puisque si j’ai bien compris vous acceptez le Coran comme message de Dieu et reconnaissez la qualité de prophète à Mohammed, pourquoi ne devenez-vous pas musulmans tout simplement?
2. Or vous dites page 230 « Dieu a voulu que Sa Révélation coranique soit une porte ouverte et un passage vers la Bible ». Cela me donne plutôt l’impression que vous invitez les musulmans à se convertir au christianisme ou aurais- je mal compris?
3. Ou alors votre tentative de rapprochement Bible/Coran apparait plus comme un habile stratagème pour justifier le christianisme et ses dogmes, ce que vous faites d’ailleurs car aucun n’est remis en cause, bien au contraire confirmés même par le Coran! Vous vous retrouvez donc dans une position de manipulateurs.
4. Ou alors il y a une troisième alternative que je n’ai pas compris et dans ce cas je vous serais réellement très reconnaissante si vous pouviez me l’expliquer.

Chère S.,

Notre mission consiste à témoigner de l’unité du message biblico-coranique auprès des coeurs de bonne volonté et de bonne foi issus de tous rites et de toutes confessions sans fanatisme ni bigoterie.
Nous invitons non seulement les musulmans, mais aussi les juifs, les chrétiens et les autres à connaître les saintes écritures. Dieu en effet nous met en garde:

« Il est des hommes qui discutent de Dieu sans connaissance, sans avoir reçu aucune direction, sans être guidés par un Livre lumineux. » (Coran XXII; Le Pèlerinage, 8)

« Toute écriture est inspirée de Dieu et utile pour enseigner, réfuter, redresser, former à la justice: ainsi l’homme de Dieu se trouve-t-il accompli, équipé pour toute oeuvre bonne. » (2 Timothée 3,16-17)

Ce sont les Écritures qui non seulement justifient les dogmes, pour reprendre votre expression, mais plus encore les certifient.

Toute personne qui lit la Bible et le Coran avec objectivité, sans préjugés, se rendra compte de la parité des deux messages et des deux Inspirations et croîtra en sagesse et en perspicacité. (Nous vous recommandons de lire ou relire et approfondir le texte « Regard de foi sur le Coran » sur site)

Le Coran lui-même atteste qu’il est une porte vers la Bible:

« Dis aux gens du Livre (la Bible): Vous ne vous appuierez sur rien de solide tant que vous n’observerez pas la Torah et l’Évangile. » (Coran V; la Table,68)

« Tu ne savais pas ce qu’était le Livre (la Bible) ou la foi. Nous en avons fait une lumière à l’aide de laquelle nous dirigeons ceux d’entre nos serviteurs qu’il nous plaît. » (Coran XLII; La Délibération,52)

Vous nous demandez pourquoi nous ne devenons pas musulmans?

Parce qu’en croyant à la révélation Coranique et à la révélation Biblique, nous le sommes déjà:

« Ô les croyants! Soyez fermes en votre foi en Allah, en Son Messager, au Livre qu’il a fait descendre sur Son Messager, et au Livre qu’il a fait descendre avant. Quiconque ne croit pas en Allah, en Ses anges, en Ses Livres, en Ses messagers et au Jour dernier, s’égare, loin dans l’égarement. » (Coran IV; les femmes, 136)

Et pour cela le Coran atteste que nous recevrons une double récompense:

« Ceux à qui nous avons donné le Livre (la Bible) avant lui (avant le Coran), y croient. Quand on le leur lit, ils disent: Nous y croyons! C’est la vérité (qui vient) de notre Seigneur. Nous étions musulmans avant sa venue… Ceux-ci recevront une double récompense… » (Coran XXVIII; Le Récit, 52-54)

Et nous sommes aussi chrétiens car nous reconnaissons que Jésus est le seul et unique Messie comme l’attestent la Bible et le Coran (Voir par ex Matthieu 16,13-20 / Jean 1,45 / Coran III; la famille d’Imran, 45 / Coran IV; les femmes, 171 etc.).

Mais nous sommes surtout et heureusement des croyants indépendants. Que les fanatiques de tous bords nous collent l’étiquette qu’ils veulent!

Quant à nous, nous nous sentons concernés par l’appel de Dieu, du Messie, des Prophètes, de Muhammad et de la Vierge Marie. Nous y répondons en exposant les enseignements et les prophéties de la Bible, du Coran et des hadiths, notamment celles concernant la fin des temps qui s’accomplissent sous nos yeux aujourd’hui.

La troisième alternative dont vous parlez, c’est donc de monter en esprit pour saisir l’Intention de Dieu.C’est de dépasser la lettre pour s’élever à l’Esprit. C’est un effort que Juifs, Chrétiens et Musulmans doivent faire.
Il s’agit aujourd’hui de dépasser les cultes, les rites et les religions et de s’unir dans l’adoration de Dieu en « esprit et en vérité » (Jean 4,24).
Tel est le Plan de Dieu.

L’apparition de l’Antichrist, l’état d’Israël, annoncé par Jésus et Mohammed va accélérer ce processus salutaire pour tous.

Tout est sur le site pour les personnes assoiffées de vérité.
À chacun de juger en son âme et conscience.

