Ce texte a été écrit par un apôtre des derniers temps.

Le Jour de Yahvé est le « grand Jour de Sa Colère » où Il châtiera définitivement ses ennemis et exaltera ses élus. Ce grand jour a été prophétisé déjà dans l’Ancien Testament, l’Évangile et dans l’Apocalypse de Saint Jean.

Le prophète Amos révèle:

« En vérité, le Seigneur Yahvé ne fait rien qu’il n’ait révélé son dessein à ses serviteurs les prophètes » (Amos 3,7).

Et l’Apocalypse prophétise la venue du Grand Jour:

Apocalypse 6,12-17: « …Car il est arrivé, le grand Jour de sa Colère, et qui donc peut tenir? »

Nous rapportons ici des versets clés concernant ce Grand Jour. Lire les références en entier dans la Bible. Voir aussi le texte « L’Apocalypse selon Mohammed », paragraphe 4, « L’Heure, le jour du jugement », qui rejoint parfaitement ces prophéties bibliques.

Ancien Testament

Le Châtiment

Joël 2,1-12: « Yahvé fait entendre sa voix à la tête de ses troupes! Car ses bataillons sont sans nombre, car il est puissant, l’exécuteur de ses ordres, car il est grand, le jour de Yahvé, très redoutable – et qui peut l’affronter? »

Sophonie 1,14-18: « Il est proche, le jour de Yahvé, formidable! Il est proche, il vient en toute hâte! O clameur amère du jour de Yahvé: c’est maintenant un preux qui pousse le cri de guerre!… »

Sophonie 2,1-3: « Amoncelez-vous, amoncelez-vous, ô nation sans honte, avant que vous ne soyez chassés comme la bale qui disparaît en un jour, avant que ne vienne sur vous l’ardente colère de Yahvé avant que ne vienne sur vous le jour de la colère de Yahvé. Cherchez Yahvé, vous tous les humbles de la terre, qui accomplissez ses ordonnances. Cherchez la justice, cherchez l’humilité: peut-être serez-vous à l’abri au jour de la colère de Yahvé.

Amos 5,18-20: « Malheur à ceux qui soupirent après le jour de Yahvé! Que sera-t-il pour vous, le jour de Yahvé? Il sera ténèbres, et non lumière… »

Amos 8,9-10: « Il adviendra en ce jour-là – oracle du Seigneur Yahvé – que je ferai coucher le soleil en plein midi et que j’obscurcirai la terre en un jour de lumière. Je changerai vos fêtes en deuil et tous vos chants en lamentations; je mettrai le sac sur tous les reins et la tonsure sur toutes les têtes (effets de la bombe atomique). J’en ferai comme un deuil de fils unique, sa fin sera comme un jour d’amertume » (voir Apocalypse 18,22-24).

Jérémie 4,23-31: J’ai regardé la terre: un chaos; les cieux: leur lumière a disparu. J’ai regardé les montagnes: elles tremblent, toutes les collines sont secouées. J’ai regardé: plus d’hommes; tous les oiseaux du ciel ont fui. J’ai regardé: le verger est un désert, toutes ses villes sont détruites devant Yahvé, devant l’ardeur de sa colère… »

Isaïe 13 (en particulier les versets 6 à 13): « Hurlez car il est proche, le jour de Yahvé, il arrive comme une dévastation de Shaddaï. C’est pourquoi toutes les mains sont débiles, tous les hommes perdent coeur; ils sont bouleversés, pris de convulsions et de douleurs; ils se tordent comme la femme qui accouche, ils se regardent avec stupeur, le visage en feu. Voici que vient le jour de Yahvé, implacable, l’emportement et l’ardente colère, pour réduire le pays en ruines, et en exterminer les pécheurs. Car au ciel, les étoiles et Orion ne diffuseront plus leur lumière. Le soleil s’est obscurci dès son lever, la lune ne fait plus rayonner sa lumière. Je vais châtier l’univers de sa méchanceté et les méchants de leur faute; mettre fin à l’arrogance des superbes, humilier l’orgueil des tyrans. Je rendrai les hommes plus rares que l’or fin, les mortels plus rares que l’or d’Ophir. C’est pourquoi je ferai frémir les cieux, et la terre tremblera sur ses bases, sous l’emportement de Yahvé Sabaot, le jour où s’allumera sa colère…. »

Ézéchiel 32,2-9: « Fils d’homme, prononce une complainte sur Pharaon, roi d’Égypte (l’Égypte païenne moderne c’est Israël; voir Apocalypse 11,8). Tu lui diras: Lionceau des nations, te voilà anéanti! Tu étais comme un crocodile dans les mers, tu bondissais dans tes fleuves, tu troublais l’eau avec tes pattes, tu en agitais les flots. Ainsi parle le Seigneur Yahvé: J’étendrai sur toi mon filet au milieu d’un grand concours de peuples, et ils te tireront dans mon filet. Je t’abandonnerai sur la terre, je te jetterai à la surface des champs, je ferai reposer sur toi tous les oiseaux du ciel, je rassasierai de toi toutes les bêtes de la terre. Je placerai ta chair sur les montagnes, je remplirai les vallées de tes déchets; j’arroserai le pays de ce qui coulera de toi, de ton sang, sur les montagnes, et tu rempliras les ravins. Quand tu t’éteindras, je couvrirai les cieux et j’obscurcirai les étoiles; je couvrirai le soleil de nuages et la lune ne donnera plus sa clarté. J’obscurcirai tous les astres du ciel à cause de toi, je répandrai les ténèbres sur ton pays, oracle du Seigneur Yahvé. J’affligerai le coeur de beaucoup de peuples quand je provoquerai ta ruine parmi les nations, dans des pays que tu ne connais pas… »

Habaquq 3,1-19: « Yahvé, j’ai appris ton renom, Yahvé, j’ai redouté ton oeuvre! En notre temps, fais-la revivre! En notre temps, fais-la connaître! Dans la colère, souviens-toi d’avoir pitié! Éloah vient de Témân et le Saint du mont Parân. Sa majesté voile les cieux, la terre est pleine de sa gloire. Son éclat est pareil au jour, des rayons jaillissent de ses mains (les grâces qui proviennent des Plaies de Jésus), c’est là que se cache sa force (de Rédemption). Devant lui s’avance la peste, la fièvre marche sur ses pas. Il se dresse et fait trembler la terre, il regarde et fait frémir les nations. Alors les monts éternels se disloquent, les collines antiques s’effondrent, ses routes de toujours…. Avec rage tu arpentes la terre, avec colère tu écrases les nations. Tu t’es mis en campagne pour sauver ton peuple, pour sauver ton oint (Jésus et les siens), tu as abattu la maison de l’impie, mis à nu le fondement jusqu’au rocher…. »

