Le combat spirituel

Que pensez-vous du diable?

Que pensez-vous du diable? Existe-t-il réellement? Le voit-on sur terre?

Le diable est une réelle puissance maléfique personnifiée. Sa plus grande ruse est de faire croire qu’il n’existe pas. La Révélation divine le dénonce dans la Bible et le Coran. Les clairvoyants l’aperçoivent dans ses manifestations, à travers le mal dans ce monde. Un mal qui souvent dépasse la puissance strictement humaine. Le diable a besoin d’hommes instrumentés par lui. Il est une légion nombreuse et diversifiée. À chacun sa spécialité et sa catégorie d’hommes (le pouvoir, la violence, le mensonge, la ruse, le sexe désordonné…). Le courant diabolique débuta avant la création du monde, dans le monde spirituel connu comme « le Ciel ». Il fut déclenché par le chef des Anges, dit Lucifer, dont le nom signifie « Porteur de Lumière » mais qui se transforma en porteur de ténèbres. Pourquoi? Sa puissance lui monta à la tête et le grisa au point de se sentir plus grand que son Créateur, jusqu’à Le tenter de se soumettre à lui et refuser de Lui obéir. Il exigea même d’être obéi par Lui. Il entraîna dans sa révolte une quantité innombrable d’Anges séduite par lui.

Mais Michel, qui était subordonné à Lucifer, refusa, à son tour, de se soumettre à ce chef insubordonné à Dieu. Le révolté exigea de Michel obéissance, mais celui-ci exigea à son tour que son chef obéisse au Tout-Puissant de prime abord afin de lui obéir à son tour. Devant son refus Michel s’exclama: « Qui est comme El (Dieu)?! » En hébreux « Mi (qui) ka (est comme) El (Dieu) », ce qui donne MIKAEL = MICHEL en français, Michael en anglais, Mikhaïl en arabe. L’Apocalypse 12,7-9 rapporte ce combat terrible qui eut lieu au Ciel entre les adeptes de Lucifer et ceux qui choisirent de se rallier à Michel qui, pourtant, semblait (mais semblait seulement) plus faible, à cause de son humilité, que son chef. C’est le « faible » qui triompha et le « fort » qui paraissait musclé et menaçant en exhibant sa puissance et ses biceps, fut chassé sur terre avec les siens. L’amour puissant que Michel et les siens ont pour Dieu, la Justice, et la Vérité eurent raison de la puissance luciférienne.

Et voilà notre « Lucelu » sur terre parmi nous bien ostensiblement de nos jours, après qu’il lui fut permis de sortir de l’Abîme infernal grâce à l’Étoile (de David) qui lui a ouvert les portes de l’Abîme (Apocalypse 9,1). Une arme très puissante contre cet ennemi du bien est de le ridiculiser, ne pas le prendre au sérieux. C’est pourquoi nous l’appelons Lucelu (Nous sommes certains qu’il n’aime pas ça!).

La maudite « étoile » qui libéra Lucelu lui sert actuellement d’instrument subtil pour reproduire sur terre la révolte luciférienne contre Dieu. C’est pourquoi « le Dragon (Lucelu) donne sa puissance à la Bête » (Apocalypse 13,2) et pousse les hommes à se prosterner devant elle, car ce faisant c’est, en fait, devant Satan que l’on se prosterne. Les forces sataniques sur terre aujourd’hui répondent au cri qui retentit au Ciel par Michel et les siens contre le diable: « MI KÀ EL ». Cette réponse satanique est « qui est comme la Bête » (MI KÀ ISRAEL!!!): « Qui égale la Bête, et qui peut lutter contre elle!!! » (Apocalypse 13,4). Seuls se prosterneront devant elle ceux qui ne sont pas inscrits dans le Livre de Vie de l’Agneau (Apocalypse 13,8), mais les élus lui résisteront: « C’est là la constance et la confiance des saints » (Apocalypse 13,10). Quant à nous, au cri de « MI KÀ ISRAEL », nous opposons le cri tout-puissant de « MI KÀ YESHOUÀ (Qui est comme Jésus)!!! » Nous reproduisons ainsi sur terre la contre-révolte de Michel contre Lucelu.

Et croyez-le, notre cri saint, parasité pour l’instant par le tumulte assourdissant du monde (soucis, guerres, mondanités, sexe déréglé, sport outrancier, drogues, etc… Luc 21,34-36), finira par étouffer la voix de la Bête apocalyptique et de ses alliés.

Nos prières, inaudibles à nos ennemis humains, mais assourdissantes aux oreilles des démons, vaincront les démons qui finiront « dans l’étang de soufre embrasé, y rejoignant la Bête et le faux prophète… » (Apocalypse 20,10).

Voir notre texte: « La Clé de l’Apocalypse »

Comment combattre le diable?

