“Donne-nous, ô Créateur de toutes les merveilles,
ô Guérisseur de la créature, des yeux pour voir
et des oreilles pour entendre ce que dit l’Esprit.”

“Celui qui a des oreilles qu’il écoute
ce que l’Esprit dit aux églises.” (Apocalypse 2,11)

Introduction

Jésus nous révéla les signes précurseurs évidents de son retour. Les Apôtres nous ont livré ces prophéties importantes par écrit. Luc l’Evangéliste dit à ce propos:

“Ce seront des jours de châtiments, où tout ce qui a été écrit devra s’accomplir.” (Luc 21,22)

Les Évangiles avaient déjà été écrits, mais pas encore l’Apocalypse. Aujourd’hui nous devons prendre en considération les paroles prophétiques concernant le retour du Christ dans les Évangiles et dans l’Apocalypse, ce dernier Livre étant consacré spécifiquement aux prophéties concernant le Retour de Jésus. C’est pourquoi nous devons être attentifs aux paroles prophétiques comme le conseille fortement Pierre: “Nous tenons plus ferme la parole prophétique; vous faites bien de la regarder comme une lampe qui brille dans un lieu obscur jusqu’à ce que le jour commence à poindre et que l’Astre du matin se lève dans vos coeurs” (2 Pierre 1,19). L’Astre du matin est le symbole du Messie, Jésus (Nombres 24,17 / Apocalypse 2,28 / 22,16). C’est dans nos coeurs que s’opère déjà son retour. Certains L’ont déjà reconnu.

Jésus nous recommande aussi de “tenir nos lampes allumées” (Luc 12,35) en nous référant sans cesse à la parole prophétique pour reconnaître les signes des temps: “Lorsque vous verrez tout cela, rendez-vous compte qu’Il est proche, aux portes” (Matthieu 24,33). Négliger les prophéties ou ne pas en reconnaître l’accomplissement signifie qu’on est mortellement endormi comme les vierges folles (Matthieu 25). Ceux qui comprennent les prophéties réalisent que Jésus “est aux portes”, comme Il l’avait annoncé Lui-même dans Luc 12,36 / Apocalypse 3,20.

De quelle porte s’agit-il? Celle du coeur bien sûr!

Pourquoi Jésus est-Il aux portes? Pour qu’on Lui ouvre car Il désire entrer.

Dans quel but? Jésus répond Lui-même:

“J’entrerai chez lui (ou elle) pour souper, Moi près de lui et lui près de Moi” (Apocalypse 3,20).

“…Heureux ces serviteurs que le Maître trouvera fidèles à veiller! En vérité Je vous le dis, Il se ceindra, les fera mettre à Table et, passant de l’un à l’autre, Il les servira” (Luc 12,35-37).

“Heureux le lecteur et les auditeurs de ces paroles prophétiques s’ils en retiennent le contenu car le Temps est proche”, dit Jean (Apocalypse 1,3). Ce temps est déjà là. Il était “proche”, il y a 2 000 ans car, comme l’explique Pierre “devant le Seigneur un jour est comme mille ans et mille ans comme un jour” (2 Pierre 3,8).

Les premiers Chrétiens “examinaient les Ecritures pour voir si tout (ce que disaient les Apôtres à propos de Jésus) était exact” (Actes 17,11). Faisons de même, restons éveillés en examinant les Ecritures: “Vous, frères, vous n’êtes pas dans les ténèbres, de telle sorte que ce jour vous surprenne comme un voleur. Vous êtes des enfants de la lumière, du jour. Nous ne sommes pas de la nuit, des ténèbres. Alors ne nous endormons pas comme font les autres, mais restons éveillés et sobres…” (1 Thessaloniciens 5,4-7). Pour rester éveillés, il faut consulter les Saintes Ecritures.

Comprenons que Jésus est déjà là, aux portes. Ouvrons-Lui.

Les principaux signes prophétiques de la présence de Jésus sont les suivants:

Apparition de l’Antichrist: Israël

Matthieu 24,4-5: “Beaucoup diront: C’est moi le Christ…” (le Messie sioniste: en Israël beaucoup prétendent aujourd’hui que le Messie sioniste est à la porte, qu’il est même déjà en Israël; ils ont prétendu qu’il était Menahem Beghin, puis Ariel Sharon ou d’autres rabbins).