Joël 4,9-15: « Publiez ceci parmi les nations: Préparez la guerre! Appelez les braves! Qu’ils s’avancent, qu’ils montent, tous les hommes de guerre! De vos socs, forgez des épées, de vos serpes, des lances, que l’infirme dise: ‘Je suis un brave!’ Hâtez-vous et venez, toutes les nations d’alentour, et rassemblez-vous là! Yahvé, fais descendre tes braves. ‘Que les nations s’ébranlent et qu’elles montent à la Vallée de Josaphat! Car là je siégerai pour juger toutes les nations à la ronde. Lancez la faucille (la faucille c’est le livre de l’Apocalypse ouvert, Apocalypse 14,14-20): la moisson est mûre; venez, foulez: le pressoir est comble; les cuves débordent, tant leur méchanceté est grande! ‘Foules sur foules dans la Vallée de la Décision! Car il est proche le jour de Yahvé dans la Vallée de la Décision! Le soleil et la lune s’assombrissent, les étoiles perdent leur éclat. »

Isaïe 24,1-23: « Voici que Yahvé dévaste la terre et la ravage, il en bouleverse la face et en disperse les habitants. Il en sera du prêtre comme du peuple, du maître comme de l’esclave, de la maîtresse comme de la servante, du vendeur comme de l’acheteur, du prêteur comme de l’emprunteur, du débiteur comme du créancier. Dévastée, dévastée sera la terre, elle sera pillée, pillée, car Yahvé a prononcé cette parole. La terre est en deuil, elle dépérit, le monde s’étiole, il dépérit, l’élite du peuple de la terre s’étiole. La terre est profanée sous les pieds de ses habitants, car ils ont transgressé les lois, violé le décret, rompu l’alliance éternelle (de Jésus). C’est pourquoi la malédiction a dévoré la terre, et ses habitants en subissent la peine; c’est pourquoi les habitants de la terre ont été consumés, il ne reste que peu d’hommes…. Eux (les élus) élèvent la voix, criant de joie; la majesté de Yahvé ils l’acclament du côté de la mer. Aussi dans les îles on glorifie Yahvé, dans les îles de la mer, le nom de Yahvé, Dieu d’Israël. De l’extrémité de la terre nous entendons des cantiques: ‘Honneur au Juste (Jésus)!’… »

Isaïe 34,1-16 (C’est une prophétie contre Edom. Edom ancien se trouve au Sud de la mer Morte et couvre une partie du Néguev et de la Jordanie; cela s’applique donc à Israël qui a conquis le Néguev et à toutes les nations qui le soutient): « Approchez, nations, pour écouter, peuples, soyez attentifs, que la terre écoute, et ce qui l’emplit, le monde et tout son peuplement. Car c’est une colère de Yahvé contre toutes les nations, une fureur contre toute leur armée. Il les a vouées à l’anathème, livrées au carnage. Leurs victimes sont jetées dehors, la puanteur de leurs cadavres se répand, les montagnes ruissellent de sang, toute l’armée des cieux se disloque. Les cieux s’enroulent comme un livre, toute leur armée se flétrit, comme se flétrissent les feuilles qui tombent de la vigne, comme se flétrissent celles qui tombent du figuier. Car mon épée s’est abreuvée dans les cieux: Voici qu’elle s’abat sur Édom, sur le peuple voué à l’anathème, pour le punir… Car c’est un jour de vengeance pour Yahvé, l’année de la rétribution, dans le procès de Sion (c’est donc bien Sion qui est jugé). Ses torrents se changent en poix, sa poussière en soufre, son pays devient de la poix brûlante. Nuit et jour il ne s’éteint pas, éternellement s’élève sa fumée, d’âge en âge il sera desséché, toujours et à jamais, personne n’y passera. Ce sera le domaine du pélican et du hérisson, la chouette et le corbeau l’habiteront; Yahvé y tendra le cordeau du chaos et le niveau du vide. De nobles, il n’y en a plus pour proclamer la royauté (du messie sioniste), c’en est fini de tous ses princes… Là nichera le serpent, il pondra, fera éclore ses oeufs, groupera ses petits à l’ombre. Là encore se rassembleront les vautours, les uns vers les autres. Cherchez dans le livre de Yahvé (l’Apocalypse) et lisez: il n’en manque pas un, pas un n’est privé de son compagnon. C’est ainsi que sa bouche l’a ordonné, son esprit, lui, les rassemble (c’est son Esprit qui nous a rassemblé par l’Ange de l’Apocalypse). »

Le verset 17 n’est pas clair et semble être un ajout.

Jérémie 25,12-38: « Mais quand seront accomplis les 70 ans (ces 70 ans s’étendent de l’Édit de Cyrus en 538 av. J.C, permettant le retour des Juifs de Babylone en Palestine, jusqu’à la fin des Temps d’Israël prophétisée par Daniel; voir Cours Biblique, le Prophète Daniel) je visiterai le roi de Babylone (c’est « Babylone la grande » de l’Apocalypse, Apocalypse 17,5 et Apocalypse 17,18, donc Jérusalem) et cette nation oracle de Yahvé à cause de leur crime, ainsi que le pays des Chaldéens (symboliquement Israël), pour en faire une désolation éternelle. Je ferai s’accomplir contre ce pays toutes les paroles que j’ai prononcées contre lui, tout ce qui est écrit dans ce livre (Il faut donc lire la prophétie contre Babylone chapitres 50 et 51 de Jérémie à cette lumière; voir plus loin). Ce qu’a prophétisé Jérémie contre toutes les nations. Car elles aussi seront asservies à des nations puissantes et à de grands rois, et je leur rendrai selon leurs actes et selon l’oeuvre de leurs mains. Car Yahvé, Dieu d’Israël, me parla ainsi: Prends de ma main cette coupe de vin de colère et fais-la boire à toutes les nations vers lesquelles je vais t’envoyer; elles boiront, chancelleront et deviendront folles, à cause de l’épée que je vais envoyer au milieu d’elles. Je pris la coupe de la main de Yahvé et la fis boire à toutes les nations vers lesquelles Yahvé m’avait envoyé Jérusalem et les villes de Juda, ses rois et ses princes, pour en faire une ruine, un objet de stupeur, une risée et une malédiction, comme aujourd’hui même. Pharaon, roi d’Egypte, avec ses serviteurs, ses princes et tout son peuple… tous les rois du Nord, proches ou lointains, l’un après l’autre, et tous les royaumes qui sont sur la terre (ce sont aujourd’hui tous les rois du monde qui soutiennent Israël).
…Tu leur diras: Ainsi parle Yahvé Sabaot, le Dieu d’Israël Buvez! Enivrez-vous! Vomissez! Tombez sans pouvoir vous relever, devant l’épée que je vais envoyer au milieu de vous. Si jamais ils refusent d’accepter de ta main la coupe à boire, tu leur diras: Ainsi parle Yahvé Sabaot. Vous boirez! Car voici: c’est par la ville qui porte mon nom (Jérusalem) que j’inaugure le malheur, et vous seriez épargnés? Non! vous ne serez pas épargnés, car j’appelle moi-même l’épée contre tous les habitants de la terre, oracle de Yahvé Sabaot. Et toi, tu leur annonceras toutes ces paroles, tu leur diras Yahvé rugit d’en haut (la Clameur de l’Ange, Apocalypse 10,3), de sa demeure sainte il élève la voix, il rugit avec vigueur contre son pacage, il pousse le cri des fouleurs à la cuve contre tous les habitants de la terre (Apocalypse 14). Le tumulte en parvient jusqu’au bout de la terre. Car Yahvé ouvre le procès des nations, il institue le jugement de toute chair; les impies, il les livre à l’épée, oracle de Yahvé. Ainsi parle Yahvé Sabaot. Voici: le malheur s’étend de nation en nation, un grand ouragan s’élève des extrémités de la terre. Il y aura des victimes de Yahvé en ce jour-là, d’un bout de la terre à l’autre; on ne les pleurera pas, on ne les ramassera pas, on ne les enterrera pas. Ils resteront sur le sol en guise de fumier. Hurlez, pasteurs, criez, roulez-vous à terre, chefs du troupeau, car vos jours sont à point pour le massacre et pour votre dispersion, vous tomberez comme un vase de choix. Plus de refuge pour les pasteurs, ni d’évasion pour les chefs du troupeau. Clameur des pasteurs, hurlement des chefs du troupeau! Car Yahvé a dévasté leur pacage, les paisibles pâturages sont réduits au silence à cause de l’ardente colère de Yahvé! Le lion a quitté son repaire et leur pays est devenu un objet de stupeur, à cause de l’ardeur dévastatrice, à cause de l’ardeur de sa colère.

