La prière

Comment vous adressez-vous à Dieu dans vos prières?

Je vous envoie ces recommandations de notre Bien-Aimé Frère aîné concernant Son-notre Père.
Vous savez qu’on s’adresse à Lui en tant que Seigneur, Adonaï, Dieu, Allah, God etc. Or, Jésus nous recommande de nous adresser à Lui ainsi: « Père ».
Matthieu nous dit que Jésus nous demande de prier ainsi: « Notre Père qui es aux Cieux etc…. » (Matthieu 6,7 etc.)

Or, Luc nous dit que Jésus prescrit de Le prier ainsi: « Père, que ton Nom soit sanctifié… » (Luc 11,1 etc.). Luc est plus intime, car quand nous nous adressons à un père nous ne lui disons pas « notre Père », mais « Père » tout court ou « Papa ». Luc nous rapproche encore davantage du Père en ne mentionnant pas « qui es aux Cieux », car ce tendre Père est en nous, non pas lointain aux Cieux.

Comment savoir si nous sanctifions le Nom de Dieu? Ceux qui sanctifient ce Nom, L’appellent « Père » ou même « Papa et tendre Père ». C’est ainsi qu’il nous faut nous adresser à Lui. Autrement, nous ne sommes pas inspiré par l’Esprit de ce Père béni. Car, c’est inspiré par l’Esprit béni de ce Père saint que nos coeurs crient vers Lui: « Abba, Père ». Paul dit: « Et la preuve que vous êtes des fils, c’est que Dieu a envoyé dans nos coeurs l’Esprit de son Fils qui crie: Abba, Père » (Galates 4,6). Autrement nous ne sommes pas des fils, ni inspirés par l’Esprit du Père.

Et Paul dit encore inspiré par l’Esprit du Père: « Aussi bien n’avez-vous pas reçu un esprit d’esclave pour retomber dans la crainte; vous avez reçu un esprit de fils adoptif qui nous fait nous écrier: Abba! Père! L’Esprit en personne se joint à notre esprit pour attester que nous sommes enfants de Dieu » (Romains 8,15-16). Réalisons donc qu’en disant « Abba, Père », c’est l’Esprit de ce Père béni qui nous anime.

Les Apôtres étaient inconscients de ce don merveilleux d’être à ce point vrais fils de ce tendre Père, non des esclaves adorateurs. Quand les Apôtres demandèrent à Jésus de leur montrer le Père, Il leur répondit: « Qui m’a vu a vu le Père… » (Jean 14,7-11). Jésus ne s’est pas présenté en despote. Il incarna l’Amour tendre du Père jusqu’au don extrême de soi-même sur la croix. C’est ainsi qu’Il révéla le vrai Nom du Père. Qui a vu cela et l’a compris, voit le Père, notre Père.

Car Jésus, et Lui seul, pouvait révéler le vrai visage du Père: « Nul ne sait qui est le Fils si ce n’est le Père, ni qui est le Père si ce n’est le Fils, et celui à qui le Fils veut bien le révéler » (Luc 10,22). Il a bien voulu le révéler à nous, si petits aux yeux du monde: « Je te bénis Père, Seigneur du Ciel et de la terre d’avoir caché cela aux sages et aux intelligents et de l’avoir révélé aux tout-petits. Oui Père, car tel a été ton bon plaisir » (Luc 10,21).

Jésus nous a donné non seulement un Père Éternel, tout aimant et tendre, mais aussi une Mère toute aussi tendre et aimante: Marie. En disant à cette tendre Mère d’adopter Jean comme fils et à celui-ci de l’accueillir comme Mère, c’est à tous les siens que Jésus adresse ces paroles et les confie à Sa Mère qui devient aussi notre douce et tendre Maman (Jean 19,26-27).

Soyons donc attentifs à cet Esprit-Saint qui nous adopte et crie en nous: « Abba, Père » et « Maman chérie ».
Et soyons-en réconfortés en ces temps apocalyptiques où la Femme crie dans les douleurs de l’enfantement… notre enfantement nouveau comme fils (Apocalypse 12).

Qui refuse Marie pour Mère n’a pas Dieu pour Père…

Le chapelet

Que pensez-vous du chapelet?

Le chapelet est la plus belle prière à la Vierge Marie.

