Le Coran contient des versets de toute beauté sur Marie, la Mère de Jésus. Le prophète Mohammed touche le coeur de tout vrai croyant par son témoignage en faveur de Jésus et de sa Mère.
Marie est véritablement le Pont Céleste qui relie les croyants libérés venant du monde de l’Islam, du Christianisme et du Judaïsme. Heureux ceux qui découvrent la grandeur de Marie, la Mère de Jésus, et son rôle dans le Plan du Miséricordieux.

L’Immaculée Conception

Le Coran confirme la position privilégiée de Marie dans le Plan de Dieu. Le prophète Mohammed révèle:

« Les anges dirent: Ô Marie! Dieu t’a choisie: Il t’a purifiée, Il t’a choisie entre toutes les femmes de l’univers. » (Coran III; Famille d’Imran,42)

Marie a été choisie pour être la mère du Messie, la Parole de Dieu.

Le Coran révèle:

« Le Messie fils de Marie est l’Envoyé de Dieu et Sa Parole jetée en Marie et un Esprit émanant de Lui. » (Coran IV; Les Femmes, 171)

Ce verset révèle la grandeur de Jésus, le fils de Marie: Il est la Parole de Dieu et l’Esprit de Dieu. Pour être digne de devenir le réceptacle sur terre de la Parole de Dieu, Marie a été préservée de tout péché dès sa conception.

Le prophète Mohammed nous révèle l’Immaculée Conception de Marie, bien avant que l’église catholique ne proclame ce dogme en 1854.

En effet, Mohammed dit dans un hadith:

« Nul homme ne naît sans que le diable l’atteigne dès sa naissance et il crie à cause de cette atteinte satanique (tare du péché originel), à l’exception de Marie et de son fils. »

(Ce verset des « Nobles Discussions » est rapporté dans l’interprétation du « Jalalein » du verset 35 de la Sourate de la Famille d’Imran; c’est un hadith rapporté par Abi Houraira, voir http://www.el-ilm.net/t1333-maryam-bint-imran (Extrait de « Histoire des Prophètes » de Ibn Kathir , chapitre ‘L’histoire de Jésus’, p.545). Il est aussi rapporté de façon légèrement modifiée par Al Bokhari, voir « L’authentique tradition musulmane, choix de hadiths », Fasquelle, p.48).

Donc uniquement Jésus et sa Mère Marie ont été préservés de la griffe de Satan.

Or, Mohammed nous révèle aussi que Marie a été vouée à Dieu par sa mère lorsqu’elle était enceinte et lorsqu’elle accoucha. La femme d’Imran (Anne) dit:

« Seigneur, je T’ai voué le fruit de mon sein: agrée-le car Tu entends et connais tout. Lorsqu’elle eut enfanté, elle dit: Seigneur, j’ai mis au monde une fille et je l’ai nommée Mariam (Marie) je la mets sous Ta protection, elle et sa postérité (Jésus), afin que Tu les préserves des ruses de Satan. » (Coran III; Famille d’Imran,35-36)

Notre Père a écouté la prière de sa mère, la femme d’Imran, en préservant Marie de toutes les tentations du démon.

Il fallait que Marie soit entièrement pure et entièrement modelée par l’Esprit Saint pour qu’elle puisse recevoir et donner au monde la Parole de Dieu. Elle a été « purifiée » (Coran III; Famille d’Imran,42) pour recevoir le « fils pur » que l’Ange lui a annoncé (Coran XIX; Maryam,19).

La Virginité de Marie

À propos de la Virginité de Marie Dieu s’exprime dans le Coran par les deux versets suivants:

« Dieu a proposé en exemple aux croyants… Marie, fille d »Imrân, qui garda sa virginité. Nous lui avons insufflé de notre Esprit; elle déclara véridique les paroles de son Seigneur ainsi que ses Livres: Elle fut des nombres des dévoués. » (Sourate LXVI; L’interdiction,12)

« Et celle qui était restée vierge… Nous lui avons insufflé de notre Esprit. Nous avons fait d’elle et de son fils un Signe pour les mondes. » (Coran XXI; Les prophètes,91)

Mohammed confirme ainsi la Virginité de Marie. De plus notre Mère est donnée comme un exemple à suivre à tous les croyants. Celui qui se rapproche de Marie, se rapproche de son Fils.