Les 5 Piliers de l’Islam

La même lectrice répond:

Je suis très contente et vous remercie de votre réponse. Je crois en effet avoir mieux saisi votre position qui est tout à fait originale, sincère et motivée par des envies d’élévation que je ne peux que louer!
J’ai donc bien compris pour reprendre vos termes « qu’il s’agit aujourd’hui de dépasser les cultes, les rites et les religions et de s’unir dans l’adoration de Dieu en « esprit et en vérité » ».
Néanmoins et pour mon cas purement personnel on ne peut se contenter d’une voie purement spirituelle car sinon quelle serait l’intérêt de la pratique prônée par les écritures? Vous justifiez les dogmes par les écritures ce qui s’applique donc également pour les pratiques. On ne peut dire « nous sommes déjà musulmans » et attendre une double récompense sans appliquer les 5 piliers (prières, jeune, aumône, etc.). Sinon c’est pas équitable par rapport à ceux qui croient à l’unicité et à tous les messages et qui en plus se tapent des prières de 03h30 à 21h16, 30 jours de jeûne, etc..ou alors on est juste musulman de coeur et….c’est un peu facile quoi! Je pense que Dieu attends plus de nous que l’Esprit sinon il ne nous aurait pas fait chair.
Je vous rejoins donc entièrement sur l’unicité du message, des croyants mais diverge sur la pratique.
Mais j’adore votre statut de croyants indépendants. J’adore les mouvements alternatifs (je le suis également, pas dans la pratique, comme vous aurez pu le comprendre mais dans mon âme). Du moment que ça vous va, que vous êtes heureux et que cela vous permets de grandir et vous élever, je dis Amen. Dieu guide qui il veut comme il veut. Croyons tous ensemble, élevons nous et youpi! « Un jour Dieu nous informera de ce pourquoi il nous a divisé ».
Je vous souhaite une très belle et heureuse route spirituelle également. Puissions-nous un jour nous croiser dans cette vie ou dans l’autre.
En tous cas encore bravo pour votre travail!

Amicalement

Chère S.,

Nous avons aimé votre réponse sincère.
Vous êtes une Croyante Indépendante dans l’âme. Cela nous plait.

Et en nous comprenant mieux, vous verrez que nous sommes très proches.
La pratique est pour nous également fondamentale.

Extrait de http://islamfrance.free/pilier.html.

Les cinq piliers de l’Islam nous ont été transmis par Dieu au travers de son prophète Mouhammad Paix et Salut soient sur lui, comme le rapporte Ibn ‘Uma (extrait du Sahih Al-Bukhari -Volume 1, Livre 2, Numéro 7-): Le prophète de Dieu a dit:

« L’Islam est basé sur ces cinq principes:
– De témoigner que nul autre que Dieu ne peut être adoré et que Mohammad est le prophète de Dieu,
– D’effectuer la prière obligatoire,
– De jeûner pendant le mois de Ramadan,
– De payer la Zakatt obligatoire (aumône),
– D’effectuer le Hajj (Pèlerinage à la Mecque). »

Nous témoignons du premier point: nul autre que Dieu ne peut être adoré et Mohammad est le prophète de Dieu.

La prière:
Les prières quotidiennes élèvent l’âme vers Dieu et nous aident à entrer en communion avec Lui. Ces prières sont un élan de l’âme vers Dieu. Quand vous aimez quelqu’un, vous ne fixez pas des horaires pour lui déclarer votre amour. Vous le faites quand cela vous vient spontanément et à n’importe quelle heure.
Avec le temps et l’expérience, la prière devient un état permanent. C’est à ce stade que nous devons tous aspirer par la Grâce de Dieu. Toute notre vie est devenue une prière, par la Grâce de Dieu.
Nous n’avons donc plus à respecter des horaires ou des formules ou une orientation du corps vers un lieu saint. Ceci pouvait être important au temps du prophète Mohammed où il s’agissait d’élever en esprit des personnes qui étaient habituées au culte très structuré des idoles.
C’est donc une pédagogie comme expliqué dans « Regard de Foi sur le Coran » (Chapitre 3.3; la pédagogie divine dans l’Inspiration).
Dieu est partout et il veut être adoré en « esprit et en vérité ».
Voici quelques Messages de Dieu à Pierre2 (Voir FAQ « Pouvez vous nous dire comment vous priez?):

15.12.1995: « La meilleure prière, c’est d’entrer dans le plan de Dieu. »
17.03.1997: « Savoir parler à Dieu et savoir l’écouter. Beaucoup, en dehors des formules de prières préparées par d’autres, ne savent pas parler à Dieu. Si peu savent L’écouter. »
29.11.1989: Prier est un art, il n’est pas donné à tous de savoir prier. On confond souvent ferveur et contention, prières et cultes. Prier avec ferveur ne signifie pas être tendu dans la prière. Il faut arriver à prier avec ferveur, sans contention, sans rides. Priez ardemment mais dans la détente, le visage déridé. La prière est une symphonie qu’il faut jouer calmement, paisiblement, comme une eau qui coule, comme un cours d’eau limpide qui va droit son chemin. La prière est un art et il faut savoir prier, c’est pourquoi les apôtres ont demandé à Jésus: « Seigneur, apprends-nous à prier » (Luc 11,1).
Je vous veux grands. Il faut convertir la contention en tendresse. La contention est du diable.
Plus nous sommes tendres, mieux nous prions. Notre Père ne résiste pas à la tendresse.
Le « bon voleur » a attendri le Christ par un regard de tendresse sur la croix: « Jésus, souviens-toi de moi, » lui dit-il les yeux larmoyants d’amour et de regrets de ses fautes, « quand tu viendras dans ton royaume » (Luc 23,42). Le coeur du Christ a flanché sur le champ: « En vérité, je te le dis, dès aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis » (Luc 23,43). »

Le jeûne:
Le jeûne voulu par Dieu est bien expliqué dans « Regard de Foi sur le Coran » (chapitre 3.2 La recherche du sens spirituel du texte).