Isaïe 63,1-6: « Quel est-il donc celui qui arrive d’Édom, de Boçra (pour comprendre pourquoi de Boçra: Isaïe 34,6), en habits tachés de pourpre? Celui qui est si magnifiquement drapé et qui marche tout plein de force? – C’est moi, qui professe la Justice et qui me montre grand pour sauver! – Pourquoi te drapes-tu de rouge et te vêts-tu comme un fouleur au pressoir? – À la cuve, j’ai foulé solitaire. Des gens de mon peuple, nul n’était avec moi. Alors, dans ma colère, je les ai foulés, je les ai piétinés dans ma fureur. Leur jus a giclé sur mes habits et j’ai taché tous mes vêtements. Car j’avais au coeur un jour de vengeance, l’année de ma Rédemption était échue (le jour de la vengeance sera une Grande Rédemption pour beaucoup). Je regardai: point d’aide! Je m’étonnai: point de soutien! Alors mon bras me secourut et ma fureur me soutint. J’écrasai les peuples dans ma colère, je les piétinai dans ma fureur, et je fis ruisseler à terre leur jus! »

Celui qui « vient d’Edom » c’est Jésus. Son manteau est taché de pourpre par le Sang de Sa Passion et à la fin des Temps par le sang des martyrs (Apocalypse 19,13). Grâce à ce Sang rédempteur mêlé ensemble par nos prières, c’est finalement le sang de ses ennemis qui gicle sur son Manteau au jour de Sa Vengeance (Apocalypse 19,15 / Apocalypse 14,19-20).
« Des gens de mon peuple nul n’était avec moi », car tous l’ont abandonné, que ce soit les juifs sensés croire en lui comme Messie annoncé ou les gens des églises qui l’ont tous trahi en soutenant l’Antichrist. « Alors mon bras me secourut ». Son bras aura été l’Ange de l’Apocalypse qui a assumé sa mission, seul contre tous, et les « fils de Fatima » qui se sont lancés dans cette sainte Bataille (voir aussi Isaïe 59,15-20).

Jérémie 50,29-32: (Les prophéties contre Babylone s’appliquent à Israël aujourd’hui. Voir Apocalypse 18). « …Convoquez les archers contre Babylone, tous ceux qui bandent l’arc! Campez contre elle tout autour, qu’on ne lui laisse pas d’issue. Payez-la selon ses oeuvres, tout ce qu’elle a fait, faites-le lui. Car elle fut insolente contre Yahvé, contre le Saint d’Israël. Aussi ses jeunes gens tomberont sur ses places et tous ses hommes de guerre périront, en ce jour-là, oracle de Yahvé! C’est contre toi que j’en ai, ‘Insolence’ oracle du Seigneur Yahvé Sabaot ton Jour est arrivé, le temps où je te châtie. ‘Insolence’ va être culbutée, elle tombera, nul ne la relèvera; je mettrai le feu à ses villes, il dévorera tous ses alentours… »

Jérémie 51,2-57: (comparer avec Apocalypse 18) Prophéties contre Babylone: « …J’enverrai à Babylone des vanneurs pour vanner et nettoyer son territoire: car on va l’assiéger de tous côtés au Jour du Malheur… Fuyez du milieu de Babylone et sauvez chacun votre vie; ne périssez pas pour son crime car c’est le temps de la vengeance pour Yahvé il va lui payer son dû! Babylone était une coupe d’or aux mains de Yahvé, elle enivrait la terre entière, les nations s’abreuvaient de son vin c’est pourquoi elles devenaient folles. Soudain Babylone est tombée, s’est brisée hululez sur elle! Prenez du baume pour son mal peut-être va-t-elle guérir! ‘Nous voulions guérir Babylone, elle n’a pas guéri; Laissez-la! Allons-nous en, chacun dans son pays » Oui, le jugement qui la frappe atteint jusqu’au ciel, il s’élève jusqu’aux nues. Yahvé a fait éclater notre justice. Venez! Racontons dans Sion l’oeuvre de Yahvé notre Dieu… Toi qui sièges au bord des grandes eaux, toi riche en trésors, ta fin est arrivée, le terme de tes rapines… Tu fus un marteau à mon usage, une arme de guerre. Avec toi j’ai martelé des nations, avec toi j’ai détruit des royaumes, avec toi j’ai martelé cheval et cavalier, avec toi j’ai martelé char et charrier, avec toi j’ai martelé homme et femme, avec toi j’ai martelé vieillard et enfant, avec toi j’ai martelé adolescent et vierge, avec toi j’ai martelé berger et troupeau, avec toi j’ai martelé laboureur et attelage, avec toi j’ai martelé gouverneurs et magistrats, mais je ferai payer à Babylone et à tous les habitants de la Chaldée tout le mal qu’ils ont fait à Sion, sous vos yeux, oracle de Yahvé. C’est à toi que j’en ai, montagne de la destruction oracle de Yahvé la destructrice de l’univers! Je vais étendre contre toi ma main, te faire rouler du haut des rochers, te changer en montagne embrasée (Apocalypse 8,8). On ne tirera plus de toi ni pierre d’angle ni pierre de fondation (Jésus est le seul et unique Messie, il n’y en aura pas d’autre…), car tu deviendras une désolation pour toujours, oracle de Yahvé… Alors jubileront sur Babylone le ciel et la terre et tout ce qu’ils renferment, car du Nord arrivent contre elle les dévastateurs, oracle de Yahvé!… Je ferai boire ses princes et ses sages, ses gouverneurs, ses magistrats et ses héros; ils s’endormiront d’un sommeil éternel et ne s’éveilleront plus, oracle du Roi dont le nom est Yahvé Sabaot…! »