À chacune de ses apparitions à Fatima, notre Mère a insisté en disant:

  • 13.06.1917: « Je veux … que vous disiez le chapelet tous les jours. »
  • 13.08.1917: « Je veux … que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours. »
  • 13.10.1917: « Que l’on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours. »

Et Lucie, la voyante de Fatima, écrit au révérend Père Agostino Fuentes (22 Mai 1958):

« Depuis que la Très Sainte Vierge a donné une grande efficacité au Saint Chapelet, il n’y a plus de problème matériel, ni spirituel, ni national ou international qu’elle ne peut résoudre avec le Saint Chapelet et avec nos sacrifices. »

Pourquoi le chapelet est-il si important?

L’Ave Maria découle directement des paroles de l’Ange Gabriel et d’Élisabeth adressées à notre Mère sous l’action de l’Esprit Saint (Luc 1,28 / Luc 1,42).

Marie a dit à Sainte Gertrude (au 13ème siècle):

« Jamais homme n’a fait quelque chose de plus beau que l’Ave Maria. On ne peut me saluer d’une façon plus douce à mon coeur que par ces paroles pleines de respect par lesquelles Dieu le Père m’a saluée lui-même. »

L’Ave Maria rappelle à notre Mère le plus beau moment de sa vie. C’est le moment où son « esprit a tressailli de joie en Dieu son Sauveur, parce qu’Il a jeté les yeux sur son humble servante » (Luc 1,47-48). C’est le moment de l’incarnation du Verbe éternel pour nous redonner la Vie. « Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous » (Jean 1,14).

Rappeler à notre Maman ce moment béni, c’est entrer avec elle en communion profonde avec tout le Plan de Salut de notre Père.

Or, Marie a pour mission de former Jésus en nous. C’est par la répétition de l’Ave Maria, que Marie forme Jésus en nous.

Message de Jésus à Pierre2 (20.02.1982):

« Dis-leur que le chapelet est comme les coups répétés des ciseaux du sculpteur pour sculpter le vrai visage du Christ en nous, ses vrais traits, son vrai rayonnement, son propre regard. »

La puissance du chapelet

Le chapelet est un bouclier contre les forces du mal.

Le diable ne supporte pas le chapelet, car il ne supporte pas notre Mère. La plus grande défaite du diable, c’est de n’avoir jamais pu atteindre cette Femme pure et Immaculée. L’Immaculée Conception a toujours écouté la Voix de Dieu et n’a jamais prêté oreille à sa voix. C’est pourquoi, faire plaisir à notre Mère, le dérange beaucoup. Chaque Ave Maria est un coup de marteau sur sa tête, et la répétition de ce coup de marteau le force à s’éloigner.
Ainsi le chapelet est un puissant exorcisme. Dans les pires moments de notre vie, c’est le chapelet qui nous donne la force de nous en sortir. Le chapelet est aussi le seul remède efficace contre la dépression.

Padre Pio appelait son chapelet « son arme ».

Par le chapelet, nous changeons la face de la terre. C’est notre Mère qui a écrasé la tête du serpent infernal et la lui écrasera encore à l’avenir dans le Triomphe total de notre Père sur terre (Apocalypse 12). En priant le chapelet, nous accélérons ce Triomphe.

Pourquoi la répétition?

Le chapelet c’est la répétition des pensées nobles et positives envers notre Mère qui font obstacles au flot de pensées négatives qui nous assaillent à longueur de journée.

C’est par la répétition de l’Ave Maria comme un mantra que notre esprit se calme, s’apaise, se concentre et arrive après un certain temps à entrer en communication profonde avec l’esprit infiniment serein de notre Maman.

La répétition fait partie du cycle de la vie. Dans la vie spirituelle la répétition calme le mental pour libérer l’esprit.
Par le chapelet nous nous branchons sur l’Éternité.

Soeur Lucie de Fatima disait:

« La répétition des Ave Maria, Pater noster et Gloria Patri est la chaîne qui nous élève jusqu’à Dieu et nous attache à lui, nous donnant une participation à sa vie divine, comme la répétition des bouchées de pain dont nous nous nourrissons entretient en nous la vie naturelle, et nous n’appelons pas cela une chose dépassée! Cette désorientation est diabolique! Ne vous laissez pas tromper. » (Lettre de Soeur Lucie, du 29 décembre 1969, à l’un de ses trois neveux prêtres)

Messages à Pierre2 concernant le chapelet

02.11.1970: « Le chapelet, récite sans cesse le chapelet, sans cesse l’Ave Maria. Que ce soit ta prière de prédilection. »

25.11.1970: « Le chapelet, encore le chapelet, toujours le chapelet! C’est par lui que tu simplifieras ta mission. »

16.11.1981: Croisade de chapelet pour le retour des Palestiniens.