Matthieu 24,23-25: “Des faux christs et des faux prophètes surgiront”.

Marc 13,5 / 21-22 / Luc 21,8: “Beaucoup diront: c’est Moi (le Messie)”.

La caractéristique de l’Antichrist: il nie que Jésus soit le Christ (1 Jean 2,18-22 / 1 Jean 4,2-3 / 2 Jean 7-11). Les démons ne sont donc pas l’Antichrist car ils avouent que Jésus est le Christ. Ils ne le nient pas (Matthieu 8,29 / Marc 1,34 / Luc 4,41).

Paul annonça l’apparition de l’Antichrist qu’il qualifia de: “l’Apostasie, l’Homme Impie, l’Etre perdu, l’Adversaire, le mystère de l’Impiété” (2 Thessaloniciens 2,2-9).

L’Apocalypse annonça l’apparition de “la Bête” (Apocalypse 13 / 17). C’est l’Antichrist.

La Vierge, à La Salette (1846), annonça l’apparition de l’Antichrist dans le proche avenir.

Apparition des faux prophètes

Ces faux prophètes parlent en faveur d’Israël:

Matthieu 24,11: “Des faux prophètes surgiront en nombre et abuseront bien des gens…” (L’abus se fait par les médias etc.).

Matthieu 24,24-25: “Des faux christs et des faux prophètes qui produiront des prodiges… Ainsi vous voilà prévenus” (Les prodiges militaires d’Israël).

Matthieu 7,15-20: “…ils viennent déguisés en brebis…” (holocauste hitlérien: Apocalypse 13,3).

Marc 13,22: “Il surgira des faux christs et des faux prophètes… vous voilà prévenus” (Les sectes).

L’Apocalypse désigne ces faux prophètes comme “le faux prophète” (Apocalypse 19,20 / 20,10) et “l’autre Bête” (Apocalypse 13,11) ou encore “les dix rois” (Apocalypse 17,12), au service de “la Bête” qui est l’Antichrist (Apocalypse 13,12 / 17,13 / 19,20).

Quels sont les prodiges que l’Antichrist accomplira à l’aide du faux prophète?
-Retour “miraculeux” de l’État d’Israël et ses victoires prodigieuses grâce au soutien américain (mis à son service): “Les démons de l’air (aviation) avec l’Antichrist feront de grands prodiges sur la terre et dans les airs”, dit la Vierge à La Salette (Voir le texte: “Explication du Message de Marie à La Salette”).

Quelles méthodes emploient l’Antichrist et le faux prophète pour séduire? Les “sectes pernicieuses qui renient le Maître…” (2 Pierre 2,1-3), les railleries contre la foi (2 Pierre 3,3-7), la débauche (2 Timothée 3,1-5).

Il y aura de fausses perspectives de paix (1 Thessaloniciens 5,1-3). A La Salette, Marie parla aussi d’une “fausse paix”.

Guerres, nations contre nations

Matthieu 24,6-7 / 24,21 / Marc 13,7-8 / Luc 21,9-10.

Famines

Matthieu 24,7 / Marc 13,8 / Luc 21,11: Pestes et famines.

Tremblements de terre

Matthieu 24,7 / Marc 13,8 / Luc 21,11: “…grands tremblements de terre.”

Trahisons

Matthieu 24,10-13: “Beaucoup succomberont, ce seront des trahisons, des haines intestines… Par suite de l’iniquité croissante l’amour se refroidira chez le grand nombre”.

Nous constatons que l’amour pour Dieu et pour la spiritualité s’est éteint chez le grand nombre avec l’iniquité et la perversité modernes. C’est pourquoi Jésus demanda:

“Le Fils de l’Homme, quand Il viendra, trouvera-t-Il la foi sur la terre?” (Luc 18,8).

A la Salette, la Vierge dit: “Rome perdra la foi et deviendra le siège de l’Antichrist”. Rome, le Vatican, a déjà perdu la foi authentique.