Isaïe 47,7-11: (Ce texte s’adresse à Babylone) « Tu as dit: ‘À jamais je serai souveraine éternelle’, tu n’as pas réfléchi à cela dans ton coeur, tu n’as pas songé à l’avenir. Maintenant écoute ceci, voluptueuse! toi qui es assise en sécurité et qui dis dans ton coeur: ‘Moi, sans égale, je ne resterai pas veuve, je ne connaîtrai pas la privation d’enfants!’ Eh bien, ces deux malheurs fondront sur toi, soudainement, en un jour, privation d’enfants et veuvage, tout à coup ils fondront sur toi, en dépit de tous tes sortilèges, de la puissance de tes incantations. Tu as eu confiance dans ta méchanceté, tu as dit: ‘Personne ne me voit’. C’est ta sagesse et ta science qui t’ont pervertie, et tu as dit dans ton coeur: ‘Moi, sans égale’. Un malheur fondra sur toi, tu ne sauras comment le conjurer; un désastre fondra sur toi, tu ne pourras t’en préserver; soudain fondra sur toi une calamité que tu ne connaîtras pas. »

Ézéchiel 38,18-23: « … En ce jour-là, au jour où Gog (Israël actuel, voir Apocalypse 20,7) s’avancera contre le territoire d’Israël (La Palestine) – oracle du Seigneur Yahvé – mon courroux montera. Dans ma colère, dans ma jalousie, dans l’ardeur de ma fureur, je le dis: ce jour-là, je le jure, il y aura un grand tumulte sur le territoire d’Israël. Alors trembleront devant moi les poissons de la mer et les oiseaux du ciel, les bêtes sauvages, tous les reptiles qui rampent sur le sol et tous les hommes qui sont sur la surface du sol. Les montagnes s’écrouleront, les parois des rochers trembleront, toutes les murailles tomberont par terre. J’appellerai contre lui toute sorte d’épée, oracle du Seigneur Yahvé, et ils tourneront l’épée l’un contre l’autre. Je le châtierai par la peste et le sang, je ferai tomber la pluie torrentielle, des grêlons, du feu et du soufre, sur lui, sur ses troupes et sur les peuples nombreux qui sont avec lui. Je manifesterai ma grandeur et ma sainteté, je me ferai connaître aux yeux des nations nombreuses, et ils sauront que je suis Yahvé. »

Ézéchiel 39,1-20: « … Et toi, fils d’homme, ainsi parle le Seigneur Yahvé. Dis aux oiseaux de toute espèce et à toutes les bêtes sauvages: Rassemblez-vous, venez, réunissez-vous de partout alentour pour le sacrifice que je vous offre, un grand sacrifice sur les montagnes d’Israël, et vous mangerez de la chair et vous boirez du sang. Vous mangerez la chair des héros, vous boirez le sang des princes de la terre. Ce sont tous des béliers, des agneaux, des boucs, des taureaux gras du Bashân. Vous mangerez de la graisse jusqu’à satiété et vous boirez du sang jusqu’à l’ivresse, en ce sacrifice que je vous offre. Vous vous rassasierez à ma table, de chevaux et de coursiers, de héros et de tout homme de guerre, oracle du Seigneur Yahvé » (comparer avec Apocalypse 19,17-18).

Lire aussi Isaïe 14,3-24 (s’applique à Babylone. Donc Israël d’aujourd’hui; le verset 2 est un ajout sioniste).

Conclusion

Toutes ces prophéties excessivement fortes concernant le Jour de Yahvé, le Jour de la Vengeance de Dieu, nous font découvrir toute la Splendeur du Plan divin révélé dans les moindres détails dans l’Ancien Testament avec les mêmes paroles révélées des siècles plus tard dans l’Apocalypse. Il n’y a que le Génie de notre Père pour faire cela avec autant de finesse à travers les âges.

À cette lumière, nous comprenons mieux cette parole de l’Apocalypse:
« Mais aux jours où l’on entendra le septième Ange, quand il sonnera de la trompette, alors sera consommé le mystère de Dieu, selon la bonne nouvelle qu’il en a donnée à ses serviteurs les prophètes. » (Apocalypse 10,7)

La bonne nouvelle est celle de la chute de la Bête. Avec elle, le « mystère de Dieu » sera consommé, à savoir toutes ces prophéties de l’Ancien Testament s’accompliront et deviendront claires.

Ce sera le moment où « vision et prophétie » seront scellés, selon la parole révélée au prophète Daniel qui va dans le même sens:
« Sont assignées septante semaines (symboliques; toute l’histoire du salut jusqu’à la fin des temps) pour ton peuple et ta ville sainte pour mettre un terme à la transgression (sioniste)… pour sceller vision et prophétie, pour oindre le saint des Saints… » (Daniel 9,24)

« Oindre le saint des Saints », c’est proclamer la parole de triomphe:
« La Royauté du monde est acquise à notre Seigneur ainsi qu’à son Christ; il règnera dans les siècles des siècles… » (Apocalypse 11,15)

Toutes les prophéties citées ci-dessus seront « scellées » avec la chute prochaine de la Bête et le Triomphe de notre Père et de son Christ, Jésus, reconnu comme seul Roi.

« Amen, oui viens Seigneur Jésus… » (Apocalypse 22,21)

La Consolation

Après tous ces versets bibliques sur le châtiment de Dieu au Jour de Yahvé, il est bon de se concentrer un peu sur la Consolation promise aux élus après ces jours sombres. Le Jour de Yahvé sera le Jour de la Consolation de tous ceux qui seront restés fidèles au Plan de Dieu révélé dans l’Apocalypse de Jean.

En ce Jour-là, notre Père répandra l’Esprit Saint à profusion sur ses fidèles:

Joël 3,1-5: « Après cela je répandrai mon Esprit sur toute chair. Vos fils et vos filles prophétiseront, vos anciens auront des songes, vos jeunes gens, des visions. Même sur les esclaves, hommes et femmes, en ces jours-là, je répandrai mon Esprit. Je produirai des signes dans le ciel et sur la terre, sang, feu, colonnes de fumée! Le soleil se changera en ténèbres, la lune en sang, avant que ne vienne le jour de Yahvé, grand et redoutable! Tous ceux qui invoqueront le nom de Yahvé seront sauvés, car sur le mont Sion il y aura des rescapés, comme l’a dit Yahvé, et à Jérusalem des survivants que Yahvé appelle » (c’est le « petit reste »)

« La lune en sang » représente les guerres actuelles dans le monde musulman. Dans Ap 12,1 Marie a la lune sous ses pieds. Les fils de Fatima portent notre Mère. Leur témoignage contre l’Antichrist jusqu’au martyre équivaut à un baptême de sang.