20.02.1982: C’est le chapelet qui me forme dans l’âme et dans les yeux des fils de ma Mère.
Je suis fils de Marie, Jésus, fils de Marie, l’Évangile le crie sur tous les toits.
Je n’ai pas honte d’être le Fils de Marie.
C’est par elle que j’ai assumé ma mission de Fils de Dieu.
Les fils de Dieu sont fils de Marie.
Je veux l’Église des fils de Marie.
C’est à croire ou à ne pas y croire, à prendre ou à laisser….
Dis-leur que le chapelet est comme les coups répétés des ciseaux du sculpteur
Pour sculpter le vrai visage du Christ en nous, ses vrais traits, son vrai rayonnement, son propre regard.

17.03.1982: « Ma fronde c’est l’encensoir, le chapelet. »

09.05.1982: « Dis-leur que j’aime le chapelet, que je ne résiste pas au chapelet. »

20.10.1983: « Plus tu pries le Chapelet, plus Je me manifesterai à toi et plus Je t’éclairerai comme Je l’ai fait pour Pio avant toi. »

04.05.1989: « Ton chapelet a du poids. »

01.10.1990: « Maman, prie toujours en moi ». « Je prie pour toi puisque tu Me le demandes sur le chapelet… Prie avec moi en silence. »

23.01.1992: « Passer le temps à le transformer en Éternité » (par le chapelet).

10.08.1992: Jésus: « Ces chapelets me donnent de la force pour vous, me rendent musclé. »

03.05.1995: « Va par le chapelet à Marie, non par le chapelet à Jésus. Marie est ta Route. »

07.08.1997: « Prie le chapelet et la Vierge t’accordera des grâces et la force. »

15.01.2004: « Attention: Prières, Repas, Chapelet! »

Au début des années 80, à un moment donné, Pierre2 eu beaucoup de difficultés. Notre Père lui dit que c’était parce qu’il avait négligé pendant ce temps le chapelet.

Comment prier le chapelet?

  1. Le Credo
  2. Notre Père
  3. Trois prières à « Mater Admirabilis »
  4. Remerciements et louanges
  5. Le « Notre Père » puis 11 Ave Maria puis « remerciements et louanges » (à répéter 3 fois)

Voir les prières ci-dessous.

Par solidarité avec les musulmans, nous prions le chapelet de 33 graines (le chapelet catholique consiste en 5 notre Père et 5 dizaines de Ave Maria). À chacun de choisir le chapelet qui lui convient. Il n’y a pas d’obligations. En priant le chapelet, nous méditons la vie de Jésus et les mystères de l’Apocalypse. Nous prions contre l’Antichrist et pour le triomphe des élus.

Annexe: Les exhortations au chapelet quotidien de Notre Dame du Rosaire à Fatima

13.05.1917: « Récitez le chapelet tous les jours, afin d’obtenir la paix pour le monde et la fin de la guerre. »

13.06.1917: « Je veux … que vous disiez le chapelet tous les jours. »

13.07.1917: « Je veux … que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours en l’honneur de Notre Dame du Rosaire, pour obtenir la paix du monde et la fin de la guerre, parce qu’elle seule pourra vous secourir. »

13.08.1917: « Je veux … que vous continuiez à réciter le chapelet tous les jours. »

13.09.1917: « Continuez à réciter le chapelet afin d’obtenir la fin de la guerre. »

Commentaire de Soeur Lucie de Fatima sur ces paroles de Notre Dame:

« Le Message nous demande la persévérance dans la prière, c’est-à-dire de continuer à prier pour obtenir la fin de la guerre. Il est vrai qu’à cette époque-là, le Message parlait de la guerre mondiale qui tourmentait alors l’humanité. Mais cette guerre est aussi le symbole de beaucoup d’autres guerres qui nous entourent et dont nous avons besoin de voir la fin, par notre prière et notre sacrifice. Je pense aux guerres que nous font les ennemis de notre salut éternel: le démon, le monde et notre propre nature charnelle. » (Appels du Message de Fatima, 1ère édition française de juillet 2003, chapitre XVI: Appel à la persévérance dans le bien, page 157)

13.10.1917: « Que l’on continue toujours à réciter le chapelet tous les jours. »