L’aumône:
Nous sommes pour l’aumône et la pratiquons en étant attentifs aux besoins de chacun, selon ce que Dieu nous inspire.
Le prophète Mohammed et Jésus ont soutenu l’aumône.

Le Pèlerinage à la Mecque:
Le plus beau Pèlerinage est celui où nous rencontrons Dieu en nous. C’est là qu’Il nous attend.
Cela n’empêche pas ceux qui le désirent de faire le Pèlerinage à la Mecque ou ailleurs.

Dans toutes ces pratiques, il est donc fondamental de passer de la lettre à l’Esprit, comme le Coran et l’Évangile nous encouragent. Nous n’annulons pas ces pratiques, nous leur donnons toute leur valeur spirituelle en allant à l’essentiel voulu par Dieu et attesté par le Coran et les Saintes Écritures:

« Il en est qui servent Dieu, mais à la lettre. Si un bien les atteint, ils s’en rassurent, et si un mal les atteint, ils tombent sur la face, perdant ce monde et l’autre. Voici manifestement le perdant. » (Coran XXII; Le Pèlerinage,11)

Nous retrouvons la même mise en garde dans l’Évangile dans un style différent:

« …C’est Dieu qui nous a qualifiés pour être ministres d’une Alliance Nouvelle, non de la lettre, mais de l’Esprit; car la lettre tue, mais l’Esprit vivifie. » (2 Corinthiens 3,6)

Nous prions pour vous chère S… Continuez à lire notre site. Il vous aidera à mieux comprendre et à approfondir les Saintes Écritures et le Coran pour en saisir l’Intention de Dieu.
Et puis, orientons nos prières ensemble contre Al Massih al Dajjal, l’Antichrist, la Bête de l’Apocalypse installé en Palestine. (voir  » l’Antichrist dans l’Islam « ,  » La Clé de l’l’Apocalypse «  et  » L’Apocalypse selon Mohammed « )
C’est dans ce combat béni que Dieu nous attend.

Que Dieu illumine votre vie et vous soutienne en tout.

Questions sur le Coran

Un correspondant nous pose les questions suivantes:

1) Quelle est votre explication du verset qui dit que Issa (Jésus) a prophetisé que viendra apres lui un prophète du nom de Ahmad (Coran 61; Le Rang,6)
2) Que dites-vous de la « discussion racontée » du prophète Mohammad qui dit qu’ « à son retour le Messie cassera la croix et tuera le porc »?! Donc s’il casse la croix, croire à la Rédemption ne vaut plus rien!
3) Pourquoi reniez-vous le pélerinage? Croyez-vous que c’est Abraham qui a construit le Kaaba sacrée? Et croyez-vous que Mohammad vient de la lignée d’Ismaël fils d’Abraham?

  1. Ce prophète annoncé par Issa (Jésus) indique non seulement le prophète Mohammed, mais aussi le Mahdi annoncé par Mohammed, ce Mahdi qui doit dénoncer l’Antichrist (al Massih al Dajjal). Ce Dajjal a déjä été dénoncé par l’homme qui a reçu de Dieu la grande Mission de révéler l’identité de la Bête de l’Apocalypse (« Wahsh Sifr al Ro’ya »:.Israël) soutenue par une 2ème Bête: USA ». À lire le texte « Al Massih al Dajjal fil Islam » (« L’Antichrist dans l’Islam »). Allahou Akbar!!
  2. Premièrement, cette discussion racontée est véridique!
    Deuxièmement, le fait de casser la croix au retour du Messie, veut dire qu’il ne sera pas crucifié une deuxième fois mais il cassera ceux qui l’ont crucifié.
    C’est pour cela que la croyance de la Rédemption est Éternelle!
  3. Nous ne sommes ni des gens de la Bible ni des gens du Coran!
    Nous sommes de l’Esprit de la Bible et de l’Esprit du Coran et de leur intention et de ceux à qui Dieu a donné la sagesse.
    Prière donc d’adresser vos questions à vos gens.
    Toutes nos réponses se trouvent sur le site www.pierre2.net…

Le voile en Islam

Voici les versets clé dans le Coran à propos du voile:

Coran XXIV; La lumière,30-31: « Dis aux croyantes: de baisser leurs regards, d’être chastes, de ne montrer que l’extérieur de leurs atours, de rabattre leurs voiles sur leurs poitrines, de ne montrer leurs atours qu’à leurs époux… »

Coran XXXIII; Les coalisés,53,55,59: « Quand vous demandez quelque objet aux épouses du Prophète, faites-le derrière un voile. Cela est plus pur pour vos coeurs et pour leurs coeurs…. Nul reproche à faire aux femmes du Prophète si elles paraissent dévoilées devant leurs pères, leurs fils, leurs frères etc… Ô prophète. Dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de se couvrir de leurs voiles: c’est pour elles le meilleur moyen de se faire connaître et de ne pas être offensées… »

Coran XXXIII; Les coalisés,32-33: « O vous les femmes du Prophète!… Restez dans vos maison, ne vous montrez pas dans vos atours comme le faisaient les femmes au temps de l’ancienne ignorance… »

Nulle part, il est écrit que la femme doit se voiler la tête. Comme cet article l’explique bien, les femmes qui, avant Mohammed, étaient rejetées par leur maris, n’avaient plus de revenus et devenaient des esclaves. Elles se promenaient dans les rues avec les seins découverts comme les femmes de certaines tribus d’Afrique aujourd’hui encore. C’était le signe qu’elles étaient esclaves et pouvaient se donner à n’importe qui. Alors Mohammed les libère en leur disant: Mettez un voile sur votre poitrine. Vous n’êtes plus esclaves à présent. Vous êtes des femmes libres.