Une lectrice nous écrit à propos du combat spirituel:

« Cet imbécile de malin est tout le temps là essayant de nous perturber et de nous détruire. Je suis très consciente de lui… mais je deviens de plus en plus capable de reconnaître son jeu. Vous savez de qui je parle… Comment le combattre efficacement? »

Les meilleures armes pour le combattre sont celles qui nous font grandir spirituellement: Le Repas de Jésus pris dans la simplicité chez soi, le Chapelet et la confiance absolue dans le Coeur Immaculé de Marie, la lecture des Saintes Écritures et la prière. Plus nous grandissons spirituellement et moins le diable a d’emprise sur nous. Dans ce combat quotidien, il faut lutter et tenir bon. Petit à petit nous devenons de plus en plus capable de reconnaître les tactiques du diable. Pauvre diable… il se répète souvent et avec le temps et l’aide de nos armes quotidiennes et de notre tendre Maman Marie nous arrivons sur le champ à le reconnaître et à le chasser. Ses tactiques tournent autour de ceci:

  • Décourager par des idées noires sur nous-mêmes (pas digne, pas capable, c’est trop difficile, ce n’est pas pour moi, je ne vaux rien etc…).
  • Distraire quand nous voulons prier (juste au moment de la prière mille et une choses nous viennent en tête…), donner le dégoût de la prière.
  • Obséder par une idée négative qui revient sans cesse.
  • Retarder dans la vie spirituelle (quand le diable n’arrive plus à avoir une âme, il fait de tout pour retarder son évolution… Alors il essaie de nous faire lâcher le chapelet, le Repas de Jésus quotidien, la prière, la lecture des Saintes Écritures en nous distrayant par mille pensées…Il faut en être conscient).
  • Empêcher la fréquentation régulière de nos frères et soeurs (« Quand deux ou trois sont réunis, Je suis là, au milieu d’eux », avait dit Jésus (Matthieu 18,20). C’est une grande force).
  • Accuser l’autre (un frère), présenter une idée négative de l’autre, de ce qu’il a fait ou dit (c’est là où la transparence entre nous le casse, car parler de ce qui nous a chiffonné permet de tout éclaircir; si on ne parle pas, une petite chose devient – par l’intervention de satan bien sûr – une montagne…). Jésus par contre, comme Il l’a dit à Son Messager, est Celui qui prend notre défense…
  • Nous abattre par des gens au travail qui nous attaquent injustement (Il faut contre-attaquer en JUSTICE et s’imposer; essayer d’éviter autant que possible ces personnes pour notre PAIX intérieure; utiliser l’arme de la moquerie. Le diable et ses hommes ne supportent pas la moquerie…).
  • Vider intérieurement par des personnes et des activités superficielles. (Il faut les éviter autant que possible. La Vie Spirituelle demande une Atmosphère… Voir Coran XIX,61-65: « Les Jardins d’Eden sont promis, par le Miséricordieux, à ses serviteurs… ils n’y entendront aucune parole futile, mais seulement: ‘Paix!… »).
  • Influencer par un songe négatif qui présente une image négative de l’un de nos frères ou qui nous tire d’une façon ou d’une autre vers le bas. Souvent il utilise cette astuce quand les autres moyens sont épuisés…

Dès qu’on le reconnaît, il faut tout de suite courir chez notre tendre Maman Marie et demander son aide. Un ELAN D’AMOUR ET DE FOI suffit. Et tout l’édifice de mensonge s’écroule…

C’est donc un combat quotidien. Nous avons toutes les armes pour vaincre: le Repas de Jésus en famille, le Chapelet, la lecture des Saintes Écritures et la prière.

Et n’oublions pas de nous moquer de lui! Lucelu (diminutif de Lucifer…) ne supporte pas la moquerie… Après tout: « Lucelu a de belles fesses… il faut bien qu’il les engraisse… » (chanson dédiée à Lucelu par le Messager apocalyptique).

À propos du chapelet, Lucie, la voyante de Fatima, avait dit au Père Fuentes: « La Vierge m’a répété que les derniers remèdes donnés au monde sont: le Saint Chapelet et la dévotion au Coeur Immaculé de Marie. Derniers signifient qu’il n’y en aura pas d’autres. Depuis que la Très Sainte Vierge a donné une grande efficacité au Saint Chapelet, il n’y a plus de problème matériel, ni spirituel, national ou international qu’elle ne peut résoudre avec le Saint Chapelet et avec nos sacrifices. Le réciter avec amour et dévotion saura consoler Marie et tarir tant de larmes de son Coeur Immaculé. »

Quant au Padre Pio, un saint moderne (passé dans l’autre monde en 1968) qui portait les stigmates de Jésus, il appelait le Chapelet: « Son arme ».

Avec les armes précitées, le diable en fin de compte n’a aucun pouvoir sur nous.