« Que l’on récite le chapelet tous les jours. Notre Dame a répété cela dans toutes ses apparitions, comme pour nous prémunir contre ces temps de désorientation diabolique, pour que nous ne nous laissions pas tromper par de fausses doctrines et que, par le moyen de la prière, l’élévation de notre âme vers Dieu ne s’amoindrisse pas. » (Lettre de Soeur Lucie, du 12 avril 1970, à Maria Teresa da Cunha, l’une de ses amies, engagée avec zèle dans la défense de la dévotion mariale)

« Je vois par votre lettre que vous êtes préoccupé par la désorientation de notre temps. Il est triste en effet que tant de personnes se laissent dominer par la vague diabolique qui balaye le monde et qu’elles soient aveuglées au point d’être incapables de voir l’erreur! Leur faute principale est qu’elles ont abandonné la prière; elles se sont ainsi éloignées de Dieu, et sans Dieu, tout leur fait défaut: « Sans moi, vous ne pouvez rien faire » […].
« Le diable est très rusé et cherche nos points faibles afin de nous attaquer. Si nous ne sommes pas appliqués et attentifs à obtenir de Dieu la force, nous tomberons, car notre temps est très mauvais et nous sommes faibles. Seule la force de Dieu peut nous tenir debout. » (Lettre de Soeur Lucie, du 13 avril 1971, au Père José Valinho, salésien, l’un de ses trois neveux prêtres)

« […] Ce que quelques désorientés ont répandu contre la récitation du chapelet est faux. La lumière du soleil est plus ancienne que la récitation du chapelet, et ils ne veulent pas cesser de bénéficier de son éclat; plus anciens sont les psaumes et, eux aussi, comme les prières qui constituent le chapelet, font partie de la liturgie sacrée.
La répétition des Ave Maria, Pater noster et Gloria Patri est la chaîne qui nous élève jusqu’à Dieu et nous attache à lui, nous donnant une participation à sa vie divine, comme la répétition des bouchées de pain dont nous nous nourrissons entretient en nous la vie naturelle, et nous n’appelons pas cela une chose surannée!
Cette désorientation est diabolique! Ne vous laissez pas tromper. » (Lettre de Soeur Lucie, du 29 décembre 1969, à l’un de ses trois neveux prêtres)

Pouvez-vous nous dire comment vous priez?

Prier, c’est parler à notre Père et surtout écouter Sa voix dans notre coeur.
C’est se mettre en état d’écoute intérieure.
C’est écouter la Voix de notre Père pour accomplir sa Volonté.

Messages à Pierre2

15.12.1995: « La meilleure prière, c’est d’entrer dans le plan de Dieu. »

17.03.1997: « Savoir parler à Dieu et savoir l’écouter. Beaucoup, en dehors des formules de prières préparées par d’autres, ne savent pas parler à Dieu. Si peu savent L’écouter. »

29.11.1989: « Prier est un art, il n’est pas donné à tous de savoir prier. On confond souvent ferveur et contention, prières et cultes. Prier avec ferveur ne signifie pas être tendu dans la prière. Il faut arriver à prier avec ferveur, sans contention, sans rides. Priez ardemment mais dans la détente, le visage déridé. La prière est une symphonie qu’il faut jouer calmement, paisiblement, comme une eau qui coule, comme un cours d’eau limpide qui va droit son chemin. La prière est un art et il faut savoir prier, c’est pourquoi les apôtres ont demandé à Jésus: « Seigneur, apprends-nous à prier » (Luc 11,1)

Je vous veux grands. Il faut convertir la contention en tendresse. La contention est du diable.

Plus nous sommes tendres, mieux nous prions. Notre Père ne résiste pas à la tendresse. (Doris)

Le « bon voleur » a attendri le Christ par un regard de tendresse sur la croix: « Jésus, souviens-toi de moi, » lui dit-il les yeux larmoyants d’amour et de regrets de ses fautes « quand tu viendras dans ton royaume » (Luc 23,42). Le coeur du Christ a flanché sur le champ: « En vérité, je te le dis, dès aujourd’hui tu seras avec moi dans le Paradis » (Luc 23,43). »

Les prières

Nous proposons ici quelques prières que nous récitons régulièrement. Bien entendu, chacun est libre de choisir les prières qui correspondent à son état d’âme.