Le voile en Islam: Ce que dit le Coran (par le docteur Mahmoud Azab)

Un lecteur a réagi au texte écrit ci-dessus et nous demande:

J’ai vu dans votre site quelques unes de vos remarques sur l’Islam, c’est très intéressant, notamment concernant le voile islamique. Mais je vous précise qu’il y a des hadiths qui précisent que la femme ne doit montrer que son visage et ses mains après la puberté, qu’en pensez vous?

Le Message du prophète Mohammed en parlant dans le Coran du voile (mot mal traduit en français et qui signifie selon les versets rideau, voile spirituel, voile de distance géographique, manteau ou vêtement large) est double:

Il libère les femmes rejetées par leurs maris et/ou devenues esclaves qui se promenaient dans les rues les seins nus pour attirer l’attention. Mohammed les affranchit en leur disant « couvrez votre poitrine, vous n’êtes plus des esclaves à présent ». Il leur redonne leur dignité. C’est donc un message de délivrance (voir les versets sur site FAQ – Le Coran; ‘Le voile et la purification intérieure’ et l’article joint).

Il appelle les hommes et les femmes à être décents dans leurs habits et surtout à revêtir le « vêtement de la piété ». Mohammed dit: « Ô fils d’Adam! Nous avons fait descendre sur vous un vêtement qui cache votre nudité et des parures; mais le vêtement de la piété est meilleur! Voilà un des Signes de Dieu » (Coran VII; Les murailles,26).

Par ce dernier verset inspiré, Mohammed nous livre l’Intention profonde de Dieu quand il parle ailleurs du manteau, de vêtement large etc..

Dans les Livres Saints il ne faut jamais s’attacher à la lettre. Il faut rejoindre le sens spirituel du texte et l’Intention de Dieu à la lueur de la totalité de l’Inspiration biblico-coranique.
Le hadith qui demande aux femmes de se couvrir totalement le corps à part les mains et les visages doit être compris également dans ce sens spirituel: Être décente et surtout revêtir « le vêtement de la piété ».
D’ailleurs il y a un hadith (Sahih El Boukhari) qui mentionne que les femmes se préparaient pour la prière en se lavant dans la même piscine que les hommes à l’époque du Prophète Mohammad et du Calife Abou Baker et un certain temps à l’époque d’Omar Bin Al Khattab et de ce fait le visage, les cheveux et les bras sont découverts au moment du lavage.
En demeurant au niveau de la lettre, il y aurait contradiction entre les deux hadiths mentionnés.

Toutes les interprétations à la lettre sont à rejeter car

« La lettre tue, c’est l’Esprit qui vivifie. » (2 Corinthiens 3,6)

« Il y a des gens qui adorent Dieu à la lettre…. Ils tombent sur la face dans ce monde et dans l’autre. Voilà la perdition évidente. » (Coran XXII; Le Pèlerinage, 11)

Comme toujours, Jésus et Mohammed sont d’accord.

En somme, le voile c’est celui du coeur. Les habits religieux sont ceux de l’esprit. C’est le coeur et les pensées qui doivent être purifiées. C’est pourquoi Mohammed s’adresse autant aux hommes qu’aux femmes, en disant:

« Dis aux croyants de baisser leurs regards, d’être chastes, ce sera plus pur pour eux. Dieu est bien informé de ce qu’ils font. Dis aux croyantes de baisser leurs regards, d’être chastes, de ne montrer que l’extérieur de leurs atours, de rabattre leurs voiles (signifie vêtement large) sur leurs poitrines… » (Coran XXIV; La Lumière, 30-31)

L’homme et la femme sont appelés à la chasteté et à la pureté du coeur.

Voilà le sens spirituel des textes sur le voile. Ce qui a été dit dans le texte sur notre site « Regard de Foi sur le Coran », Chapitre 3.2; « La recherche du sens spirituel du texte », s’applique autant à la circoncision, le jeûne, les sacrifices, le pèlerinage qu’au voile. Ce sont des symboles « allégoriques » qui évoquent des réalités spirituelles (voir Coran III; La Famille d’Imran,7). Bien relire et approfondir ce texte.

Nous disons à nos soeurs musulmanes qui portent le voile avec beaucoup d’amour ce que St. Paul a dit aux Galates à propos de la loi de Moïse (toutes les prescriptions à suivre):

« C’est pour que vous restiez libres que Mohammed vous a libérées. »

Paul dit:

« C’est pour que nous restions libres que le Christ nous a libérés. Demeurez donc fermes, et ne vous laissez pas mettre de nouveau sous le joug de la servitude. Voici, moi Paul, je vous dis que, si vous vous faites circoncire, le Christ ne vous servira de rien. Et je dis encore une fois à tout homme qui se fait circoncire, qu’il est tenu de pratiquer la loi toute entière. Vous êtes séparés du Christ, vous tous qui cherchez la justification dans la loi; vous êtes déchus de la grâce. Pour nous, c’est de la foi que nous attendons, par l’Esprit, l’espérance de la justice. Car, en Jésus Christ, ni la circoncision ni l’incirconcision n’a de valeur, mais la foi qui est agissante par l’amour. » (Galates 5,1-6)

Ce texte s’applique également au voile ainsi qu’à toutes les prescriptions religieuses étroites.