« Tous ceux qui invoqueront le nom de Yahvé seront sauvés… ». Invoquer le nom de Yahvé équivaut aujourd’hui à ce que Jésus a dit aux Juifs: « Je vous le dis, en effet, désormais vous ne me verrez plus, jusqu’à ce que vous disiez: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! » (Matthieu 23,39). Invoquer le nom de Yahvé, c’est donc reconnaître que Jésus est le Messie qui « vient au nom du Seigneur ». De nos jours, il faut aussi reconnaître le Retour de Jésus à travers son Ange par le « livre ouvert » de l’Apocalypse (Apocalypse 10,3; voir « La Clé de l’Apocalypse »). Cet Ange dénonce l’Antichrist et inaugure les temps nouveaux.

Jésus retourne par son Esprit. Et cet Esprit nous a été communiqué par cet Ange à travers tous ses enseignements biblico-coraniques.

Joël 4,16-18: « Yahvé rugit de Sion (la Clameur de l’Ange de l’Apocalypse, Apocalypse 10,3), de Jérusalem (Céleste) il fait entendre sa voix; les cieux et la terre tremblent! Mais Yahvé sera pour son peuple un refuge, une forteresse pour les enfants d’Israël! (le vrai « Israël ») ‘Vous saurez alors que je suis Yahvé, votre Dieu, qui habite à Sion, ma montagne sainte! Jérusalem (Céleste) sera un lieu saint, les étrangers n’y passeront plus!’ Ce jour-là, les montagnes dégoutteront de vin nouveau (Symbole de la Restauration), les collines ruisselleront de lait (pureté), et dans tous les torrents de Juda les eaux ruisselleront (abondance de l’Esprit). Une source jaillira de la maison de Yahvé et arrosera le ravin des Acacias. »

En ces temps-là, Dieu sera une forteresse pour son peuple, les « montagnes dégouteront de vin nouveau ». C’est la Consolation du Pain de Vie en famille. Pour y accéder, il faut monter très haut en esprit et accepter la parole prophétique du Livre Ouvert de l’Apocalypse pour être sur la « montagne » de la Restauration universelle.

Isaïe 29,17-18: « N’est-il pas vrai que dans peu de temps le Liban redeviendra un verger, et le verger fera penser à une forêt? En ce jour-là, les sourds entendront les paroles du livre et, délivrés de l’ombre et des ténèbres, les yeux des aveugles verront ».
En ce Jour, un livre nous apportera la lumière. C’est le livre de l’Apocalypse ouvert par Jésus au Liban.

Louange éternelle à notre Père pour tous ses Bienfaits.

Isaïe 25,1-9: « Yahvé, tu es mon Dieu, je t’exalterai, je louerai ton nom, car tu as accompli des merveilles, les desseins de jadis, fidèlement, fermement. Car tu as fait de la ville (Jérusalem) un tas de pierres, la cité fortifiée est une ruine, la citadelle des étrangers n’est plus une ville, jamais elle ne sera reconstruite. C’est pourquoi un peuple fort te glorifie, la cité des nations redoutables te craint. Car tu as été un refuge pour le faible, un refuge pour le malheureux plongé dans la détresse, un abri contre la pluie, un ombrage contre la chaleur, car le souffle des violents est comme la pluie d’hiver. Comme la chaleur sur une terre aride, tu apaises le tumulte des étrangers: la chaleur tiédit à l’ombre d’un nuage, le chant des violents se tait. Yahvé Sabaot prépare pour tous les peuples, sur cette montagne, un festin de viandes grasses, un festin de bons vins, de viandes moelleuses, de vins dépouillés. Il a détruit sur cette montagne le voile qui voilait tous les peuples (c’est le voile du mensonge sioniste) et le tissu tendu sur toutes les nations; il a fait disparaître la mort à jamais (Apocalypse 21,4 / 20,13). Le Seigneur Yahvé a essuyé les pleurs sur tous les visages, il ôtera l’opprobre de son peuple sur toute la terre, car Yahvé a parlé. Et on dira, en ce jour-là: Voyez, c’est notre Dieu, en lui nous espérions pour qu’il nous sauve; c’est Yahvé, nous espérions en lui. Exultons, réjouissons-nous du salut qu’il nous a donné… »

Notre Père préparera pour nous un Festin sur « cette montagne ». Ce Festin est le Festin de la Connaissance par les livres ouverts (Apocalypse 20,12), le Festin du Pain de Vie (Apocalypse 3,20, 19,9) et enfin le Festin « d’avaler la chair » des ennemis de Dieu (Apocalypse 19,17-18), c.à.d. de prier pour leurs défaites et de se réjouir du Triomphe de Dieu (comparer avec Matthieu 22).

Toute cette connaissance et cette participation active au Plan de Dieu est pour nous une Résurrection qui sera généralisée après la chute de la Bête.

Isaïe 60,1-22: « Debout! Resplendis! car voici ta lumière, et sur toi se lève la gloire de Yahvé.Tandis que les ténèbres s’étendent sur la terre et l’obscurité sur les peuples, sur toi se lève Yahvé, et sa gloire sur toi paraît. Les nations marcheront à ta lumière et les rois à ta clarté naissante. Lève les yeux aux alentours et regarde: tous sont rassemblés, ils viennent à toi. Tes fils viennent de loin, et tes filles sont portées sur la hanche. Alors, tu verras et seras radieuse, ton coeur tressaillira et se dilatera, car les richesses (spirituelles) de la mer afflueront vers toi, et les trésors des nations viendront chez toi… La gloire du Liban (la gloire de l’Ange de l’Apocalypse et des « fils de Fatima ») viendra chez toi, le cyprès, le platane et le buis tous ensemble, pour glorifier le lieu de mon sanctuaire, pour que j’honore le lieu où je me tiens. Ils s’approcheront de toi, humblement, les fils de tes oppresseurs, ils se prosterneront à tes pieds, tous ceux qui te méprisaient, et ils t’appelleront: ‘Ville de Yahvé’ (la Jérusalem Céleste), ‘Sion du Saint d’Israël’ (Sion est une des collines de Jérusalem, Sion spirituel c’est la Jérusalem spirituelle, voir Apocalypse 14,1). Au lieu que tu sois délaissée et haïe, sans personne qui passe, je ferai de toi un objet d’éternelle fierté, une source de joie, d’âge en âge… Tu n’auras plus le soleil comme lumière, le jour, la clarté de la lune ne t’illuminera plus: Yahvé sera pour toi une lumière éternelle, et ton Dieu sera ta splendeur. Ton soleil ne se couchera plus, et ta lune ne disparaîtra plus, car Yahvé sera pour toi une lumière éternelle, et les jours de ton deuil seront accomplis. Ton peuple, rien que des justes, possédera le pays (le royaume spirituel intérieur) à jamais, rejeton de mes plantations, oeuvre de mes mains, pour me glorifier. Le plus petit deviendra un millier (travail spirituel fructueux, beaucoup d’âmes éclairées), le plus chétif une nation puissante (plutôt une communauté puissante; le terme « nation » est trop sioniste). Moi, Yahvé, en temps voulu j’agirai vite » (comparer avec Apocalypse 21 et 22)

Certaines phrases d’Isaïe 60 qui ont une intonation sioniste n’ont pas été mentionnées ci-dessus. Par exemple: « Tu suceras le lait des nations, tu suceras les richesses des rois » (Isaïe 60,16). Le prophète écrit à travers le prisme de sa mentalité sioniste. Il faut le reconnaître.

