À ceux qui croient à notre Message, et, par la prière, ardemment s’y engagent.

« Ah! oui, on peut le dire, il est grand, le Mystère de la Piété: Il a été manifesté dans la chair, justifié dans l’Esprit, vu des Anges, proclamé chez les Païens, cru dans le monde, enlevé dans la gloire » avait dit Paul (1 Timothée 3,16). Il avait aussi expliqué ce qu’est ce mystère: « Dieu a bien voulu faire connaître de quelle gloire est riche ce mystère…: C’est le Christ en vous  » (Colossiens 1,27).

Paul révéla encore, il y a 2000 ans, que « le Mystère de l’Impiété » était, lui aussi, déjà à l’oeuvre en son temps. Il s’opposait au Mystère de la Piété. Celui-ci étant le Christ en nous, le Mystère de l’Impiété n’est autre que le diable parmi nous par le truchement de l’Antichrist.

Ce Mystère de l’Impiété devait se manifester ouvertement plus tard, pour être détruit par le Seigneur Jésus: « Alors se révélera l’Impie, que le Seigneur Jésus détruira par le Souffle de sa bouche et anéantira par l’Éclat de sa Venue » (2 Thessaloniciens 2,7-8). Ce « Mystère » satanique est le nom inscrit sur le front de la « Prostituée », la Bête (Apocalypse 17,5).

À ce mystère maléfique, Dieu oppose aujourd’hui, de nouveau, « le Mystère de la Piété ». Celui-ci est symbolisé par « la Femme qui fuit au désert » pour y être nourrie, dans le silence et l’anonymat, des paroles apocalyptiques et prophétiques de Dieu (Apocalypse 12,6). Cette « Femme » nous représente; par Elle, le Christ est de retour en nous! Le Mystère de la Piété est de nouveau en action, invisible aux hommes, « mystérieux ».

Ainsi, il a donc commencé, dans le silence, « au désert », ce combat mystique insoupçonné des hommes. C’est le combat apocalyptique, impitoyable, entre deux Mystères: celui de la Piété contre celui de l’Impiété, le Cavalier et les siens contre la Bête et ses alliés (Apocalypse 19,11-21).

Comment se déroule ce combat?

L’Apocalypse répond: « Le Serpent vomit alors de sa gueule comme un fleuve d’eau derrière la Femme pour l’entraîner dans ses flots » à la suite de la Bête (Apocalypse 12,15). Le Serpent, Satan, vomit ce fleuve de mensonges pour tromper l’humanité entière par la gueule de la seconde Bête apocalyptique qui « parle comme un dragon et, au service de la première Bête, en établit partout l’empire, amenant la terre et ses habitants à adorer cette première Bête » (Apocalypse 13,11-12).

Le Mystère de la Piété réagit contre ce courant diabolique. C’est le Christ Lui-même qui revient –sur terre– pour révéler le mystère de l’Apocalypse par son Envoyé, « l’Ange »: « Mais la terre vint au secours de la Femme: ouvrant la bouche, elle engloutit le fleuve vomi par la gueule du Dragon » (Apocalypse 12,16). « La terre qui ouvre la bouche » contre Satan et « le Souffle qui sort de la bouche du Seigneur Jésus » lors de Sa Venue contre l’Impie, sont, tous deux, la révélation de l’Apocalypse qui nous a déjà tous sauvés du mensonge. Le Messager de l’Apocalypse reçoit du Ciel l’ordre de révéler les mystères apocalyptiques: « Ne tiens pas secrètes les paroles prophétiques de ce Livre (l’Apocalypse), car le temps est proche » (Apocalypse 22,10). Ces deux symboles, « la Terre » et « le Souffle », représentent aussi « la puissante clameur, pareille au rugissement du Lion (symbole du Christ) », clameur qui sera lancée par l’Ange, plus tard, après la chute de la Bête (Apocalypse 10,3). Cette clameur est aussi « l’épée effilée, à double tranchant, qui sort de la bouche de Jésus » (Apocalypse 1,16 et 19,15). Elle est effilée car elle donne aux croyants le discernement. Le mystère apocalyptique ainsi révélé causera la chute définitive du Mystère de l’Impiété et le Salut pour tous ceux qui auront formé le Mystère de la Piété.

Le Mystère de l’Impiété, la Bête, est apparu. Nous l’avons reconnu. Le Mystère de la Piété (l’Ange et les siens), est déjà à l’oeuvre, s’opposant à l’Impie par la prière -oh combien efficace dans les sphères spirituelles!- L’efficacité du combat par la prière se constate dans les paroles de Paul aux Colossiens: « Epaphras, votre compatriote, vous salue; ce serviteur du Christ Jésus ne cesse de lutter pour vous dans ses prières, afin que vous teniez ferme, parfaits et bien établis dans tous les vouloirs divins. » (Colossiens 4,12). Imitons-le en combattant, par la prière, contre le Mystère de l’Impiété.

Le Mystère de la Piété cessera d’être un mystère après la chute prochaine de son ennemi inique: « le Mystère de l’Impiété ». Celui-ci n’est déjà plus un mystère pour nous « qui y voyons », comme le dit Marie, la « Femme de l’Apocalypse » (Apocalypse 12), à la Salette prescrivant à ses enfants de combattre: « Je suis avec vous et en vous… Combattez enfants de Lumière, vous, petit nombre qui y voyez; car voici le temps des temps, la fin des fins ».

Tout sera bientôt clarifié pour tous, après la chute de l’Antichrist, la Bête, la Babylone moderne, symboles de ce Mystère de l’Impiété, lorsque l’Ange grondera sa clameur: « Elle est tombée, elle est tombée, Babylone la grande!!… » (Apocalypse 18,1-2).

Entre temps, poursuivons, avec patience, au désert, dans le silence où nous sommes parqués, notre lutte mystique et mystérieuse, par la prière confiante, contre l’Impie. Nous savons qu’il s’en va à sa perte et que nous ne le reverrons plus jamais sur terre. Ainsi s’accomplira ce conseil donné par Jésus aux siens: « Si vous avez une foi qui n’hésite point… si vous dites à cette montagne: ‘Soulève-toi et jette-toi dans la mer’, cela se fera » (Matthieu 21,21). Il indiquait le mont Sion, symbole du sionisme.

Il nous suffit donc d’être, être ce que nous sommes déjà, pour avorter le plan ultime de l’Impiété: l’édification du temple sioniste. Ceci adviendra au moment même où cet ennemi du Messie croira être parvenu au sommet de sa gloire temporelle. Relevons le défi par la foi aux prophéties qui annoncent sa destruction définitive. Tel est le but de notre élection. Prenons-en conscience avec force et détermination. Elle est proche la chute de l’ennemi diabolique: « La Bête fut capturée avec le faux prophète… » (Apocalypse 19,20), et proche est la glorification définitive du bien-aimé Sauveur et Roi de l’Éternité, Jésus le Messie: « Et le septième Ange sonna… Alors, au ciel, des voix clamèrent: La royauté du monde est acquise à notre Seigneur ainsi qu’à son Christ; il régnera dans les siècles des siècles. » (Apocalypse 11,15-18). Alors tout deviendra clair car « le Mystère de Dieu sera consommé » (Apocalypse 10,7 / 17,17).

Le Mystère de la Piété est déjà à l’oeuvre vers son triomphe. Ce Mystère béni c’est nous tous qui croyons et combattons avec le Christ vivant, « Emmanuel » de retour dans le monde. Il agit en nous et par nous:

« Voici la demeure de Dieu avec les hommes. Il aura sa demeure avec eux » (Apocalypse 21,3).