Le voile et la purification intérieure

En guise d’approfondissement du sujet du voile (voir FAQ – Le Coran; ‘Le voile en Islam’), voici encore quelques versets biblico-coraniques qui appuient l’interprétation spirituelle du voile et de toutes autres prescriptions religieuses. Afin de bien comprendre ce texte, il est conseillé de lire et d’approfondir auparavant les textes sur site « Regard de Foi sur le Coran », « La Clé de l’Apocalypse » et « Culte et lieu du culte »:

Purifier l’intérieur

Par le verset suivant Mohammed nous enseigne que l’effort de purification doit être intérieur:

Coran II; La Vache,284: « … Si vous dévoilez ce qui est en vous, ou si vous le cachez, Dieu vous en demandera compte. Il pardonne à qui il veut; il punit qui il veut. Dieu est puissant sur toute chose. »

C’est donc l’intérieur qui compte. C’est sur ce qui se cache en nous que nous serons jugés.

Et Jésus avait dit aux pharisiens dans le même sens:

Matthieu 23,25-26: « Malheur à vous, scribes et pharisiens hypocrites, qui purifiez l’extérieur de la coupe et de l’écuelle, quand l’intérieur en est rempli par rapine et intempérance! » Pharisien aveugle! purifie d’abord l’intérieur de la coupe et de l’écuelle afin que l’extérieur aussi devienne pur. »

C’est par l’intérieur que nous sommes purifiés. L’extérieur est secondaire. Jésus insiste sur ce point en disant:

Matthieu 15,10–20: « Écoutez et comprenez! Ce n’est pas ce qui entre dans la bouche qui rend l’homme impur; mais ce qui sort de sa bouche, voilà ce qui rend l’homme impur…. Ce qui sort de la bouche procède du coeur. Du coeur en effet procèdent mauvais desseins… adultères, débauches…. Voilà les choses qui rendent l’homme impur; mais manger sans s’être lavé les mains, cela ne rend pas l’homme impur. »

Telles sont les paroles limpides et libératrices du « Verbe émanant de Dieu » (Coran III; Famille d’Imran,45).

Pour arriver à la purification du coeur, il ne faut pas porter un voile ou des habits extérieurs particuliers, mais s’ouvrir à la grâce de Dieu. Mohammed dit:

Coran XXIV; La lumière,21: « Ô vous qui croyez! Ne suivez pas les traces de Satan, car quiconque suit les traces de Satan, celui-ci ne manquera pas de l’entraîner vers la turpitude et le vice. Or, sans la grâce de Dieu envers vous et Sa miséricorde, nul d’entre vous n’atteindrait jamais l’état de pureté. Dieu purifie qui Il veut, car Dieu entend tout et sait tout. »

C’est en collaborant avec la grâce que nous atteignons l’état de la pureté. Tout est miséricorde.

C’est dans ce sens que Mohammed nous demande de revêtir le « vêtement de la piété » (Coran VII; Les murailles,26). C’est le seul vêtement qui plaît à Dieu. Et Mohammed nous explique ce qu’est la piété. C’est une dimension spirituelle, intérieure, et non des mouvements, des gestes ou des habits extérieurs:

Coran II; La Vache,177: « La piété ne consiste pas à tourner sa face vers l’Orient ou vers l’Occident. L’homme bon est celui qui croit en Dieu, au dernier Jour, aux anges, au Livre et aux prophètes. Celui qui, pour l’amour de Dieu, donne de son bien à ses proches, aux orphelins, aux pauvres, au voyageur, aux mendiants et pour le rachat des captifs. Celui qui s’acquitte de la prière; celui qui fait l’aumône. Ceux qui remplissent leurs engagements; ceux qui sont patients dans l’adversité, le malheur et au moment du danger: voilà ceux qui sont justes! Voilà ceux qui craignent Dieu! »

La piété consiste donc à faire le bien par amour de Dieu.

C’est cela le vêtement dont nous devons nous revêtir pour gagner la Bénédiction de notre Père. L’Apocalypse souligne ce fait en disant à propos des habits blancs de lin des vainqueurs dans la grande épreuve: « Le lin, c’est en effet les bonnes actions des fidèles » (Apocalypse 19,8).

Pas de contraintes en religion

Le verset suivant du prophète Mohammed est un verset clé, car il annule toutes les prescriptions de la Loi qui, au niveau de l’Esprit, sont des contraintes inutiles:

Coran II; La Vache,255-256: « … Son Trône s’étend sur les cieux et sur la terre: leur maintien dans l’existence ne lui est pas une charge. Il est le Très-Haut, l’Inaccessible. Pas de contraintes en religion. La voie droite se distingue de l’erreur. »

Et à propos du jeûne Mohammed insiste:

« Dieu veut la facilité pour vous, il ne veut pas, pour vous, la contrainte » (Coran II; La Vache,185)

Paul dit à ce propos:

Colossiens 2,16-23: « Du moment que vous êtes morts avec le Christ aux éléments du monde, pourquoi vous plier à des ordonnances comme si vous viviez encore dans ce monde? « Ne prends pas, ne goûte pas, ne touche pas », tout cela pour des choses vouées à périr par leur usage même! Voilà bien les prescriptions et doctrines des hommes! Ces sortes de règles peuvent faire figure de sagesse par leur affectation de religiosité et d’humilité qui ne ménage pas le corps; en fait elles n’ont aucune valeur pour l’insolence de la chair. »

En effet, toutes ces interdictions sont des inventions humaines. Jésus les a dénoncées en citant le prophète Isaïe qui disait déjà en son temps:

« Ce peuple m’honore des lèvres, mais leur coeur est loin de moi. Vain est le culte qu’ils me rendent: les doctrines qu’ils enseignent ne sont que préceptes humains. » (Matthieu 15,1-9 / Isaïe 29,13-14)

Pour ceux qui vivent de l’Esprit, les ordonnances légales sont annulées. Paul dit:

Hébreux 10,1: « La Loi est impuissante à rendre parfait ceux qui s’approchent de Dieu. »

Et aussi:

Colossiens 2,14-15: « Il (le Christ) a effacé, au détriment des ordonnances légales, la cédule de notre dette, qui nous était contraire; il l’a supprimée en la clouant à la croix. »

Tout habit religieux ainsi que le voile font partie de ces ordonnances légales annulées.