« Gardez COURAGE, J’AI VAINCU le monde », avait dit Jésus (Jean 16,33).

Le Coran souligne: « Il (le diable) dit: Mon Seigneur! C’est parce que tu m’as induit en erreur (de nouveau l’accusateur) que je leur montrerai sur la terre le mal, sous des apparences trompeuses. Je les jetterai tous dans l’aberration, à l’exception de ceux de tes serviteurs qui sont sincères… Dieu dit: …Tu n’as aucun pouvoir sur mes serviteurs… » (Coran XV,39-42). Pour le combat spirituel méditer:

  • Introduction: Luc 14,28-33 et Ephésiens 5,8-14 S’engager dans la Vie Spirituelle, c’est comme partir en guerre. Il faut s’armer et être prêt à renoncer à tout.
  • Revêtir l’armure de Dieu: Vérité (Connaissance), Justice, foi, zèle: Ephésiens 6,10-20 / 2 Corinthiens 6,7.
  • Ne pas descendre au niveau de l’ennemi: 1 Pierre 3,8 – Résister au diable par la foi: 1 Pierre 5,5-11 / Jacques 4,7.
  • Discerner les voix ou les pensées en nous: Jean 8,38 / Jean 16,13 / Galates 5,16-26. Comme Jésus l’a révélé dernièrement: « Par Adam-Ève le diable est entré dans le subconscient collectif en y délogeant Dieu. L’homme n’est plus seul avec Dieu. Il a quelqu’un d’autre qui pense en lui. Le Christ vient chasser l’intrus de l’âme et du coeur de ceux qui L’écoutent ».
  • Écouter la Parole pour produire du fruit: Matthieu 7,24 / Jean 15,1-3 / 1 Pierre 1,22-24. La Parole de Dieu est vivante. Elle nous modèle, nous purifie et nous rend efficace pour le Royaume de notre Père.
  • Employer l’épée de la Parole: Apocalypse 1,16 / Hébreux 4,12+ / Isaïe 55,10+ -. Avoir une attitude tranchante vis-à-vis des injustes: Apocalypse 2,26 / Matthieu 23,12-32 / Jean 2,14-17. Jésus a été tranchant avec les pharisiens hypocrites. Il n’hésita pas à prendre le fouet au Temple pour chasser les marchands. Il nous recommande aussi d’être « malins comme les serpents et candides comme les colombes » (Matthieu 10,16).
  • Cultiver la transparence entre nous (verre pur, mer de cristal): Apocalypse 21,18 / 15,2 / Galates 6,2.
  • Se renouveler par la Connaissance: Colossiens 3,9-17.

Le problème du mal

« Pourquoi y a-t-il le mal dans le monde?
Pourquoi Dieu, qui est bon, a-t-il « créé » le mal? »

Ce sont des questions que l’on entend bien souvent.
Pour y trouver les réponses, il faut se donner la peine de bien réfléchir et d’employer sa logique en commençant, par exemple, par se convaincre que Dieu, qui est bon, ne peut avoir créé le mal; car tout arbre ne peut donner que son fruit.

D’où vient donc le mal?

Une réflexion sur le mal s’impose. Le mal n’est pas une entité en soi, mais un bien tronqué, une infirmité: la maladie est un manque de santé, la cécité est une privation de la vue, le vol est une dépossession, l’assassinat est une privation de la vie, le mensonge est une vérité déformée, l’injustice est un manque de justice, les plaisirs corporels irréguliers sont une déviation de l’énergie humaine. Toutes ces infirmités empêchent l’homme d’évoluer spirituellement. Le mal ainsi défini, il devient clair que Dieu ne peut prendre plaisir à « le créer », ni se complaire à voir ses créatures souffrir. Il n’a en cela aucun intérêt. Toute personne logique et impartiale le constate.

Par contre, Dieu a donné un sens à la création; il y a une orientation, une direction à prendre dans la vie; on ne doit pas circuler à contresens, ni faire de la vitesse, ni conduire en état d’ébriété etc, pour ne faire du mal ni à soi ni à autrui. Or beaucoup refusent de s’engager dans le chemin tracé par Dieu et préfèrent n’en faire qu’à leur tête. Là se trouve la source du mal dans le monde. On roule à 200 à l’heure en état d’ivresse, on provoque des accidents et des morts et…cela est la faute de Dieu!!!

C’est donc l’homme qui a introduit chez lui l’amertume du mal. Il ne cesse d’arroser cette plante maléfique par l’égoïsme et la passion du pouvoir et de la domination. Ce sont les convoitises de l’homme qui sont à l’origine des guerres fratricides. L’homme tue l’homme son frère afin de le déposséder et le soumettre à ses exigences. Et ce, contre les préceptes du divin Créateur. À qui donc la faute?!