Propagation universelle de l’Évangile

Matthieu 24,14 / Marc 13,10.

L’Évangile est traduit en plus de 3 000 langues. Il est déjà répandu dans le monde entier.

Signes dans le ciel

Luc 21,11: “…des phénomènes effrayants et dans le ciel de grands signes (les avions, les satellites)”.

Luc 21,25-27: “…les hommes mourront de frayeur dans l’attente de ce qui menacera le monde (guerre nucléaire)… Alors on verra le Fils de l’homme venir…” (voir 2 Pierre 3,10-13).

Les avions (“les sauterelles” de l’Apocalypse 9,1-11) et la conquête de l’espace sont de grands signes dans le ciel, et la menace nucléaire épouvante les hommes.

Il y a aussi des signes visibles dans le ciel spirituel:

Les apparitions de Marie

Les apparitions de Marie furent prédites par St Jean dans l’Apocalypse: “Un Signe grandiose apparut au ciel: c’est une Femme!…” (Apocalypse 12,1-2). Ce signe merveilleux se manifesta:

  • A La Salette (1846), où Marie dénonça la trahison cléricale, et l’apparition prochaine de l’Antichrist, la Bête de l’Apocalypse. Elle annonça des châtiments qui seront suivis par le renouvellement de toutes choses.
  • A Lourdes (1858), Marie se révéla l’Immaculée Conception.
  • A Fatima (1917), Elle reprit le message de La Salette en bref et révéla un secret: l’identité de l’Antichrist. Celui-ci n’a jamais été révélé par les papes, signe de la trahison du Vatican prédite par l’Évangile et par Marie à La Salette.

La venue annoncée du Messager de l’Apocalypse

Il s’est déjà manifesté après 2 000 ans, venant “de l’Orient” (Apocalypse 7,2).

L’ouverture du Livre de l’Apocalypse

Ce Messager est venu avec le “petit Livre ouvert”. (Apocalypse 10,2) pour marquer les “Apôtres des derniers temps” (Apocalypse 7,2-3), ceux qui doivent “prophétiser de nouveau contre une foule de peuples, de nations, de langues et de rois” (Apocalypse 10,11).

La plus grande détresse de tous les temps

Matthieu 24,21 / Marc 13,19-20 / Apocalypse 7,14 / 16,18-21 / Daniel 12,1.

Ténèbres spirituelles

Marc 13,24-25 / Matthieu 24,29: “Soleil et lune obscurcis” (Apocalypse 6,12).

Luc 21,26-34: “Débauche, ivrognerie, soucis de la vie” (2 Timothée 3,1-5).

Le soleil et la lune qui se sont obscurcis symbolisent les ténèbres spirituelles dues à l’apostasie et à l’immoralité:

Matthieu 24,29: “…les puissances des cieux (puissances spirituelles) seront ébranlées”.

Matthieu 24,37-39 / Luc 17,26-30: “…comme aux jours de Noé et de Sodome”.

Apocalypse 13,5-6: La Bête a le pouvoir de proférer des paroles d’orgueil et de blasphème contre Dieu et les saints et de vaincre.

1Thessaloniciens 5,1-8: Différence entre les fils de lumière et les fils des ténèbres.

Jérusalem

Les prophéties attirent notre attention sur ce qui doit se passer en Terre Sainte, et particulièrement à Jérusalem à la fin des temps de l’Antichrist:

Matthieu 24,15-16: “L’Abomination de la désolation en lieu Saint… en Judée. C’est alors qu’on dira: ’voici le Christ ou le voilà’” (Matthieu 24,23-24). Les Israéliens ont cru que certains de leurs chefs militaires, politiques ou religieux étaient le Messie.

Daniel parla de l’Abomination de la désolation (Daniel 9,27 / 12,11) mais il lui fut révélé que “ces paroles sont closes et scellées jusqu’au temps de la Fin” (Daniel 12,4 / 9).

Marc 13,14: “L’Abomination de la désolation là où elle ne doit pas être… en Judée”.

Luc 21,21-24: “Quand vous verrez Jérusalem investie par les armées (l’armée et les colonies israéliennes)…”.

Apocalypse 11,2: “…ils fouleront la Ville Sainte (Jérusalem)”.