Dépasser la loi

Si seuls la foi, l’amour et la purification du coeur comptent aux yeux de Dieu, pourquoi Moïse et Mohammed auraient-ils donné dans l’Ancien Testament et dans le Coran une Loi ou une Charia?

La réponse nous a été donnée par Paul. La loi était un pédagogue. Il fallait préparer graduellement les Juifs à la compréhension spirituelle de la purification, des sacrifices, du culte, du Temple, des vêtements etc. Les Juifs ne pouvaient pas à l’époque de Moïse comprendre encore ces réalités spirituelles. C’était déjà un immense pas d’offrir le culte au Dieu unique et non plus à des multitudes d’idoles.
Les arabes de la péninsule Arabique ont dû passer par la même évolution. C’est pourquoi le Coran contient beaucoup de versets qui imposent une Loi similaire à la Loi de Moïse. Ici, également, la Loi devait servir de pédagogue.

Paul explique bien le conflit entre la pratique de la Loi de Moïse avec ses interdits et ses prescriptions étroites et la foi au Christ qui nous communique l’Esprit Saint et nous libère:

Galates 3,1-29: « … Je ne veux savoir de vous qu’une chose: est-ce pour avoir pratiqué la Loi (de Moïse) que vous avez reçu l’Esprit, ou pour avoir cru à la prédication?… Celui donc qui vous prodigue l’Esprit et opère parmi vous des miracles, le fait-il parce que vous pratiquez la Loi ou parce que vous croyez à la prédication? Ainsi Abraham crut-il en Dieu, et ce lui fut compté comme justice. Comprenez-le donc: ceux qui se réclament de la foi, ce sont eux les fils d’Abraham… Avant la venue de la foi, nous étions enfermés sous la garde de la Loi, réservés à la foi qui devait se révéler. Ainsi la Loi nous servit-elle de pédagogue jusqu’au Christ, pour que nous obtenions de la foi notre justification. Mais la foi venue, nous ne sommes plus sous un pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu, par la foi, dans le Christ Jésus. Vous tous en effet, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ: il n’y a ni Juif ni Grec, il n’y a ni esclave ni homme libre, il n’y a ni homme ni femme; car tous vous ne faites qu’un dans le Christ Jésus. »

Le Christ nous a donc libéré de la « malédiction de la loi » (Galates 3,13)..

Voici encore d’autres versets de Paul qui explique cette libération:

Romains 10,4: « … Car la fin de la Loi (mosaïque ou de toute autre Loi), c’est le Christ pour la justification de tout croyant… »

Galates 2,16: « … et cependant, sachant que l’homme n’est pas justifié par la pratique de la Loi, mais seulement par la foi en Jésus Christ, nous avons cru, nous aussi, au Christ Jésus, afin d’obtenir la justification par la foi au Christ et non par la pratique de la Loi, puisque par la pratique de la Loi personne ne sera justifié. »

L’évolution des Juifs à partir de l’adoration des idoles (voir p.e. l’épisode du veau d’or, Exode 32; ils adorèrent le veau d’or à l’imitation du taureau Apis qui était adoré en Égypte), en passant par l’adoration du seul Dieu à travers le culte matériel et la Loi de Moïse pour arriver finalement avec le Christ au concept spirituel du salut par la Foi et les oeuvres de l’amour comme expliqué par Paul, cette évolution a duré des siècles. Durant ces siècles beaucoup de prophètes ont été envoyés par Dieu pour expliquer le concept spirituel du jeûne, de la circoncision, du Temple etc. (voir « Regard de Foi sur le Coran », Chapitre 3.2; « La recherche du sens spirituel du texte »).

Mohammed, par contre, a donné aux Arabes toute la révélation en une fois et d’un seul coup.

Comme expliqué dans « Regard de Foi sur le Coran » Chapitre 3.3; « La pédagogie divine dans l’inspiration »:

« Il n’était pas possible de donner aux Arabes la plénitude de la lumière d’un seul trait, à cause de leur éloignement total de la Vérité divine. De même qu’il est impossible à l’oeil humain, demeuré longtemps dans l’obscurité, de s’ouvrir subitement à la lumière du soleil sans être ébloui, voire aveuglé, de même fallait-il donner graduellement la Lumière divine à ceux demeurés longtemps dans les ténèbres. »

C’est pourquoi le Coran renferme des éléments de la Loi et des éléments du salut spirituel par la Foi et l’Amour.

Mohammed, tenant compte de la mentalité de son époque, a donc donné des prescriptions également dans un sens pédagogique. C’était valable pour un certain temps.