Enfin le Messie lui-même s’exprime par la bouche du prophète Isaïe sur cette grande délivrance qui sera suivie d’une Restauration universelle avec les nouveaux « prêtres de Yahvé ».

Isaïe 61,1-11: « L’esprit du Seigneur Yahvé est sur moi, car Yahvé m’a donné l’onction (c’est donc une prophétie sur le Messie qui parle); il m’a envoyé porter la nouvelle aux pauvres, panser les coeurs meurtris, annoncer aux captifs la libération et aux prisonniers la délivrance, proclamer une année de grâce de la part de Yahvé et un jour de vengeance pour notre Dieu, pour consoler tous les affligés, (pour mettre aux affligés de Sion; ajout) pour leur donner un diadème au lieu de cendre, de l’huile de joie au lieu d’un vêtement de deuil, un manteau de fête au lieu d’un esprit abattu; et on les appellera térébinthes de justice, plantation de Yahvé pour se glorifier. Ils rebâtiront les ruines antiques (la Restauration), ils relèveront les restes désolés d’autrefois; ils restaureront les villes en ruines, les restes désolés des générations passées. Des étrangers se présenteront pour paître vos troupeaux (ouverture à tous les peuples), des immigrants seront vos laboureurs et vos vignerons. Mais vous, vous serez appelés prêtres de Yahvé, on vous nommera ministres de notre Dieu. Vous vous nourrirez des richesses (spirituelles) des nations, vous leur succéderez dans leur gloire. Au lieu de votre honte, vous aurez double part; au lieu de l’humiliation, les cris de joie seront leur part; aussi recevront-ils double héritage dans leur pays et auront-ils une joie éternelle. Car moi, Yahvé, qui aime le droit, qui hais le vol et l’injustice, je leur donnerai fidèlement leur récompense et je conclurai avec eux une alliance éternelle. Leur race sera célèbre parmi les nations, et leur descendance au milieu des peuples; tous ceux qui les verront les reconnaîtront comme une race que Yahvé a bénie. Je suis plein d’allégresse en Yahvé, mon âme exulte en mon Dieu, car il m’a revêtu de vêtements de salut, il m’a drapé dans un manteau de justice, comme l’époux qui se coiffe d’un diadème, comme la fiancée qui se pare de ses bijoux. Car de même que la terre fait éclore ses germes et qu’un jardin fait germer sa semence, ainsi le Seigneur Yahvé fait germer la justice et la louange devant toutes les nations ».

Isaïe 66,10-16: « Réjouissez-vous avec Jérusalem (Céleste), exultez en elle, vous tous qui l’aimez, soyez avec elle dans l’allégresse, vous tous qui avez pris le deuil sur elle, afin que vous soyez allaités et rassasiés par son sein consolateur, afin que vous suciez avec délices sa mamelle plantureuse. Car ainsi parle Yahvé: Voici que je fais couler vers elle la paix comme un fleuve, et comme un torrent débordant, la gloire des nations. Vous serez allaités, on vous portera sur la hanche, on vous caressera en vous tenant sur les genoux. Comme celui que sa mère console, moi aussi, je vous consolerai, à Jérusalem vous serez consolés. À cette vue votre coeur sera dans la joie, et vos membres reprendront vigueur comme l’herbe; la main de Yahvé se fera connaître à ses serviteurs et sa colère à ses ennemis. Car voici que Yahvé arrive dans le feu, et ses chars sont comme l’ouragan, pour assouvir avec ardeur sa colère et sa menace par des flammes de feu. Car par le feu, Yahvé se fait juge, par son épée, sur toute chair; nombreuses seront les victimes de Yahvé ».

Et enfin notre Père encourage tous ceux qui ploient sous le fardeau de la Bataille finale, dans laquelle nous nous trouvons actuellement par ces paroles qui nous sont adressées:

Isaïe 35,3-10: « Rendez fortes les mains fatiguées et fermes les genoux chancelants, dites aux coeurs bouleversés: Courage, ne craignez pas. Voyez! C’est votre Dieu, c’est la vengeance qui vient, c’est la rétribution de Dieu, c’est lui qui vient vous sauver… Il y aura là une route pure qu’on appellera la voie sacrée: aucun impur n’y passera les insensés n’y erreront pas. Il n’y aura plus de lion, aucune bête féroce (les deux Bêtes ne seront plus…) pour la parcourir, mais les rachetés y marcheront, les libérés de Yahvé reviendront. Ils arriveront à Sion (Jérusalem Céleste), hurlant de joie, un bonheur éternel transfigurera leur visage; allégresse et joie les accompagneront, douleur et plainte auront pris fin. »

Dieu sera exalté

Le Jour de Yahvé révèlera devant tous les peuples la Grandeur de Dieu. En ce Jour-là, Dieu seul sera exalté:

Isaïe 2,10-21: « Va dans le rocher, terre-toi dans la poussière devant la Terreur de Yahvé, devant l’éclat de sa majesté, quand il se lèvera pour faire trembler la terre. L’orgueil humain baissera les yeux, l’arrogance des hommes sera humiliée, Yahvé sera exalté, lui seul, en ce jour-là. Oui, ce sera un jour de Yahvé Sabaot sur tout ce qui est orgueilleux et hautain, sur tout ce qui est élevé, pour qu’il soit abaissé… »

Isaïe 28,5-6: « Ce jour-là, c’est Yahvé Sabaot qui deviendra une couronne de splendeur et un superbe diadème pour le reste de son peuple, un esprit de justice pour qui doit rendre la justice, et la force de ceux qui repoussent l’assaut aux portes. »

L’assaut aux portes est actuellement intense et multiple tant sur un plan physique (toutes les guerres injustes au Proche-Orient) que spirituel. Nous vaincrons car notre Père est notre « force ».

Isaïe 40,1-5 et 9-11: « Consolez, consolez mon peuple, dit votre Dieu, parlez au coeur de Jérusalem et criez-lui que son service est accompli, que sa faute est expiée, qu’elle a reçu de la main de Yahvé double punition pour tous ses péchés.’ Une voix crie: ‘Dans le désert, frayez le chemin de Yahvé; dans la steppe, aplanissez une route pour notre Dieu. Que toute vallée soit comblée, toute montagne et toute colline abaissées, que les lieux accidentés se changent en plaine et les escarpements en large vallée; alors la gloire de Yahvé se révélera et toute chair, d’un coup, la verra, car la bouche de Yahvé a parlé…. Monte sur une haute montagne, messagère de Sion (c’est l’Ange de l’Apocalypse qui monte au Zénith: Apocalypse 8,13 / 14,6): élève et force la voix (une voix puissante Apocalypse 14,7), messagère de Jérusalem; élève la voix, ne crains pas, dis aux villes de Juda: ‘Voici votre Dieu!’ Voici le Seigneur Yahvé qui vient avec puissance (le Retour de Jésus), son bras assure son autorité; voici qu’il porte avec lui sa récompense, et son salaire devant lui. Tel un berger il fait paître son troupeau, de son bras il rassemble les agneaux, il les porte sur son sein, il conduit doucement les brebis mères. »

Il nous conduit doucement aux Sources des eaux de la Vie à travers Jésus, le Bon Pasteur (Jean 10) et son envoyé apocalyptique.