NOTRE CREDO
Je crois en Dieu, notre bon Père, Créateur du ciel et de la terre.
Je crois que Jésus est le fils de Dieu, Son incarnation et le Messie envoyé par le Père pour remettre les péchés de ceux qui croient en Lui.
Il a été conçu du Saint-Esprit, est né de l’Immaculée Vierge Marie, a été livré par Caïphe et le Sanhédrin à Ponce Pilate,
Il a souffert pour nous, a été flagellé, crucifié, mis à mort et enseveli,
Il a visité le séjour des morts et ressuscité le troisième jour comme il l’avait prédit.
Il est apparu à ses apôtres, est monté aux cieux, avant de revenir à la fin des temps pour tout restaurer.
Je crois que Jésus est déjà revenu, ouvre Lui-même l’Apocalypse par son Envoyé particulier, démasque l’Antichrist, la Bête de l’Apocalypse, et inaugure le Ciel Nouveau et la Terre Nouvelle.
Il se manifeste encore à ceux qui l’attendent pour leur donner le Salut.
Je crois au Saint Esprit donné par Jésus aux siens, en la présence personnelle du Christ dans le Pain de Vie, par son Corps et son Sang, en la compatissante intercession de la Vierge Marie, Corédemptrice et Médiatrice de toutes les grâces, à son Immaculée Conception, à ses apparitions à Lourdes, La Salette et Fatima, en la Restauration Universelle et au temple spirituel ouvert à tous les hommes de bonne volonté.
Je crois que Mohammed est prophète de Dieu.
Je crois en l’intercession et la communion des Saints, à la solidarité des croyants, à la rémission des péchés, à la résurrection du corps et à la Vie Éternelle déjà établie en nous. Amen.

NOTRE PÈRE
Notre Père qui es en nous,
que Ton Nom soit sanctifié,
que Ton Règne vienne,
que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Car à Toi Seul appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire
pour les siècles des siècles. Amen

(Cette prière a été simplifiée par Pierre2, car après des années d’engagement, notre Père ne voulait plus que l’on prie « Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour et pardonne-nous nos offenses…. ». Car, en Bon Papa, Il nous donne le pain quotidien et Il nous pardonne nos offenses. Plus besoin de le Lui demander tout le temps).

Pour ceux qui veulent, ils peuvent garder l’ancienne prière:
…Que Ta Volonté soit faite sur la terre comme au ciel.
Donne nous aujourd’hui notre pain de ce jour
Et pardonne-nous nos offenses, comme nous pardonnons à ceux qui nous ont offensés et ne nous soumets pas à la tentation, mais délivre nous du mal.
Car à Toi Seul appartiennent le Règne, la Puissance et la Gloire
pour les siècles des siècles. Amen.

SALUT MARIE
Salut Marie pleine de grâces, Notre Père est avec toi
Tu es bénie entre toutes les femmes et Jésus, ton Fils béni est le Messie.
Sainte Marie, mère de Dieu et notre mère chérie, prie pour nous, tes enfants, maintenant et jusqu’à l’heure bénie de notre départ. Amen.

(La deuxième partie de l’Ave Maria a été ajoutée par l’Église:
Sainte Marie, Mère de Dieu, prie pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l’heure de notre mort. Amen.
Pierre2 l’a modifié pour nous libérer de la culpabilité des « pauvres pécheurs » et nous donner un esprit d’ouverture et d’amour filial envers notre Mère).

PRIÈRE À « MATER ADMIRABILIS »
Une prière à « Mater Admirabilis » (Mère Admirable) fut composée, en date du 20 octobre 1945, par la jeune Doris Toutounji, née le 24 juin 1930. Elle fut soudainement prise au Ciel le 10 décembre 1945, quarante jours après avoir composé cette belle prière inspirée par l’Esprit Saint. Les Apôtres de l’Apocalypse se plaisent à réciter cette prière et plaisent à leur Admirable Mère en la lui offrant quotidiennement. Ils se reconnaissent dans la « petite légion » de ses enfants qui « Lui rendent gloire sous ce titre » (Message de Marie à Marienfried). À signaler que les apparitions de Marie à Marienfried débutèrent en avril 1946, quatre mois après la « disparition » de Doris pour rejoindre cette Mère Admirable à laquelle elle avait dédié cette prière avec amour.