Dieu a « insufflé de son Esprit » en Marie. Il s’agit de l’Esprit Saint qui est descendu sur Marie pour la féconder. Dans l’Évangile de Luc il est rapporté que l’Ange dit à Marie:

« L’Esprit Saint viendra sur toi et la puissance du Très Haut te prendra sous son ombre; c’est pourquoi l’Être saint qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. » (Luc 1,34-35)

Et le Coran révèle les paroles de l’Ange à Marie:

« Il dit: ‘Je suis un Messager de ton Seigneur pour te faire don d’un fils pur.’ Elle dit: ‘Comment aurais-je un fils? Nul homme ne s’est approché de moi…’ Il répondit: ‘Il en sera ainsi: ton Seigneur a dit: Ceci est facile pour moi. Il sera notre Signe devant les hommes et la preuve de notre miséricorde. L’arrêt est fixé.’ Elle devint enceinte de l’Enfant et se retira dans un endroit éloigné. » (Coran XIX; Maryam,16-22)

L’arrêt a été fixé et devint opérant grâce au « oui » de Marie. Dieu a alors « insufflé de son Esprit » (Coran XXI; Les prophètes,91) en Marie et « elle devint enceinte de l’Enfant » (Coran XIX; Maryam,22).

Jésus a été conçu en Marie par un miracle de l’Esprit Saint.

La conception miraculeuse de Jésus est donc attestée par l’Évangile et par le Coran (voir l’explication détaillée dans « Regard de Foi sur le Coran », Chapitre 4.2: Le Messie et son titre de Fils de Dieu).

Le témoignage du prophète Mohammed est touchant:

« Nous avons fait d’elle et de son fils un Signe pour les mondes. » (Coran XXI; Les prophètes,91)

Ce signe merveilleux « pour les mondes » est un signe pour le monde musulman, chrétien et juif. Et c’est le signe du Verbe de Dieu et de sa Mère Immaculée parmi nous.
Mohammed certifie cela par les paroles suivantes:

« Un jour, Marie entendit les anges lui dire: ‘Ô Marie! Dieu te fait l’heureuse annonce d’un Verbe émanant de Lui, qui aura pour nom le Messie, Jésus, fils de Marie. Il sera illustre dans ce monde et dans l’autre, et comptera parmi les élus de Dieu.' » (Coran III; Famille d’Imran,45)

Et pour comprendre toute la dimension du Verbe de Dieu, il faut se référer à Jean dans son Évangile:

« Au commencement était le Verbe et le Verbe était avec Dieu et le Verbe était Dieu. Il était au commencement avec Dieu. Tout fut par lui, et sans lui rien ne fut. Ce qui fut en lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes et la lumière luit dans les ténèbres et les ténèbres ne l’ont pas saisie… Et le Verbe s’est fait chair et il a habité parmi nous… » (Jean 1,1-16)

Ainsi, en parlant du « Verbe émanant de Lui (Dieu) » qui va naître de la Vierge Marie, Mohammed fait indiscutablement le lien avec les versets de Jean sur la nature du Verbe.

Mohammed souligne qu’Il sera « illustre dans ce monde et dans l’autre, et comptera parmi les élus de Dieu ». Et qui est plus illustre que le Verbe émanant de Dieu?

Si Mohammed atteste ainsi que Jésus est le Verbe de Dieu, c’est donc qu’il incite tous les musulmans à entendre les Paroles limpides de Vie du Verbe de Dieu. Et ces paroles se trouvent dans les Évangiles.

Merci au prophète Mohammed pour ce témoignage percutant en faveur de Jésus, le Verbe de Dieu, et de Sa mère qui rassemble les vrais Croyants libérés du fanatisme autour de Marie, la Mère de tous les Croyants.

L’enfance de Marie

Marie durant son enfance est confiée au Temple aux soins de Zacharie. Chaque jour elle est nourrie miraculeusement:

« Son Seigneur accueillit la petite fille (Marie) en lui faisant une belle réception; il la fit croître d’une belle croissance et il la confia à Zacharie. Chaque fois que Zacharie allait la voir, dans le Temple, il trouvait auprès d’elle la nourriture nécessaire, et il lui demandait: ‘Ô Marie! D’où cela te vient-il?’ Elle répondit: ‘Cela vient de Dieu: Dieu donne, sans compter, sa subsistance à qui il veut’. » (Coran III; Famille d’Imran,37)

Marie recevait de Dieu chaque jour la nourriture spirituelle nécessaire pour la préparer à sa grande Mission: devenir la mère du Messie annoncé par tous les prophètes. Dieu nourrissait l’âme de Marie de la nourriture de l’Esprit Saint en vue de la réception de son Fils.

Ceci renferme un grand symbolisme. Auprès de Marie, la nourriture spirituelle est abondante, elle est donnée « sans compter ». Auprès d’elle, nous trouvons toutes les grâces. Si avant la naissance de Jésus, notre Père s’est plu à la combler de nourriture spirituelle, qu’est-ce que cela aura été durant sa grossesse et plus tard durant la vie de Jésus?

Cette nourriture reçue quotidiennement par Marie symbolise aussi le Pain de Vie, le Corps et le Sang de Jésus qui prendra vie en elle pour se donner au monde et qui sera donné « sans compter ». Marie est la première à avoir communié au Corps de Jésus, puisqu’elle l’a reçu en elle.