C’est la Révélation divine qui, dans le récit symbolique de la chute d’Adam et d’Ève, nous informe de la source du mal sur terre. L’homme et la femme choisirent de croire les mauvais conseils que le diable leur inspira, plutôt que de faire confiance aux instructions divines pour aboutir à la plénitude de la vie. Ils introduisirent ainsi la pensée diabolique dans l’intuition de l’homme. Ce fut le premier péché, la scission entre Dieu et sa créature. Après avoir introduit le déséquilibre entre l’homme et Dieu, « Caïn » poursuivit l’acte maléfique en tuant son frère « Abel » et introduisit le mal entre l’homme et l’homme son frère. Le coupable n’est certes pas Dieu qui avait mis en garde l’homme.

La Bonté de Dieu se manifeste envers l’homme pécheur par la grâce du pardon. Cette grâce est symbolisée par les « tuniques de peau » que Dieu donne à Adam et Ève pour cacher leur honte. En effet, Dieu tend la main à tous les hommes pour les sortir de leur malheur. Mais Il ne peut forcer la main de l’homme qui est libre, et ne peut pas l’obliger à la pratique du bien, ni l’empêcher par la force à commettre le mal. Dieu ne peut pas, non plus, obliger l’homme à saisir la grâce divine, à profiter du secours divin pour se sauver. Il tend la Main, à nous de la saisir.

Dieu sollicite; Il se propose. Il ne s’impose jamais.

Ainsi l’homme ne peut être contraint ni à faire le bien, ni à éviter de commettre le mal. Et ce pour deux raisons:

  1. La nature du Créateur: Dieu n’est pas un dictateur. Il conseille, mais n’oblige pas ses créatures à la pratique du bien. Libre lui-même, Il créa les esprits et les hommes à son image: libres.
  2. La nature humaine: L’homme n’est pas un esclave ni un animal quelconque, un chien qu’on lie ou muselle pour ne pas mordre. Libre et digne, il doit faire usage de ses facultés affectives et intellectuelles dans son propre intérêt et dans l’intérêt général. Pour commettre le mal, l’homme doit perdre le coeur et l’intelligence. C’est la pire des infirmités, car c’est là la source de tout le mal.

On aurait raison d’en vouloir au Créateur s’Il avait, dès le départ, créé dans l’infirmité. Or, au départ, la créature humaine fut, dans sa dimension humaine, impeccable mais sujette à évoluer vers Dieu. C’est l’orgueil humain qui rejeta toute possibilité de collaboration, toute synchronisation avec l’oeuvre du Créateur. D’où le déséquilibre et la source de tout mal sur terre.

C’est l’homme qui commet librement des actes déconseillés par son Créateur. Celui-ci est un Père qui ne veut aucun mal aux hommes. Quel intérêt aurait-Il à voir ses créatures gémir? Si l’on réfléchit bien, Il n’a rien d’un sadique. Bien au contraire, Il ne cesse de nous conseiller paternellement d’éviter les pratiques et les attitudes qui nuisent au corps et à l’âme (les drogues, les plaisirs illusoires, l’injustice, l’égoïsme, l’orgueil etc.).

Pourquoi Dieu a-t-il créé?

La vie, la vraie, celle conçue par le génie du Créateur, est belle. Et Il voulut que nous la partagions avec Lui. C’est donc un geste altruiste et bon qui est à la base de la création. Peu se donnent la peine de chercher en profondeur, de reconnaître leurs faux-pas qui sont les vrais causes de leur malheur, de dépasser leurs préjugés néfastes. Ils gagneraient tant, voire tout, en se dépassant. Ils se retrouveraient eux-mêmes, libérés des fausses conceptions par un geste d’humilité et d’objectivité. Qui cherche sincèrement, avec objectivité et détachement, sans aigreur ni contention, trouve infailliblement!

Mais pourquoi avoir créé tout en sachant que le diable et l’homme déchus ne devaient pas jouir de la vie? Pourquoi avoir créé sachant que du mal en sortira?

Le Créateur est libre. Infiniment libre. C’est d’après ce mouvement qu’Il créa, exprimant ainsi un sentiment d’amour infini envers ceux qu’Il appela à la Vie. Or, s’Il s’était abstenu de créer, prévoyant -parmi les esprits et les hommes- que des créatures deviendraient mauvaises par jalousie ou par défi, Dieu n’aurait donc pas été libre. Il se serait dépersonnalisé. Si de fait à cause d’une telle opposition, Dieu s’était abstenu de créer, Il aurait été soumis à des ennemis avant même que ceux-ci n’existent. Ceci est évidemment illogique. Car le Créateur est infiniment libre. Comme l’homme peut librement faire ce qu’il veut dans le cadre de sa nature, Dieu peut d’autant plus, faire ce qu’Il veut d’après sa nature infiniment libre. L’opposition de la nature créée est incapable de freiner la Volonté Toute-Puissante du grand Architecte de la création.