« Salut Marie, pleine de grâces, étincelante lumière où se reflète la trinité Divine. Ton nom, ô Marie, est un baume répandu, et pour nous qui t’aimons, un secours toujours attendu.
Notre Père est avec toi, comme Toi, ô Marie, est avec nous, pour éclairer, guider et consoler tes enfants, pauvres pèlerins qui cheminent dans la vallée de larmes, les yeux fixés sur Toi, leur douce étoile.
Tu es bénie entre toutes les femmes, parce que Notre Père t’a choisie pour être la Mère du Verbe Incarné, sans permettre jamais que le péché ternisse ta ravissante blancheur.
Jésus ton Fils béni est le Messie, car par Toi Il nous a été donné, l’Unique Sauveur, qui de la mort nous rachète et nous rouvre la porte des cieux.
Sainte Marie, Mère de Dieu, notre Mère chérie, prie pour nous qui combattons ensemble avec toi maintenant le diable et ses hommes sur la terre. Sois à toute heure notre refuge, pour qu’en cette fin des temps, attirés par Toi à la vie sprituelle, nous puissions déjà contempler ton doux visage dans la splendeur de l’Éternité. Amen. »

REMERCIEMENTS ET LOUANGES
Merci Père chéri d’exaucer nos prières,
Pour notre triomphe par le Coeur Immaculé de Marie, ton épouse notre Mère admirable. Amen.
Gloire à toi Père Fils et Saint Esprit,
Ô Dieu notre Père qui est, qui était et qui vient pour les siècles des siècles, Amen.
Merci mon Jésus pour la première résurrection,
Et mènes y tous ceux qui ont besoin de toi.
Sainte Mère de Dieu,
Embrase mon coeur pour que j’embrase le monde.
Coeur Sacré de Jésus,
Nous n’avons confiance qu’en toi.
Coeur Immaculé de Marie,
Prie pour nous qui avons recours à toi.
Coeur paternel de Joseph,
Nous comptons sur toi et sur vous tous nos frères et soeurs du ciel et de la terre, Amen.
Et toi Michel, chef de l’armée céleste, et Gabriel et Raphaël, repoussez en enfer par la force divine de l’Immaculée Conception, Satan et tous les hommes mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Amen

REPAS DE JESUS
(voir le texte « Jésus restaure la prêtrise »)

Se recueillir. Dire quelques prières comme le Credo, le notre Père, l’Ave Maria.

Nous sommes réunis autour de Jésus, avec tous nos frères du Ciel et de la Terre, tendrement rassemblés dans le Coeur Immaculé de Marie notre tendre Mère, de Joseph, de Michel, de Mohammed pour entendre Jésus nous dire avec Amour et ferveur:

« Prenez et mangez, ceci est mon Corps, sacrifié pour vous, pour la rémission des péchés. Amen.
Buvez-en tous, ceci est mon Sang, le Sang de la Nouvelle Alliance, versé pour vous et pour beaucoup, pour la rémission des péchés. Amen.
Faites ceci en mémoire de Moi. »

Jésus, nous faisons ceci en mémoire de Toi,
et nous en vivons tous, car nous savons que ceci est vraiment
ton Corps et ton Sang, glorifiés par ta Résurrection,
pour nous donner la Vie en nous et nous glorifier de ta Gloire dès ici-bas, par L’Esprit-Saint qui s’y trouve.
Nous faisons ceci avec Toi quotidiennement, en famille et annonçons ton Retour.
Merci mon Jésus d’être avec nous et de nous garder toujours avec toi. Amen.

Prise de l’eucharistie

Merci Père chéri pour cette communion, au Corps et au Sang, en l’Âme et en la Divinité de Jésus. Que cette communion et toutes les autres servent à notre union intime en Toi. Nous T’offrons Jésus qui est en nous et nous nous offrons en Toi, avec Lui et en Lui, unis dans le Coeur de Marie, avec toutes les prières des martyrs persécutés par l’Antichrist. Amen.

NOTRE MERE DE L’APOCALYPSE
Notre Mère de l’Apocalypse, Immaculée Mère de Dieu et notre Mère chérie, défends-nous dans le combat. Sois notre secours contre la malice et les embûches des hommes et des démons, que Dieu leur fasse sentir ton Empire, nous t’en supplions. Et toi Michel, chef de l’Armée Céleste, et Gabriel et Raphaël, repoussez en enfer par la force divine de l’Immaculée Conception, Satan et tous les hommes mauvais qui rôdent dans le monde en vue de perdre les âmes. Amen.

Coeur Sacré de Jésus, nous n’avons confiance qu’en Toi.
Coeur Immaculé de Marie, prie pour nous qui n’avons recours qu’à Toi.
Coeur paternel de Joseph, nous comptons sur Toi et sur vous tous, nos frères et soeurs du Ciel et de la Terre. Amen.