Apocalypse 11,8: “…là où leur Seigneur aussi fut crucifié (Jérusalem)”.

Apocalypse 20,9: “…ils investirent le camp des saints, la Cité bien-aimée (Jérusalem)”.

La lumière revient de l’Orient

Matthieu 24,27-28: “…comme l’éclair part de l’Orient et brille jusqu’en Occident…”

Apocalypse 7,2: L’Ange monte de l’Orient.

Cantiques 4,8: “Viens du Liban (Orient) ma bien-aimée…”

Isaïe 29,17-18: “Le Liban deviendra un verger… les sourds entendront les paroles d’un Livre (l’Apocalypse)”.

Ezéchiel 17,22-24: “Un rameau du cèdre (symbole du Liban) planté par Dieu sur la haute montagne d’Israël, deviendra un cèdre magnifique pour abriter les oiseaux” (Les croyants).

A la fin des temps, la lumière vient de l’Orient par le livre de l’Apocalypse ouvert par Jésus au Liban le 13 mai 1970.

Le Messager Apocalyptique

Apocalypse 7,2-3: Il vient “de l’Orient portant le sceau du Dieu vivant pour marquer au front les serviteurs de notre Dieu avant que la terre et la mer soient malmenées”.

Apocalypse 10,1-11: Il est “puissant” et descend du ciel “enveloppé d’une nuée, un arc-en-ciel au-dessus de sa tête”. L’arc-en-ciel est le signe qu’il détient l’Alliance sacerdotale fondée par Jésus. Il tient “en sa main un petit Livre (l’Apocalypse) ouvert (révélé)”. Il doit “pousser une puissante clameur” (après la chute de la Bête) et “prophétiser, de nouveau, contre une foule de peuples, de nations, de langues et de rois”.

Apocalypse 8,3-5: Il offre “sur l’autel les prières de tous les saints”. Ces saints sont ceux qui furent égorgés par la Bête “sous l’autel pour la parole de Dieu et le témoignage qu’ils avaient rendu” (Apocalypse 6,9-11).

“Il remplit sa pelle du feu de l’autel qu’il jette sur la terre” (Apocalypse 8,5), ce qui signifie qu’il prie pour que Dieu fasse prompte justice et déverse sa colère sur terre contre la Bête et ses alliés. L’Ange “préposé au feu (de la colère divine)” dans Apocalypse 14,18 est le même que celui d’Apocalypse 8,5.

Apocalypse 19,17-21: Il doit inviter “tous les oiseaux du ciel à rallier le grand festin de Dieu et y avaler chairs de rois etc…”, ceci signifie qu’il incite les croyants à combattre, par la prière, le témoignage et les armes s’il le faut, contre la Bête et ses alliés.

Apocalypse 22,10: Il doit révéler “les paroles prophétiques secrètes du Livre de l’Apocalypse car le temps est proche”. Ce temps est arrivé.

Apocalypse 22,16: C’est Jésus Lui-même qui l’envoie: “Moi, Jésus, J’ai envoyé mon Ange publier chez vous ces révélations concernant les Eglises”.

Apocalypse 19,10: Cet envoyé de Jésus doit imposer l’humilité non pratiquée par les clergés: “Je me prosternai à ses pieds pour l’adorer, mais lui me dit: non, attention, je suis un serviteur comme toi et comme tes frères qui possèdent le témoignage de Jésus. C’est Dieu que tu dois adorer”.

Il doit aussi expliquer que “le témoignage de Jésus, c’est l’esprit de prophétie”, c.-à-d. que le croyant fidèle doit “de nouveau prophétiser contre une foule de peuples…” (Apocalypse 10,11). Cette prophétie est le témoignage spécifique contre la Bête et ses alliés; elle annonce leur destruction. Le clergé chrétien craint de témoigner pour une telle prophétie.

Matthieu 25,6: C’est lui qui lance aux vierges endormies “le cri de minuit: Voici l’Epoux (Retour de Jésus)”.