C’est pourquoi de façon imagée le Cantique des Cantiques dans la Bible chante le froment dans le ventre de Marie:

« Ton nombril forme une coupe, où le vin ne manque pas. Ton ventre, un monceau de froment, de lis environné… » (Cantique des Cantiques 7,3)

Ce verset s’applique à Marie, notre Mère. Le Pain et le Vin divin sont sortis de son sein béni.

Ceci correspond à l’invitation lancée dans le Coran à tous les croyants de se nourrir de la « table qui descend du Ciel », une « Fête » pour « le premier et le dernier des nôtres » (Coran V; La Table,112-115).

Mohammed avec beaucoup de subtilité confirme ces Vérités Éternelles (voir « Le Pain de Vie dans la Bible et le Coran » et « Marie dans la Bible »).

Mohammed ajoute qu’ « Il la (Marie) fit croître d’une belle croissance », comme mentionné dans le verset 37. Il s’agit d’une croissance « en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes », tout comme celle de Jésus (Luc 2,52).

Il fallait que Marie soit mûre et que son esprit soit déjà très élevé pour pouvoir partager l’intimité du Verbe de Dieu et de Son Esprit.

Il est bon de méditer sur cette abondance de l’Esprit Saint avec toutes ses Grâces qui circulaient entre Jésus et Marie.

C’est pourquoi Mohammed a souligné:

« Puis Nous fîmes du fils de Marie, ainsi que de sa mère, un prodige. Nous leur donnâmes à tous deux pour refuge une colline paisible et dotée d’une source. » (Coran 23; Les croyants,50)

Cette colline paisible est la colline intérieure qu’aucun bruit de la terre ne pouvait troubler. C’est le dialogue intérieur de coeur à coeur dans l’Esprit Saint. Et la Source qui en jaillit est bien l’Esprit Saint Lui-même selon la parole de Jésus à la Samaritaine:

« …qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura plus jamais soif; l’eau que je lui donnerai deviendra en lui source d’eau jaillissant en vie éternelle. » (Jean 4,14)

Et Jésus l’explique plus tard:

« Le dernier jour de la fête, le grand jour, Jésus, debout, s’écria: ‘Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et qu’il boive, celui qui croit en moi!’ selon le mot de l’Écriture: De son sein couleront des fleuves d’eau vive. Il parlait de l’Esprit que devaient recevoir ceux qui avaient cru en lui; car il n’y avait pas encore d’Esprit, parce que Jésus n’avait pas encore été glorifié. » (Jean 7,37-39)

C’est sur la Croix que Jésus a été glorifié, contrairement à toute mentalité de ce monde.
C’est sur la Croix que Jésus a détruit la mentalité sioniste dans le coeur de ses Apôtres. Il a ainsi ouvert la porte à la Venue de l’Esprit Saint, qui désormais, libéré de cet obstacle, pouvait couler comme un fleuve et irriguer les coeurs purs.

Mohammed invite donc tous les vrais croyants à se rapprocher de cette « colline paisible dotée d’une source » pour boire de cette Source de l’Esprit Saint qui a jailli grâce à la Croix de Jésus. C’est une source Universelle, enrichie aujourd’hui du sang des martyrs de la Bête (voir « La Clé de l’Apocalypse »).

Conclusion

Le prophète Mohammed certifie ainsi dans le Coran l’importance de la Vierge Marie dans le plan de Dieu.

Marie est nommée 33 fois dans le Coran, une fois pour chaque année passée avec son Fils. Dieu a voulu ainsi honorer la Mère du Messie qui a été fidèle à son Fils durant toutes les années de sa vie.

Dans le Coran, Jésus est mentionné la majorité des fois ensemble avec Marie. Ce faisant, Dieu nous donne un grand enseignement valable pour toutes les religions et tous les temps. Jésus est indissociable de sa Mère:

« Nous fîmes du fils de Marie, ainsi que de sa mère, un prodige. » (Coran 23; Les croyants,50)

« Nous avons fait d’elle et de son fils un Signe pour les mondes. » (Coran XXI; Les prophètes,91)

Marie est la seule femme mentionnée dans le Coran. Dans ce sens, le Coran appuie entièrement la Bible, car il nous révèle l’importance primordiale de Marie auprès de son Fils et auprès de nous tous, ses enfants.

Marie est un trait d’union extraordinaire entre tous les Croyants Indépendants venus des milieux chrétiens, musulmans et juifs.

Elle enfante aujourd’hui de nouveau « au désert » le nouveau peuple de Dieu, tous les coeurs purs qui résistent à l’Antichrist, la Bête, le Dajjal, qui est l’État Impie d’Israël, prophétisé et dénoncé par la Bible et le Coran (voir « La Clé de l’Apocalypse » et « L’Apocalypse selon Mohammed »).

Que la Vierge Marie, Mère de Jésus, le prophète Mohammed et tous les martyrs de cette sainte Cause nous accordent le triomphe final!

01.08.2015