PROMESSES À MARIE
Nous te promettons, Marie Immaculée, notre Mère chérie, toi Notre Dame de La Salette et de Fatima, d’être dans le monde témoins de ton Coeur Immaculé, en témoignant pour la Justice et la Vérité, tel que Jésus, ton Fils, nous l’a enseigné. Accorde-nous ton secours tout puissant afin d’être fidèle en notre Serment. Amen.
Entre tes mains, Marie, je remets mon esprit et je te confie notre prière, notre mission, notre combat, notre famille et notre vie éternelle. Augmente en-nous la vie intérieure, la connaissance de la volonté de Dieu, l’assurance, la force, l’amour, l’humilité, l’intelligence, la sagesse, le discernement, l’esprit de prophétie, l’équilibre en toute chose et la conscience de vivre en votre douce compagnie. Amen.

PETITES PRIERES
À notre Père
Père chéri, investis-nous de ta Puissance et de ta Colère pour combattre Satan et les siens.
Et viens renouveler tout par la Puissance de ton Esprit. Amen.

À notre Ange Gardien
Ange de Dieu, notre gardien
Illumine-nous, garde-nous,
Régis et gouverne-nous,
Nous qui t’avons été confié par la Miséricorde Divine. Amen.

Aux âmes du purgatoire
Papa, donne-leur le repos Éternel
Et que resplendisse sur eux Ta lumière perpétuelle,
Qu’ils reposent en paix. Amen.

AL FATIHA
(voir texte ci-dessous)

PRIÈRES TIRÉES DU CORAN OU DES HADITHS
Sourate 1: Al Fatiha
Au nom de Dieu, Celui qui fait miséricorde, le Miséricordieux.
Louange à Dieu, Seigneur des mondes:
Celui qui fait miséricorde,
le Roi du Jour du Jugement!
C’est Toi que nous adorons! C’est Toi dont nous implorons le secours!
Dirige-nous dans le Chemin droit
Le chemin de ceux que Tu as comblés de bienfaits, non pas le chemin de ceux qui encourent ta colère ni celui des égarés!

Sourate 2, verset 255, dit verset du Trône (Ayah al-koursayy)
« Dieu! Point de divinité à part Lui, Le Vivant, Celui qui subsiste par lui-même.
Ni somnolence ni sommeil ne Le saisissent.
À Lui appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre.
Qui peut intercéder auprès de Lui sans Sa permission?
Il connaît leur passé et leur futur.
Et, de Sa science, ils n’embrassent que ce qu’Il veut.
Son trône, déborde les cieux et la terre, dont la garde ne Lui coûte aucune peine.
Et Il est le Très Haut, le Très Grand. »

Sourate 45, Celle qui est agenouillée, 36-37
Louange à Dieu,
le Seigneur des cieux,
le Seigneur de la terre,
le Seigneur de l’univers.
À lui la grandeur dans les cieux et sur la terre.
Il est le Tout-Puissant, le Sage! »

Sourate 59, L’Epreuve, 22-24
Il est Dieu!
Il n’y a de Dieu que lui.
Il est celui qui connaît ce qui est caché
Et ce qui est apparent.
Il est celui qui fait miséricorde,
Le Miséricordieux.
Il est Dieu!
Il n’y a de Dieu que lui!
Il est le Roi, le Saint, la Paix,
Celui qui témoigne de sa propre véridicité.
Le Vigilant, le Tout-Puissant,
Le Très-Fort, le Très-Grand.
Gloire à Dieu!
Il est très éloigné de ce qu’ils lui associent!
Il est Dieu!
Le Créateur;
Celui qui donne un commencement à toute chose;
Celui qui façonne.
Les Noms les plus beaux lui appartiennent.
Ce qui est dans les cieux et sur la terre
Célèbre ses louanges.
Il est le Tout-Puissant, le Sage.

« Ô Dieu, aide-moi à me rappeler de Toi, à Te manifester ma gratitude et à appliquer parfaitement mon adoration pour Toi. » (rapporté par Ahmad, Abou Daoud, Nasâ’i et Hakîm)

« Ô Dieu, Tu es le Salut, de Toi provient la paix. Béni sois-Tu, ô Seigneur, Toi qui détient la majesté et la munificence. » (rapporté par Mouslim)

Prier dans un édifice matériel?