Les esprits angéliques et les hommes déchus sont libres de s’autodétruire. Mais ce que Dieu créa était, au départ, parfait, chacun selon sa propre nature. Tel est l’enseignement des Saintes Écritures.

Dans le Christ Jésus, Dieu redonne sa Vie éternelle avec un immense amour à ceux qui collaborent à ce rachat. « Il n’y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis », dit Jésus (Jean 3,16 / 15,13 / 1 Jean 4,9). Aussi faut-il avoir suffisamment d’humilité et de reconnaissance, accepter de tendre la main pour saisir la grâce offerte gratuitement. Il y en a, hélas, si peu qui veulent comprendre.

L’homme avisé saura récupérer, par Jésus, ce que le diable, par Adam, parvint à lui ôter.

Exorcisme de Léon XIII

« Que pensez-vous de la prière d’exorcisme du Pape Léon XIII? Y croyez-vous? »

La prière d’exorcisme du Pape Léon XIII est la conséquence d’une vision céleste et rejoint par son contenu les messages de la Vierge Marie à La Salette (France,1846), à Fatima (Portugal, 1917) ainsi que l’ouverture du livre de l’Apocalypse par Jésus lui-même le 13 mai 1970 au Liban.

Voici un extrait de l’article « La vision terrifiante de l’enfer de Léon XIII », page 11 de la revue « L’Appel du Ciel » n°25 de septembre 2010:

« Le 13 octobre 1884, Léon XIII finit de célébrer la Sainte Messe dans la chapelle vaticane. Il reste alors immobile pendant 10 minutes. Puis, il se précipite vers ses bureaux sans donner la moindre explication à ses proches qui l’ont vu devenir livide. Léon XIII compose aussitôt une prière à Saint Michel Archange, avec instruction qu’elle soit récitée partout après chaque Messe basse. Cette prière continua à être récitée jusqu’au 29 septembre 1964 (Concile Vatican II…), quand l’instruction Inter oecumenici (n° 48, § j.) décréta « …Les prières Léoniennes sont supprimées… ».

Plus tard, le Pape donne son témoignage: « Après la Messe, j’entendis deux voix; une douce et bonne, l’autre gutturale et dure; il semblait qu’elles venaient d’à côté du tabernacle. Il s’agissait du démon qui s’adressait au Seigneur, comme dans un dialogue. Voici ce que j’ai entendu:
– La voix gutturale, la voix de Satan dans son orgueil, criant au Seigneur: « Je peux détruire ton Église ».
– La voix douce du Seigneur: « Tu peux? Alors, fais le donc ».
– Satan: « Pour cela, j’ai besoin de plus de temps et de pouvoir ».
– Notre Seigneur: « Combien de temps? Combien de pouvoir? »
– Satan: « 75 à 100 ans et un plus grand pouvoir sur ceux qui se mettent à mon service ».
– Notre Seigneur: « Tu as le temps, tu auras le pouvoir. Fais avec cela ce que tu veux ». »


Puis, j’ai eu une terrible vision de l’enfer: j’ai vu la terre comme enveloppée de ténèbres et, d’un abîme, j’ai vu sortir une légion de démons qui se répandaient sur le monde pour détruire les oeuvres de l’Église et s’attaquer à l’Église elle-même que je vis réduite à l’extrémité. Alors, Saint Michel apparut et refoula les mauvais esprits dans l’abîme. Puis j’ai vu Saint Michel Archange intervenir non à ce moment, mais bien plus tard, quand les personnes multiplieraient leurs prières ferventes envers l’Archange. »