Les Apôtres du Retour du Christ

Jésus annonça l’envoi de ses Apôtres de la fin des temps à ses premiers Apôtres: “Il enverra ses anges (ses envoyés) avec une trompette sonore (la trompette apocalyptique) pour rassembler ses élus des quatre coins de l’horizon” (Matthieu 24,31 / Marc 13,27).

Matthieu 13,40-43: “…à la fin du monde le Fils de l’homme enverra ses anges qui ramasseront de son Royaume tous les scandales et tous les fauteurs d’iniquités” (Apocalypse 21,8 / 22,14-15).

En parlant de “ses anges” à ses premiers Apôtres, il est clair qu’il ne s’agissait pas d’eux, mais d’autres Apôtres qu’Il enverra dans l’avenir, à la fin des temps. Ceux-ci seront choisis, marqués, par le sceau de Dieu que l’Envoyé apocalyptique seul détient (Apocalypse 7,2). C’est lui qui marque les élus par le “petit Livre ouvert” (Apocalypse 10,2).

La Vierge parla de ces Apôtres des derniers Temps à La Salette et à Marienfried.

Commentaire

Jésus revient “sur les nuées du ciel”, c’est-à-dire dans l’âme de ses fidèles (Matthieu 24,30 / Marc 13,26 / Luc 21,27 / Apocalypse 1,7 / Daniel 7,13). Tout est intérieur, dans le coeur. Certains L’ont déjà vu (Jean 14,7) car “Il se manifeste à ceux qui L’attendent” (Hébreux 9,28). Cette vision sera manifeste et générale après la chute de la Bête car, alors, “tout oeil le verra, même ceux qui l’ont transpercé” (Apocalypse 1,7).

Luc 21,15: Jésus donnera Lui-même à ses Apôtres des derniers temps “un langage et une sagesse à quoi nul de leurs adversaires ne pourra résister ni contredire”. Cette sagesse c’est l’interprétation cohérente, évidente et irréfutable des prophéties de la fin des temps, particulièrement celles du livre de l’Apocalypse.

Conclusion

Et vous, avez-vous vu s’accomplir tous ces évènements? “Quand vous verrez toutes ces choses rendez-vous compte qu’Il est aux portes”, à votre porte, et désire entrer pour souper avec vous dans l’intimité (Luc 12,36-37 / Apocalypse 3,20). (Voir le texte: “Jésus restaure la prêtrise”).

Les Apôtres demandèrent à Jésus où devaient avoir lieu les évènements de la fin des temps. Il leur répondit: “Où sera le corps, là aussi les vautours se rassembleront” (Matthieu 24,28 / Luc 17,37). Le Corps du Christ se trouve aujourd’hui dans les demeures des familles apocalyptiques, celles qui ont le courage, l’intelligence et la finesse d’esprit pour “calculer le chiffre de la Bête” et reconnaître son identité. Ils pourront ainsi avoir la force de répondre sans honte, la tête haute, à l’invitation aux noces de l’Agneau (Luc 21,36), après avoir résisté à la Bête et ses alliés, les réduisant en cadavres selon l’incitation de l’ange de l’Apocalypse (Apocalypse 19,17-18). Afin de mériter le Corps du Christ, il faut dévorer les cadavres de ses ennemis.

Pour entendre l’appel au combat lancé par l’Ange de l’Apocalypse, il faut pouvoir “monter pour voir ce qui doit arriver par la suite”, ce qui, aujourd’hui, arrive déjà (Apocalypse 4,1). Heureux qui entendra le Maître des Noces l’inviter: “Mon ami, monte plus haut. Il y aura pour lui de l’honneur à la face de tous les autres convives” (Luc 14,10). Car Jésus, par son Ange, ouvre une porte nouvelle (Apocalypse 3,8). Heureux ceux qui parviendront à y entrer malgré qu’elle paraisse étroite, car cette porte est spirituelle et intérieure et l’on n’y pénètre que par le témoignage de Jésus (Apocalypse 4,1).

Aujourd’hui, Jésus désire des Croyants Indépendants, libérés d’un clergé traître et impie. Son “Ange” apocalyptique est envoyé pour libérer ceux qui ont “des yeux pour voir et des oreilles pour entendre ce que l’Esprit dit aux Eglises” (Apocalypse 2,11).