Un lecteur insiste sur l’utilité des églises comme édifices pour prier. Il nous écrit:

Dans une de vos réponses, vous me dites que les Apôtres se réunissaient au Temple pour consulter les Écritures, étant donné qu’ils n’avaient pas les textes dans les maisons. Ceci est crédible. Dans Actes 3,1, il est écrit que Pierre et Jean montèrent au Temple pour la prière de la neuvième heure. Qu’est-ce que vous pouvez me dire à ce propos?

Les Apôtres se réunissaient au Temple pour consulter les Écritures et surtout pour témoigner. Jésus faisait de même (Luc 22,53).

Paul témoignait au Temple ou dans la Synagogue (Actes 17,2-4). Les Apôtres fréquentaient chaque jour le Temple et « rompaient » le Pain dans leur maison (Actes 2, 46-48).

En témoignant, les Apôtres glorifiaient Jésus et, grâce à Lui, opéraient des guérisons et des miracles. Ainsi, beaucoup parmi le peuple se convertirent (Actes chapitres 3 et 4).

Les Apôtres ne sont pas montés au Temple pour la prière, mais pour rencontrer les gens qui étaient là pour la prière et pour leur annoncer la Venue du Messie. Donc pour témoigner.

Car les Apôtres avaient encore l’enseignement et l’exemple de Jésus en eux:

« Si tu prie, retire-toi dans ta chambre… ». (Matthieu 6,5-7)

Quand Jésus priait, il se retirait dans un endroit désert, tout seul (Matthieu 14,23 / Marc 1,35).

« Or il advint, en ces jours-là, qu’il s’en alla dans la montagne pour prier, et il passait toute la nuit à prier Dieu » (Luc 6,12)

Et puis, quelle prière en commun peut-il y avoir entre ceux qui reconnaissent Jésus comme Messie et ceux qui le renient? Quelle prière en commun peut-il y avoir aujourd’hui entre ceux qui témoignent contre l’Antichrist et ceux qui l’acceptent et le louent (voir texte Lettre ouverte à Jean-Paul II).

Déjà Paul nous encourageait à avoir une attitude ferme:

« Ne formez pas d’attelage disparate avec des infidèles. Quel rapport en effet entre la justice et l’impiété? Quelle union entre la lumière et les ténèbres? Quelle entente entre le Christ et Bélial? Quelle association entre le fidèle et l’infidèle? Quel accord entre le temple de Dieu et les idoles? Or c’est nous qui sommes le temple du Dieu vivant, ainsi que Dieu l’a dit: J’habiterai au milieu d’eux et j’y marcherai; je serai leur Dieu et ils seront mon peuple. Sortez donc du milieu de ces gens-là et tenez-vous à l’écart, dit le Seigneur. Ne touchez rien d’impur, et moi, je vous accueillerai. Je serai pour vous un père, et vous serez pour moi des fils et des filles, dit le Seigneur tout-puissant. » (2 Corinthiens 6,14-18)

L’Impie aujourd’hui c’est l’Antichrist, l’État d’Israël, et tous ceux qui s’y associent.
Et l’Apocalypse de St. Jean lance le même appel à tous les coeurs justes et fidèles:

« Sortez, ô mon peuple, quittez-la (Babylone la Grande), de peur que, solidaires de ses fautes, vous n’ayez à pâtir de ses plaies. » (Apocalypse 18,4)

Babylone la Grande, c’est Jérusalem, le coeur du Sionisme mondiale.
À toi de choisir ton camp dans la prière et le discernement.
Quant à nous, nous nous rangeons du côté des Apôtres qui avaient dit devant le grand prêtre juif et tout le Sanhédrin:

« Il faut obéir à Dieu plutôt qu’aux hommes. » (Actes 5,29)

« S’il est juste aux yeux de Dieu de vous obéir plutôt qu’à Dieu, à vous d’en juger. Nous ne pouvons pas, quand à nous, ne pas publier ce que nous avons vu et entendu. » (Actes 4,19)

Et Paul confirme:

« Qui n’a pas l’Esprit du Christ ne lui appartient pas. » (Romains 8,9)

L’Apocalypse dit:

« Que l’homme doué d’Esprit calcule le chiffre de la Bête… » (Apocalypse 13,18)

Qui donc appartient au Christ aujourd’hui?

Cessons de vivre dans un esprit de crainte de l’Église.
Entrons par le culte « en Esprit et en Vérité » (Jean 4,24) « dans la liberté de la gloire des enfants de Dieu. » (Romains 8,21)