Il ne pouvait pas d’un coup parler de la libération par l’Esprit et de la purification du coeur. Personne en son temps ne l’aurait compris. Il fallait d’abord détacher les Arabes du culte des idoles. En même temps, il ouvrait la voie à la libération par l’Esprit en parlant par exemple du « vêtement de la piété », de faire le bien par amour de Dieu (Coran II; La Vache,177) et du pardon de Dieu à ceux qui l’aiment:

Coran III; Famille d’Imran,31. « Dis-leur: Si vous aimez Dieu réellement, suivez-moi et Dieu vous aimera et vous pardonnera vos péchés. Dieu est Indulgent et Miséricordieux ».

En même temps, il leur révèle la Justice de Dieu:

Coran XXIV; La lumère,25: « Ce jour-là, Dieu rétribuera leurs oeuvres en toute équité, et ils constateront alors que Dieu est la justice même. »

Les temps nouveaux

Aujourd’hui, avec l’ouverture du Livre de l’Apocalypse et la Révélation de l’identité de la Bête de l’Apocalypse qui inaugurent « le Ciel nouveau et la Terre nouvelle », Juifs, Chrétiens et Musulmans sont appelés tous ensemble à faire un nouveau pas vers la maturité spirituelle.

Avec l’Apparition de la Bête, l’Ennemi annoncé de Dieu, chaque homme et chaque femme est appelé à prouver son Amour pour Dieu en s’engageant pour la Justice contre cette Bête. C’est ainsi que se fait le choix des élus.

C’est pourquoi l’Apocalypse lance aujourd’hui ce cri à tous les coeurs purs qui ont reconnu la Bête de l’Apocalypse: « Monte ici » (Apocalypse 4,1).

« Monte ici » pour identifier la Bête et la combattre, pour comprendre les prophéties concernant les deux Bêtes et leurs chutes imminentes.

« Monte ici » aussi en dépassant les ordonnances, les cultes, les rites, les vêtements pour arriver au culte spirituel intérieur par l’Amour et la Justice.

C’est en nous engageant contre la Bête, que nous nous purifions intérieurement.

C’est en montant à ce niveau de l’Esprit que nous accédons au Festin de Noces de l’Agneau (Apocalypse 19,9). Ce Festin consiste à se nourrir de la « Table qui descend du Ciel » (Coran V; La Table, 112-115), le Corps et le Sang de Jésus donnés en nourriture à tous les coeurs purs qui auront cru à l’Apocalypse révélée et se seront engagés contre la Bête (voir texte « Le pain de Vie dans la Bible et le Coran »).

Mohammed dit:

Coran LXXVI; L’Homme,21: « Et couverts de satin vert et de brocart, les habitants du Paradis porteront en parure des bracelets d’argent et dégusteront une boisson d’une grande pureté, offerte par leur Seigneur. »

Ces vêtements de « satin vert et de brocart » et ces « bracelets d’argent » sont des symboles de la richesse intérieure des élus. La dégustation d’une « boisson d’une grande pureté » est la Communion au Sang de Jésus versé pour notre purification.

Voilà comment on atteint la pureté du coeur….

Mohammed nous révèle:

Coran V; La Table,119: « Dieu dit: « Voilà le Jour où la sincérité des justes leur sera profitable; ils demeureront, à tout jamais immortels, au milieu de Jardins où coulent les ruisseaux ». Dieu se complaît en eux; ils se complaisent en Lui: Voilà le bonheur sans limites. »

À la Lumière de toutes les Saintes Écritures, nous sommes tous appelés à présent à dépasser toute forme de culte, loi, prescriptions étroites pour nous lancer avec Jésus de Retour parmi nous dans le Culte spirituel « en esprit et en vérité ». « Dieu est Esprit et ceux qui adorent , c’est en esprit et en vérité qu’ils doivent adorer », avait dit Jésus (Jean 4,24).

Les prescriptions religieuses font parties de l’Ancien monde qui doit disparaître:

« J’entendis alors une voix clamer, du trône: « Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux; ils seront son peuple, et lui, Dieu-avec-eux, sera leur Dieu.
Il essuiera toute larme de leurs yeux: de mort, il n’y en aura plus; de pleur, de cri et de peine, il n’y en aura plus, car l’ancien monde s’en est allé. »
Alors, Celui qui siège sur le trône déclara: « Voici, je fais l’univers nouveau » (Apocalypse 21,3-5)

L’alcool dans le Coran

Beaucoup de musulmans sont d’avis que Dieu défend tout alcool dans le Coran. D’autres croient qu’un usage modéré de l’alcool est permis.

Qu’en dit la Révélation divine?

Le prophète Mohammed dit dans le Coran à propos du vin:

Coran II; La Vache,219: « Ils t’interrogent au sujet du vin et du jeu de hasard; dis: « Ils comportent tous deux, pour les hommes, un grand péché et un avantage, mais le péché qui s’y trouve est plus grand que leur utilité. »

L’avantage dont parle Mohammed consiste à boire le vin avec mesure. Un verre de vin par jour est bon pour la santé.
Le « grand péché » réside dans l’excès et dans l’ivresse. Mohammed met donc les croyants en garde contre tout excès de vin. Il ne défend pas de toucher au vin, quand il est pris avec mesure, de façon équilibrée, sinon il n’aurait pas parlé « d’avantage ».
Mohammed dit encore:

Coran IV; Les Femmes, 43: « Ô vous les croyants! N’approchez pas de la prière, alors que vous êtes ivres –attendez de savoir ce que vous dites!– ou impurs –à moins que vous ne soyez en voyage– attendez de vous être lavés–… »

L’ivresse est totalement incompatible avec la prière et la vie spirituelle en général. Mohammed met en garde les croyants contre de pareilles déformations.
Paul dans sa lettre aux Corinthiens fait de même. Il blâme les chrétiens qui se réunissaient pour manger et pour s’enivrer, au lieu de prendre le Repas de Jésus:

« Lors donc que vous vous réunissez en commun, ce n’est plus le Repas du Seigneur que vous prenez. Dès qu’on est à table en effet, chacun prend d’abord son propre repas, et l’un a faim, tandis que l’autre est ivre. Vous n’avez donc pas de maisons pour manger et boire? Ou bien méprisez-vous l’Église de Dieu, et voulez-vous faire honte à ceux qui n’ont rien? Que vous dire? Vous louer? Sur ce point, je ne vous loue pas. » (1 Corinthiens 11,20-22)

Enfin Mohammed dit encore à propos du vin:

Coran V; La Table, 90-93: « Ô vous qui croyez! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées et les flèches divinatoires sont une abomination et une oeuvre du Démon. Evitez-les… Peut-être serez-vous heureux. Satan veut susciter parmi vous l’hostilité et la haine au moyen du vin et du jeu de hasard. Il veut ainsi vous détourner du souvenir de Dieu et de la prière. Ne vous abstiendrez-vous pas?… La nourriture de ceux qui croient et qui font le bien ne comporte pas de péché, pourvu qu’ils craignent Dieu, qu’ils croient et qu’ils fassent le bien, puis, qu’ils craignent Dieu et qu’ils croient, puis, qu’ils craignent Dieu et qu’ils fassent le bien. Dieu aime ceux qui font le bien. »

Ce texte montre clairement que l’important, ce n’est pas le choix d’une nourriture ou d’une boisson, mais de croire en Dieu et de faire le bien. D’où la répétition par trois fois de ce qui est important et doit retenir notre attention.

En même temps, Mohammed met en garde ceux qui se réunissaient à l’époque pour boire, s’adonner au jeu du hasard, adorer des idoles et utiliser des flèches divinatoires. Ce devait être courant à l’époque de s’adonner à toutes ces pratiques en même temps. Mohammed condamne fermement cette pratique en disant qu’elle vient de Satan et provoque la haine.

Les interdits sont en général nécessaires tant que les personnes n’ont pas encore de maturité psychologique et spirituelle pour discerner la bonne voie. C’était le cas des arabes du temps de Mohammed qui vivaient dans les excès de nourriture, de boissons alcoolisée, dans les jeux du hasard et les vices de tout genre.
De même dans l’Ancien Testament, les Israélites encore immatures dans leur vie spirituelle ont été orientés par les interdits contenus dans la Loi de Moïse. Comme l’explique Paul, la Loi a été un pédagogue:

« Ainsi la Loi a été comme un pédagogue pour nous conduire au Christ, afin que nous fussions justifiés par la foi. La foi étant venue, nous ne sommes plus sous ce pédagogue. Car vous êtes tous fils de Dieu par la foi en Jésus-Christ. » (Galates 3,24-26)

Voici encore quelques textes de l’Évangile concernant le vin, puisque le Coran a été donné aux Arabes pour certifier la Bible (voir texte « Regard de foi sur le Coran »):

  • Aux noces de Cana, Jésus, à la demande de sa Mère, change l’eau en un « bon vin » (Jean 2, 1-12). Le vin n’est donc pas condamnable en soi.
  • Jésus change la coupe remplie de vin en son Sang (Marc 14,22-25).
  • Paul dit affectueusement à son fils spirituel Timothée: « Cesse de ne boire que de l’eau. Prends un peu de vin à cause de ton estomac et de tes fréquents malaises » (1 Timothée 5,23).

Dans l’Ancien Testament également la modération dans l’usage du vin est prônée:

  • « Avec le vin ne fais pas le brave, car le vin a perdu bien des gens…
    Gaieté de coeur et joie de l’âme, voilà le vin qu’on boit quand il faut et à sa suffisance. Amertume de l’âme, voilà le vin qu’on boit avec excès, par passion et par défi. L’ivresse excite la fureur de l’insensé pour sa perte, elle diminue sa force et provoque les coups… » (Ecclésiastique 31,25-31).
  • « Raillerie dans le vin! Insolence dans la boisson! Qui s’y égare n’est pas sage » (Proverbe 20,1).
  • « Ne regarde pas le vin: comme il est vermeil! comme il brille dans la coupe! comme suavement il coule! Il finit par mordre comme un serpent, piquer comme une vipère! Tes yeux percevront d’étranges choses, ton coeur s’exprimera de travers… » (Proverbes 23,31-35).

En résumé, le vin n’est pas mauvais en soi. C’est l’excès qui est un péché condamnable. Pourtant la limite n’est pas toujours facile à discerner. Il faut rester très vigilant. L’alcool est un abîme qui aspire beaucoup d’âmes.
L’alcool pris régulièrement en trop grande quantité, sous prétexte de détente après une journée de travail, détruit souvent la communication dans les familles et est cause de beaucoup de frustrations. C’est là que la modération aussi doit commencer. La limite est parfois très subtile. Les mauvaises habitudes sont vite prises. À chacun de s’analyser devant Dieu.

Paul dit:

« Que votre modération soit connue de tous les hommes. Le Seigneur est proche. » (Philippiens 4,5)

Ainsi la Bible et le Coran se rejoignent pour condamner l’excès de vin. L’équilibre et la modération en toutes choses sont indispensables pour développer une vie spirituelle riche de la Parole de Dieu et de Sa Sainte Présence.

Paul résume en disant:

« Ne vous enivrez pas de vin: on n’y trouve que libertinage; mais cherchez dans l’Esprit votre plénitude. » (Ephésiens 5,18)