Cette vision a eu lieu le 13 octobre 1884, exactement 33 ans (l’âge du Christ) avant la dernière apparition de la Vierge Marie à Fatima le 13 octobre 1917. Dans cette vision, Léon XIII a entrevu l’apparition de l’Antichrist (les ténèbres répandus sur la terre, voir Apocalypse 9,1-2) et son infiltration au sein même du Vatican. La prière dit en effet: « Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété ». À La Salette, La Vierge Marie avait annoncé « que Rome perdrait la foi et deviendrait le siège de l’Antichrist ». C’est ce qui est arrivé. Par le refus des papes de révéler le troisième secret de Fatima en 1960, comme la Vierge Marie l’avait expressément demandé, le Vatican a définitivement perdu l’Esprit (Voir les textes sur site « Explication du Message de Marie à La Salette » et « Message de Marie à Fatima »).
C’est aussi à cette époque (1964) que Rome décida de supprimer cette prière de Léon XIII tout comme elle avait déjà enterré les messages de la Vierge Marie de La Salette et de Fatima. Ce dernier révélait explicitement l’identité de l’Antichrist: Il s’agit de l’État d’Israël apparu en 1948 en Palestine (voir le texte « La Clé de l’Apocalypse »). Par peur d’être taxés d’antisémitisme, Jean XXIII, Paul VI, Jean Paul II, Benoit XVI et François I ont renoncé au témoignage pour Jésus et trahi leur noble mission. Nous pensons que Jean Paul 1er a été assassiné pour avoir voulu le révéler.
Cependant et heureusement la véritable Église ne se limite pas à une institution vaticane aujourd’hui morte et dépassée (le mot « église » en effet vient du grec « ekklesia » qui signifie « assemblée »). Elle est aujourd’hui constituée de tous ceux et celles qui croient au message de l’Apocalypse et s’engagent contre l’Antichrist. C’est contre cette Église-là, que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas » comme l’avait annoncé Jésus (voir Matthieu 16,18). C’est « L’Église de Lumière » mentionnée dans la prière de Léon XIII (Nous vous recommandons de lire et d’approfondir le texte sur site « Le Chemin de Damas »).
Léon XIII a vu le rôle très important de l’Archange Michel en cette Fin des Temps que nous sommes en train de vivre. Une grande partie du chapitre 12 de l’Apocalypse lui est consacré.
À la Salette La Vierge Marie avait annoncé son intervention: « Voici la Bête avec ses sujets se disant le sauveur du monde (le Messie sioniste). Il s’élèvera avec orgueil dans les airs (prouesses aériennes d’Israël) pour aller jusqu’au ciel. Il sera étouffé par le souffle de saint Michel Archange (1 Thessaloniciens 4,16). Il tombera, et la terre, qui, depuis trois jours (Apocalypse 11,9-11) sera en de continuelles évolutions, ouvrira son sein plein de feu; il sera plongé pour jamais avec tous les siens dans les gouffres éternels de l’enfer (Apocalypse 12,16 et 19,19-20 et 20,9-10). »
Le prophète Daniel, 500 ans avant le Christ, l’avait annoncé également: « En ce temps-là, se lèvera Michel le grand Prince qui se tient auprès des enfants de ton peuple. Ce sera un temps d’angoisse tel qu’il n’y en aura pas eu jusqu’alors depuis que nation existe… » (Daniel 12,1-3)

Nous recourons à l’exorcisme de Léon XIII dans les moments les plus difficiles et dans les combats intérieurs et extérieurs les plus forts contre les puissances du mal. C’est une prière très puissante et très efficace. Nous ne pouvons que la recommander.

Tout croyant véritable est capable d’exorciser.
Les paroles suivantes de Jésus nous donnent beaucoup de force et d’assurance pour chasser toute espèce de démons. Matthieu nous rapporte dans son Évangile:

« Ayant appelé à lui ses douze disciples, Jésus leur donna pouvoir sur les esprits impurs, de façon à les expulser et à guérir toute maladie et toute langueur. » (Matthieu 10,1)
« Chemin faisant, proclamez que le Royaume des Cieux est tout proche. Guérissez les malades, ressuscitez les morts, purifiez les lépreux, expulsez les démons. Vous avez reçu gratuitement, donnez gratuitement. » (Matthieu 10,7-8)

Et juste avant d’être enlevé au Ciel, Jésus leur dit:

« Et voici les signes qui accompagneront ceux qui auront cru: en mon nom ils chasseront les démons, ils parleront en langues nouvelles, ils saisiront des serpents, et s’ils boivent quelque poison mortel, il ne leur fera pas de mal; ils imposeront les mains aux infirmes et ceux-ci seront guéris. » (Marc 16,17-18)

Cette promesse est faite à tous « ceux qui auront cru ». Ranimons en nous la Foi dans les paroles de Jésus. Ses paroles sont éternelles. Elles sont pour Aujourd’hui.
Tout vrai croyant qui vit dans l’amour et la justice et accomplit le Plan de Dieu est capable d’exorciser les démons.

Nous reproduisons ci-dessous l’exorcisme de Léon XIII, dans sa version originale. À la place du vouvoiement, nous avons mis le tutoiement et avons enlevé la phrase « de par l’autorité sacrée de notre Mère l’Église ». Vous comprenez pourquoi.

Exorcisme contre Satan et les anges rebelles

Publié par l’ordre du Souverain Pontife Léon XIII.

Au Nom du Père, et du Fils, et du Saint Esprit. Amen.

Psaume 67
Que Dieu Se lève, et que Ses ennemis soient dispersés; et que fuient devant Sa face ceux qui le haïssent. Comme se dissipe la fumée, dissipez-les; comme la cire se fond au feu, que les pécheurs disparaissent devant Dieu.