Nouveau Testament

Dans le Nouveau Testament, Jésus a prophétisé la venue du Jour de Yahvé comme étant un Jour de grande Tribulation. Ce sera aussi « le Jour où le Fils de l’homme doit se révéler » (Luc 17,30). Il nous a parlé des Signes de Son Avènement à la fin des Temps.

Jésus a aussi indiqué l’attitude à avoir en ces temps-là:
Il s’agit « de veiller », de « ne pas chercher à épargner sa vie, mais de la perdre pour la sauvegarder », de ne pas se laisser alourdir par « la débauche, l’ivrognerie, les soucis de la vie », de « prier en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de se tenir debout devant le Fils de l’homme ». Enfin pour participer à son grand Festin de Triomphe il nous faut « revêtir l’habit de noce ».

Parlant de son Retour Jésus dit:

Matthieu 24,26-31: « Si donc on vous dit: ‘Le voici au désert’, n’y allez pas; ‘Le voici dans les retraites’, n’en croyez rien. Comme l’éclair, en effet, part du levant et brille jusqu’au couchant, ainsi en sera-t-il de l’Avènement du Fils de l’homme. Où que soit le corps, là se rassembleront les vautours. « Aussitôt après la tribulation de ces jours-là, le soleil s’obscurcira, la lune ne donnera plus sa lumière, les étoiles tomberont du ciel, et les puissances des cieux seront ébranlées. Et alors apparaîtra dans le ciel le signe du Fils de l’homme; et alors toutes les races de la terre se frapperont la poitrine; et l’on verra le Fils de l’homme venant sur les nuées (intérieures) du ciel avec puissance et grande gloire. Et il enverra ses anges avec une trompette sonore (le livre de l’Apocalypse « ouvert »), pour rassembler ses élus des quatre vents, des extrémités des cieux à leurs extrémités. »

Ces Anges envoyés en mission devront veiller et aider d’autres à se réveiller:

Matthieu 24,42: « Veillez donc, parce que vous ne savez pas quel jour va venir votre Maître. »

En ce Jour-là, tout ce qui a été prophétisé, s’accomplira:

Luc 21,20-22: « Mais lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, alors comprenez que sa dévastation est toute proche. Alors, que ceux qui seront en Judée s’enfuient dans les montagnes, que ceux qui seront à l’intérieur de la ville (Jérusalem) s’en éloignent, et que ceux qui seront dans les campagnes n’y entrent pas; car ce seront des jours de vengeance, où devra s’accomplir tout ce qui a été écrit »

Tout ce qui a été écrit par les prophètes de l’Ancien Testament devra s’accomplir.

Un signe très fort de l’approche de ce Jour, c’est que Jérusalem soit « investie par des armées ». C’est depuis 1967 que tout Jérusalem a été investie. Sa dévastation est donc toute proche (Apocalypse 20,7-9).

Ce sera un jour de grande tribulation comme il n’y en a jamais eu:

Marc 13,19-20: « Car en ces jours-là il y aura une tribulation telle qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement de la création qu’a créée Dieu jusqu’à ce jour, et qu’il n’y en aura jamais plus (voir Daniel 12,1). Et si le Seigneur n’avait abrégé ces jours, nul n’aurait eu la vie sauve; mais à cause des élus qu’il a choisi, il a abrégé ces jours. »

À cause de nous, les élus, le Seigneur abrégera donc ces jours. Sinon nous aurions été engloutis tant spirituellement que physiquement.

Jésus avertit les Juifs fermés à son égard en leur disant:

Luc 13,35: « Voici que votre maison va vous être laissée. Oui, je vous le dis, vous ne me verrez plus, jusqu’à ce qu’arrive le jour où vous direz: Béni soit celui qui vient au nom du Seigneur! »

Donc jusqu’au Jour où ils reconnaîtront son Messianisme et son Retour.

Enfin, Jésus nous parle de la rapidité de son Retour et de son Jour. Il vient comme l’éclair et beaucoup seront surpris:

Luc 17,24-37: « Comme l’éclair en effet, jaillissant d’un point du ciel, resplendit jusqu’à l’autre, ainsi en sera-t-il du Fils de l’homme lors de son Jour… Et comme il advint aux jours de Noé, ainsi en sera-t-il encore aux jours du Fils de l’homme. On mangeait, on buvait, on prenait femme ou mari, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche; et vint le déluge, qui les fit tous périr. De même, comme il advint aux jours de Lot: on mangeait, on buvait, on achetait, on vendait, on plantait, on bâtissait; mais le jour où Lot sortit de Sodome, Dieu fit pleuvoir du ciel du feu et du soufre, et il les fit tous périr. De même en sera-t-il, le Jour où le Fils de l’homme doit se révéler. En ce Jour-là, que celui qui sera sur la terrasse et aura ses affaires dans la maison, ne descende pas les prendre (pas de soucis matériels) et, pareillement, que celui qui sera aux champs ne retourne pas en arrière. Rappelez-vous la femme de Lot. Qui cherchera à épargner sa vie la perdra, et qui la perdra la sauvegardera. Je vous le dis: en cette nuit-là, deux seront sur un même lit: l’un sera pris et l’autre laissé; deux femmes seront à moudre ensemble: l’une sera prise et l’autre laissée. Prenant alors la parole, ils lui disent: ‘Où, Seigneur?’ Il leur dit: ‘Où sera le corps, là aussi les vautours se rassembleront »
Nous sommes ces vautours qui sont prêts à manger le Corps du Christ afin de puiser la force pour « avaler la chair » de ses ennemis (voir Apocalypse 19,17)

Enfin, Jésus nous met en garde contre la lourdeur du quotidien et nous demande de rester vigilants pour son Retour:

Luc 21,34-36: « Tenez-vous sur vos gardes, de peur que vos coeurs ne s’appesantissent dans la débauche, l’ivrognerie, les soucis de la vie, et que ce Jour-là ne fonde soudain sur vous comme un filet; car il s’abattra sur tous ceux qui habitent la surface de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin d’avoir la force d’échapper à tout ce qui doit arriver, et de vous tenir debout devant le Fils de l’homme. »

Ceux qui se tiendront debout devant le Fils de l’homme sont ceux qui auront revêtu la tenue de noce:

Mathieu 22,1-14: « Et Jésus se remit à leur parler en paraboles: « Il en va du Royaume des Cieux comme d’un roi qui fit un festin de noces pour son fils. Il envoya ses serviteurs convier les invités aux noces, mais eux ne voulaient pas venir. De nouveau il envoya d’autres serviteurs avec ces mots: ‘Dites aux invités: ‘Voici, j’ai apprêté mon banquet, mes taureaux et mes bêtes grasses ont été égorgés, tout est prêt, venez aux noces’…. Le roi entra alors pour examiner les convives, et il aperçut là un homme qui ne portait pas la tenue de noces. ‘Mon ami, lui dit-il, comment es-tu entré ici sans avoir une tenue de noces?’ L’autre resta muet. Alors le roi dit aux valets: ‘Jetez-le, pieds et poings liés, dehors, dans les ténèbres: là seront les pleurs et les grincements de dents. « Car beaucoup sont appelés, mais peu sont élus. »

La tenue de noce c’est l’amour authentique, la connaissance approfondie des Saintes Ecritures, la justice, la fermeté et le pardon du fond du coeur vis-à-vis d’un frère repenti.

Finalement Pierre et Paul parlent également du Retour de Jésus et nous recommandent entre autres d’être « irréprochables », d’être des « fils de lumière » et de « revêtir la cuirasse de la foi et de l’amour »:

1 Corinthiens 1,7-9: « Aussi ne manquez-vous d’aucun don de la grâce, dans l’attente où vous êtes de la Révélation de notre Seigneur Jésus Christ. C’est lui qui vous affermira jusqu’au bout, pour que vous soyez irréprochables au Jour de notre Seigneur Jésus Christ. Il est fidèle, le Dieu par qui vous avez été appelés à la communion de son Fils, Jésus Christ notre Seigneur. »

1 Thessaloniciens 5,2-8: « Vous savez vous-mêmes parfaitement que le Jour du Seigneur arrive comme un voleur en pleine nuit. Quand les hommes se diront: Paix et sécurité! c’est alors que tout d’un coup fondra sur eux la perdition, comme les douleurs sur la femme enceinte, et ils ne pourront y échapper. Mais vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, de telle sorte que ce jour vous surprenne comme un voleur: tous vous êtes des fils de la lumière, des fils du jour. Nous ne sommes pas de la nuit, des ténèbres. Alors ne nous endormons pas, comme font les autres, mais restons éveillés et sobres. Ceux qui dorment dorment la nuit, ceux qui s’enivrent s’enivrent la nuit. Nous, au contraire, nous qui sommes du jour, soyons sobres; revêtons la cuirasse de la foi et de l’amour, avec le casque de l’espérance du salut. »

2 Thessaloniciens 1,3-10: « … Car ce sera bien l’effet de la justice de Dieu de rendre la tribulation à ceux qui vous l’infligent, et à vous, qui la subissez, le repos avec nous, quand le Seigneur Jésus se révélera du haut du ciel, avec les anges de sa puissance (la puissance de l’Esprit Saint), au milieu d’une flamme brûlante, et qu’il tirera vengeance de ceux qui ne connaissent pas Dieu et de ceux qui n’obéissent pas à l’Évangile de notre Seigneur Jésus. Ceux-là seront châtiés d’une perte éternelle, éloignés de la face du Seigneur et de la gloire de sa force, quand il viendra pour être glorifié dans ses saints et admiré en tous ceux qui auront cru – et vous, vous avez cru notre témoignage. Ainsi en sera-t-il en ce jour-là. »

Hébreux 10,23-25: « Gardons indéfectible la confession de l’espérance, car celui qui a promis est fidèle, et faisons attention les uns aux autres pour nous stimuler dans la charité et les oeuvres bonnes; ne désertez pas votre propre assemblée, comme quelques-uns ont coutume de le faire, mais encouragez-vous mutuellement, et d’autant plus que vous voyez approcher le Jour. »

2 Pierre 3,7-13: « Mais les cieux et la terre d’à présent, la même parole les a mis de côté et en réserve pour le feu, en vue du jour du Jugement et de la ruine des hommes impies. Mais voici un point, très chers, que vous ne devez pas ignorer: c’est que devant le Seigneur, un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour. Le Seigneur ne retarde pas l’accomplissement de ce qu’il a promis, comme certains l’accusent de retard, mais il use de patience envers vous, voulant que personne ne périsse, mais que tous arrivent au repentir. Il viendra, le Jour du Seigneur, comme un voleur; en ce jour, les cieux se dissiperont avec fracas, les éléments embrasés se dissoudront, la terre avec les oeuvres qu’elle renferme sera consumée. Puisque toutes ces choses se dissolvent ainsi, quels ne devez-vous pas être par une sainte conduite et par les prières, attendant et hâtant l’avènement du Jour de Dieu, où les cieux enflammés se dissoudront et où les éléments embrasés se fondront. Ce sont de nouveaux cieux et une terre nouvelle que nous attendons selon sa promesse, où la justice habitera. »

Devant la Grandeur du Plan de notre Papa annoncé dans les moindres détails par les prophètes de l’Ancien Testament, par Jésus et puis par les Apôtres, ce Plan qui se déroule aujourd’hui sous nos yeux avec notre participation, nous ne pouvons que nous joindre au merveilleux Chant de Louange de l’Apocalypse:

À l’ouverture du Livre de l’Apocalypse:

Apocalypse 5,12-14: « Digne est l’Agneau égorgé de recevoir la puissance, la richesse, la sagesse, la force, l’honneur, la gloire et la louange. Et toute créature, dans le ciel, et sur la terre, et sous la terre, et sur la mer, l’univers entier, je l’entendis s’écrier: À Celui qui siège sur le trône, ainsi qu’à l’Agneau, la louange, l’honneur, la gloire et la puissance dans les siècles des siècles! Et les quatre Vivants disaient: Amen!; et les Vieillards se prosternèrent pour adorer. »

À la 7ième trompette, au moment de la chute:

Apocalypse 11, 15-17: « La royauté du monde est acquise à notre Seigneur ainsi qu’à son Christ; il régnera dans les siècles des siècles. »
Et les vingt-quatre Vieillards qui sont assis devant Dieu, sur leurs sièges, se prosternèrent pour adorer Dieu en disant:
« Nous te rendons grâce, Seigneur, Dieu Maître-de-tout, Il est et Il était, parce que tu as pris en main ton immense puissance pour établir ton règne. »

Après la chute de la Bête:

Apocalypse 19,1-4: « …’Alléluia! Salut et gloire et puissance à notre Dieu, car ses jugements sont vrais et justes: il a jugé la Prostituée fameuse (parce que déjà dénoncée dans l’Ancien Testament) qui perdait la terre par ses prostitutions, et vengé sur elle le sang de ses serviteurs’. Puis ils reprirent: ‘Alléluia! Oui sa fumée s’élève pour les siècles et des siècles!’ Alors, les vingt-quatre Vieillards et les quatre Vivants se prosternèrent pour adorer Dieu, qui siège sur le trône, en disant: ‘Amen! Alléluia! »

16.12.2012
revu 09.01.2013