Psaume 34
Seigneur, juge ceux qui me veulent du mal, triomphe de ceux qui m’assaillent.
Qu’ils soient confondus et rougissent de honte ceux qui en veulent à ma vie,
Qu’ils reculent et soient confondus ceux qui méditent ma perte.
Qu’ils soient comme la poussière au souffle du vent, et que l’Ange du Seigneur les chasse devant lui,
Que leur voie soit ténébreuse et glissante, et que l’Ange du Seigneur les poursuive.
Car, sans cause, ils ont caché leur filet pour ma ruine, c’est sans fondement qu’ils ont porté blâme contre moi.
Que la ruine tombe sur lui à l’improviste, que le filet qu’il a caché le saisisse; qu’il y tombe et périsse.
Et mon âme exultera dans le Seigneur, elle goûtera l’allégresse dans Son salut.
Gloire soit au Père, au Fils et au Saint Esprit,
Comme il était au commencement, maintenant et toujours et dans tous les siècles des siècles.
Amen.

Prière à Saint Michel
Très glorieux prince de la milice céleste, saint Michel Archange, défends-nous dans la lutte et le combat que nous devons affronter contre les principes et les puissances qui ourdissent dans ce monde de ténèbres, contre tous les esprits pervers « qui errent dans l’atmosphère » (Ephésiens 6,12).

Vient en aide aux hommes que Dieu avait créés vierges de toute errance, « forgés à l’image de sa propre nature » (Sagesse 2,23), et rachetés « à si grand prix » (1 Corinthiens 6,20) de la tyrannie exercée par le démon.

Maintenant encore, toi-même saint Michel et toute l’armée des Anges bienheureux, combattez le combat du Seigneur, tout comme antan, vous avez lutté contre Lucifer, le choryphée de la superbe, et contre ses anges apostats. « Et voici, ils ne purent vaincre, et leur lieu même ne se trouva plus dans le ciel. Et il fut précipité, le grand dragon, l’antique serpent, celui qui est appelé le diable ou Satan, le séducteur du monde entier, il fut précipité sur la terre, et ses anges furent précipités avec lui » (Apocalypse 12,8-9)

Or, voici que cet antique ennemi, « homicide dès le principe » (Jean 8,44), s’est dressé avec véhémence, « déguisé en ange de lumière » (2 Corinthiens 11,14), ayant pour escorte la horde des esprits pervers, c’est en tout sens qu’il parcourt la terre, et partout s’y insère: en vue d’y abolir le nom de Dieu et de Son Christ, en vue de dérober, de faire périr et de perdre dans la damnation sans fin, les âmes que devait couronner la gloire éternelle. Le dragon maléfique transfuse, dans les hommes mentalement dépravés et corrompus par le coeur, un flot d’abjection: le virus de sa malice, l’esprit de mensonge, d’impiété et de blasphème, le souffle mortel du vice, de la luxure et de l’iniquité universalisée. L’Église, épouse de l’Agneau Immaculé, la voici saturée d’amertume et abreuvée de poison, par des ennemis très rusés; ils ont porté leurs mains impies sur tout ce qu’elle désire de plus sacré. Là où fut institué le siège du bienheureux Pierre, et la chaire de la Vérité, là ils ont posé le trône de leur abomination dans l’impiété; en sorte que le pasteur étant frappé, le troupeau puisse être dispersé.

O saint Michel, chef invincible, rend-toi donc présent au peuple de Dieu qui est aux prises avec l’esprit d’iniquité, donne-lui la victoire et fait le triompher. La Sainte Église te vénère comme étant son Gardien et son Protecteur; elle te rend gloire comme étant son Défenseur contre toutes les puissances nuisibles, sur terre et dans les enfers; à toi le Seigneur a confié de conduire les âmes des rachetés dans le lieu de la suprême félicité. Prie le Dieu de la Paix qu’Il écrase Satan sous nos pieds, afin qu’il ne puisse plus, ni retenir les hommes captifs, ni nuire à l’Église. Offre nos prières en présence du Très-Haut, afin que « surviennent en nous au plus vite les miséricordes du Seigneur » (Psaume 78,8), et que tu saisisses le dragon, l’antique serpent qui est le diable ou Satan, et que, lié dans l’abîme, il ne séduise plus les nations » (Apocaypse 20,3)

Ainsi nous fiant à ta protection et à ton patronage, […] c’est en toute confiance que nous entreprenons de refouler, au nom de Jésus-Christ, notre Dieu et Seigneur, les infestations de l’astuce diabolique.

Voici la Croix du Seigneur, fuyez, puissances ennemies.
Il a vaincu le lion de la tribu de Juda, le rejeton de David.
Que ta miséricorde, Seigneur, soit sur nous.
Selon la mesure même où nous espérons en Toi.
Seigneur, exauce ma prière.
Et que mon cri monte jusqu’à Toi.

Oraison
Dieu et Père de Notre Seigneur Jésus Christ, nous invoquons Ton Saint Nom; et, suppliants, nous réclamons très instamment Ta clémence, par l’intercession de la Vierge immaculée, Mère de Dieu, de saint Michel Archange, de saint Joseph, époux de Marie, des saints Apôtres Pierre et Paul et de tous les Saints, daigne nous octroyer secours contre Satan et tous les autres esprits impurs, qui parcourent le monde en vue de nuire au genre humain et de perdre les âmes. Amen

EXORCISME
(à chaque fois que vous voyez le signe + faire le signe de croix)
Nous t’exorcisons, qui que tu sois, esprit immonde, puissance satanique, horde de l’infernal ennemi, légion démoniaque, toute assemblée et secte diabolique; au nom et par la « Vertu » (Luc 8,46) de Jésus-Christ + Notre Seigneur, sois extirpé et chassé par l’Église de Dieu, des âmes (Matthieu 12,43) créées à l’image de Dieu et rachetées par le précieux Sang du Divin Agneau+. Désormais, n’aies plus l’audace, perfide serpent, de tromper le genre humain, de persécuter l’Église de Dieu, de secouer et de « cribler comme le froment » (Luc 22,31) les élus de Dieu +. Il te le commande, le Dieu Très Haut + à qui, en ton grand orgueil, tu prétends encore être semblable, Lui qui veut que « tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la Vérité » (1 Timothée 2,4).

Il te le commande, Dieu le Père +
Il te le commande, Dieu le Fils +
Il te le commande, Dieu le Saint Esprit +

Il te le commande, le Christ en majesté, Verbe éternel de Dieu fait chair + , qui, pour le salut de notre race, perdue par ta jalousie, « s’est humilié lui-même et s’est fait obéissant jusqu’à la mort » (Philippiens 2,8), qui a édifié son Église, sur le « Roc » (Matthieu 7,24), et promis que « les portes de l’enfer ne prévaudront pas contre elle » (Matthieu 16,18), puisqu’Il demeurera avec Elle jusqu’à la consommation des siècles » (Matthieu 28,20). Il te le commande, le signe sacré de la Croix + , et la vertu inhérente à tous les mystères de la foi chrétienne +.

Elle te le commande, la très auguste Mère de Dieu, la Vierge Marie + qui, dès le premier instant de son Immaculée Conception, a, par son humilité, écrasé ta tête trop orgueilleuse. Elle te le commande la Foi des saints Apôtres Pierre et Paul et des autres Apôtres +. Il te le commande le sang des martyrs et la pieuse intercession de tous les Saints et les Saintes +.

Ainsi donc, maudit dragon et toute légion diabolique, nous t’adjurons par le Dieu + vivant, par le Dieu + vrai, par le Dieu + Saint, par ce Dieu qui a tant aimé le monde au point de lui donner Son Fils unique, afin que quiconque croit en Lui ne périsse pas, mais ait la vie éternelle (Jean 3,15). Cesse de tromper les humaines créatures et de leur verser le poison de la damnation éternelle. Cesse de nuire à l’Église et d’entraver sa liberté.

Arrière Satan, inventeur et maître de toute tromperie, ennemi du salut des hommes. Cède ta place au Christ en qui tu n’as rien trouvé de tes oeuvres. Cède la place à la nouvelle Église de Lumière, que le Christ a acquise au prix de Son Sang. Incline toi sous la main puissante de Dieu, tremble et fuis à l’invocation que nous faisons du saint et redoutable Nom de ce Jésus qui fait trembler les enfers, à qui sont soumises les vertus des Cieux et les Puissances et les Dominations, que les Chérubins et les Séraphins louent dans un concert sans fin, disant: Saint, Saint, Saint est le Seigneur, Dieu des armées.

Seigneur, exauce ma prière.
Et que mon cri s’élève jusqu’à Toi.

Oraison
Dieu du ciel, Dieu de la terre, Dieu des Anges, Dieu des Archanges, Dieu des Patriarches, Dieu des Prophètes, Dieu des Apôtres, Dieu des Martyrs, Dieu des Confesseurs, Dieu des Vierges, Dieu qui a le pouvoir de donner la vie après la mort, le repos après le travail, parce qu’il n’y a pas d’autre Dieu que Toi, et qu’il ne peut y en avoir si ce n’est Toi, le Créateur de toutes choses visibles et invisibles, Toi dont le règne n’aura point de fin: nous supplions humblement Ta Glorieuse Majesté d’user de Sa Puissance pour nous délivrer de toute tyrannie des esprits infernaux, de leurs pièges, tromperies, méchancetés, et de nous conserver indemnes de tout mal. Par Jésus-Christ Notre-Seigneur. Ainsi soit-il.

Des embûches du démon.
Délivre-nous, Seigneur.
Que Ta nouvelle Église Te serve dans la liberté, l’ordre et la paix;
Nous T’en prions, écoute-nous, Seigneur.
Que les ennemis de Ta Sainte Église soient humiliés et convertis;
Nous T’en supplions, Seigneur, exauce nous.
Amen.